Caraïbes 2020 : stratégie pluriannuelle pour plus de sécurité, de prospérité et de bien-être pour les peuples des États-Unis et des Caraïbes [1]

French translation of “U.S. Strategy for Engagement in the Caribbean.”

Département d’État des États-Unis

Bureau des affaires des Amériques

Le 30 juin 2017

La région des Caraïbes partage avec les États-Unis sa « troisième frontière » caractérisée par des intérêts communs et des liens sociaux qui apportent quotidiennement nombre d’avantages tangibles aux citoyens des États-Unis. Les États-Unis constituent le principal partenaire commercial des Caraïbes, avec un partenariat économique dynamique qui, en 2016, a enregistré un excédent commercial de 4,6 milliards de dollars pour les États-Unis, 14 millions de visites touristiques américaines et 11 042 étudiants caribéens venus étudier aux États-Unis. Dans toute la région, nous sommes également confrontés à de nombreuses menaces communes. Un nombre faible, mais non négligeable, d’extrémistes violents originaires de la région ont rejoint les rangs de Daech. Les pays des Caraïbes ont certains des taux de criminalité les plus élevés au monde. La criminalité croissante et la corruption endémique menacent la capacité des gouvernements à assurer la sécurité et une bonne gouvernance. Cela entraîne également des migrations clandestines vers les États-Unis. Alors que les États-Unis sont en train de travailler sur le renforcement de la sécurité le long de leur frontière méridionale, nous devons nous tenir prêts à voir les organisations criminelles transnationales transférer davantage leurs opérations vers les Caraïbes, qu’elles utiliseront comme bases de transit pour le trafic de stupéfiants, de migrants et d’armes, ainsi que pour d’autres activités illégales.

Cette présente stratégie, créée en coordination avec d’autres agences, identifie les priorités du département d’État et de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), en ce qui concerne l’engagement des États-Unis dans la région des Caraïbes, dans les domaines de la sécurité, de la diplomatie, de la prospérité, de l’énergie, de l’éducation et de la santé. Dans le domaine de la sécurité, nous travaillerons avec nos partenaires caribéens afin de nous assurer que Daech ne puisse s’implanter dans la région, mais aussi pour démanteler les réseaux de trafic illégal, renforcer la sécurité maritime, faire face à la violence criminelle et au crime organisé et augmenter le partage d’informations relatif aux éventuelles menaces entre les pays. Nos travaux en diplomatie élèveront le niveau politique de notre dialogue avec les Caraïbes et nous permettront de concentrer nos efforts sur les six priorités de la présente stratégie. Nous ferons augmenter notre prospérité et celle de nos voisins, en favorisant une croissance durable, des marchés ouverts aux exportations américaines et un rôle prépondérant pour le secteur privé dans l’investissement et le développement. Dans le domaine de l’énergie, les exportations de gaz naturel américain et le recours aux technologies américaines d’énergies renouvelables fourniront des solutions alternatives plus propres et moins coûteuses que le mazout lourd et permettront la réduction de notre dépendance vis-à-vis du Venezuela.

Dans le domaine de l’éducation, nous concentrerons nos ressources sur les échanges et les programmes, pour étudiants, chercheurs, enseignants et autres professionnels, qui profitent à la fois aux États-Unis et aux communautés caribéennes et qui favorisent le développement économique et l’entreprenariat. Dans le domaine de la santé, nous continuerons de travailler en partenariat avec les pays de la région dans la lutte contre les maladies infectieuses, comme le VIH/sida et le Zika, la menace des agents pathogènes mortels ne connaissant aucune frontière.

SÉCURITÉ

En partenariat avec les gouvernements des pays des Caraïbes, nous renforcerons mutuellement la sécurité nationale de nos pays et améliorerons la sécurité de nos citoyens en poursuivant des programmes visant le démantèlement des organisations criminelles transnationales et terroristes, la lutte contre le trafic et la contrebande illicites de marchandises et d’êtres humains, le renforcement de l’état de droit, l’amélioration de la sécurité des citoyens et la lutte contre les menaces terroristes.

Lutte contre les organisations criminelles transnationales et terroristes

  • Forces de l’ordre et de défense : nous soutiendrons les services des forces de l’ordre et des contrôles aux frontières, les forces de défense et les institutions régionales de sécurité en mettant sur pied des programmes visant à renforcer les institutions, en dispensant des formations, en fournissant de l’équipement, une assistance technique et une collaboration opérationnelle dans le but de renforcer notre partenariat dans la lutte contre les organisations criminelles transnationales et terroristes. Nous contribuerons à l’amélioration de la coopération, de la responsabilisation et de la confiance entre les forces de sécurité et le public.
  • Gouvernement, système judiciaire et société civile : nous renforcerons les partenariats avec les gouvernements et la société civile pour prévenir le terrorisme, enquêter et poursuivre les responsables en justice, pour contrer les réseaux de financement et de facilitation du terrorisme, pour réduire la vulnérabilité face à la radicalisation et pour améliorer la sécurité aux frontières. Nous renforcerons les capacités des pays en matière d’enquêtes et de poursuites judiciaires pour les infractions pénales nationales et transnationales, d’aide aux victimes, de démantèlement des organisations criminelles et d’élargissement des options de réinsertion pour les mineurs auteurs d’infractions.
  • Coopération régionale : nous définirons un cadre opérationnel commun pour parer aux menaces que nous partageons, notamment en renforçant la lutte contre le trafic de stupéfiants par voie maritime et encourageant le partage d’informations entre les services des forces de l’ordre.

