Inutile et désagréable

Le problème avec (pas seulement Jacques Demy qui l’a fondé mais) toute la Nouvelle Vague au grand complet en plus des lumbersexuels du Mile-End qui font comme si c’était frais, c’est le placard***.

Le problème de Paul Thomas Anderson, d’Eminem, de Kanye West, de Lars von Trier (de son propre aveu), des frères Coen, de Zack Snyder, de Christopher Nolan, de Steve Jobs, d’Alfred Hitchcock, de Mark Zuckerberg, de John Nash, de Tommy Hilfiger, d’Hemingway, c’est le placard***.

Le problème de Batman c’est le placard***.

Le problème de René Lévesque, Jacques Parizeau et PKP, c’est le placard***.

Le problème avec Jutra, Xavier Dolan (c’est plus compliqué, mais on y reviendra) et Guillaume Lambert, c’est bête mais c’est quand même juste le placard***.

Le problème de Marc Lépine et d’O.J. Simpson on va se le dire, c’était leur placard***.

Le problème, autant des MGTOW et de l’ÉI que de Stéphane Berthomet, c’est le placard***.

Le problème avec Sink the Pink ce n’est pas la mixité (oui, mais à la base:) c’est le placard***.

Le problème avec (respire profondément la liste est longue) Jonathan Roberge (et son fiston), Murphy Cooper, Alexandre Champagne, Guillaume Wagner, Louis Morissette, les leaders étudiants contre l’austérité, Gilbert Rozon, Maxime Rémillard, Gab Roy, Francis Dupuis-Déri, Mathieu Charlebois, Rabii Rammal, Michel Rabagliati, Gabriel Nadeau-Dubois, Alain Deneault, Win Butler, Steve Gagnon, Koriass, Jean-René Dufort, Guy A. Lepage, Guy Turcotte, Éric Salvail et mon pref: Marc Brunet, est le même que celui du clergé de l’Église Catholique de Rome depuis Jésus et ses 12 apôtres mâles: le placard***.

Le problème de Michel Foucault, de Nietzsche, de Peter Sloterdijk, de Tristan Garcia (même s’il te dit le contraire), d’Oliver Sacks, d’Heidegger, de Gore Vidal, de Jacques Lacan, de Gœthe et de Freud lui-même, c’est le placard***.

Le problème avec la pédophilie (c’est peut-être moins évident mais encore une fois) c’est le placard***.

Le problème avec les Russes ça a toujours été le placard. Genre: forever.

Le problème avec mon insuffisance rénale chronique n’est pas une complication de la glomérulonéphrite membraneuse proliférative de type II, c’est pas ma mère, c’est le placard***.

Mais ce n’est rien: ce qui a tué Pasolini et Turing, les meilleurs des meilleurs, c’est… le placard***.

Le problème avec les hommes n’est ni la misogynie, ni les femmes, mais. bien. le. placard***.

L’opium du peuple c’est le placard***.

Alors, sèche ou non tes pleurs ma sœur mais la violence congugale, c’est le placard***.

Moins de placards***, moins de Polytechnique, n’en déplaise à Francine Pelletier.

La culture du viol c’est le placard***, Judith Lussier: ¯\_(ツ)_/¯

*** refoulement autorépressif des désirs homoérotiques d’hommes socialement, intellectuellement et sexuellement dominants envers des hommes plus socialement, intellectuellement et sexuellement dominants qu’eux

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.