Amélioration de la sécurité des citoyens

  • Prévention de la criminalité et de la violence : nous aiderons les pays partenaires à renforcer la résistance des jeunes et des communautés à risque en offrant des débouchés éducatifs, économiques et sociaux.
  • Gouvernance : nous soutiendrons les efforts en matière de prévention et de poursuites judiciaires de la corruption, l’amélioration de l’efficacité du gouvernement et la mise en place d’institutions nationales et régionales de veille de la criminalité dont le but sera d’assurer que les programmes de prévention de la criminalité sont bien ciblés.

DIPLOMATIE

La Loi sur l’engagement stratégique des États-Unis et des Caraïbes de 2016 reflète un intérêt général pour un engagement plus solide et plus régulier entre les dirigeants des Caraïbes et le gouvernement américain. Un engagement renforcé et institutionnalisé conduira à une coordination plus efficace des composantes disparates des relations entre les États-Unis et les Caraïbes et renforcera la coopération multilatérale au sein de l’Organisation des États américains et des Nations unies.

Amélioration des relations entre les États-Unis et les Caraïbes

  • Dialogue entre les États-Unis et les Caraïbes : Le département d’État, avec le soutien et la participation des responsables concernés du Congrès et de différentes administrations publiques, tiendra une réunion annuelle de consultation avec les dirigeants des Caraïbes. La réunion sera l’occasion d’avancer vers les objectifs détaillés dans cette stratégie.
  • Relations diplomatiques entre les États-Unis et les Caraïbes orientales : si des fonds venaient à être disponibles à l’avenir, le département pourrait envisager une plus grande présence diplomatique et consulaire dans les pays des Caraïbes orientales, qui n’accueillent à l’heure actuelle pas de mission diplomatique permanente des Etats-Unis.
  • Diplomatie relative à la diaspora américano-caribéenne : le département d’Etat s’appuiera sur la forte diaspora des Caraïbes aux États-Unis pour promouvoir les objectifs de la présente stratégie.

PROSPÉRITÉ

Nous soutiendrons les exportations américaines et la création d’emplois aux États-Unis. Nous comprenons qu’un bassin des Caraïbes prospère apporte des bénéfices réciproques indéniables et nous engageons donc auprès de nos partenaires caribéens à promouvoir des politiques économiques durables pour une croissance créatrice d’emplois dont la force motrice est le secteur privé par le biais de programmes de préférences commerciales et de forums clés, tels que le Conseil du commerce et de l’investissement entre les États-Unis et la CARICOM.

Amélioration du climat commercial et de l’investissement

  • Conférence régionale sur les échanges commerciaux : nous organiserons une conférence sur les échanges commerciaux et l’investissement avec les pays des Caraïbes, axée sur l’accroissement des échanges bilatéraux et l’amélioration du climat de l’investissement et de l’environnement réglementaire de la région.
  • Promotion des exportations américaines : nous nous appuierons sur le programme Direct Line pour mettre en évidence les débouchés en matière d’exportations et d’investissement américains.

Soutien des entreprises et développement des infrastructures

  • Développement des petites entreprises : pour accélérer la création d’emplois dans le secteur privé et créer de nouveaux marchés pour les entreprises américaines, nous ferons progresser la multiplication et la formalisation des petites et moyennes entreprises et nous chercherons de nouvelles possibilités d’autonomisation des entrepreneurs femmes et jeunes.
  • Connectivité : nous contribuerons à l’élargissement de l’accès à internet dans les Caraïbes, en renforçant notre engagement avec les autorités politiques et réglementaires, ainsi qu’avec les principaux leaders du domaine des technologies de l’information aux États-Unis afin de promouvoir le développement et la généralisation du haut débit
  • Agriculture : nous soutiendrons la conformité aux normes et à la réglementation dans le but de développer les échanges commerciaux agricoles et d’améliorer la sécurité alimentaire pour les consommateurs américains.
  • Ciels ouverts : nous œuvrerons de manière à conclure plusieurs accords Ciels ouverts avec les pays des Caraïbes d’ici la fin 2020 pour faciliter les voyages et le commerce.
  • Tourisme durable : nous encouragerons la conservation d’écosystèmes marins et côtiers sains, bien gérés et productifs. C’est sur eux que repose en grande partie le secteur du tourisme caribéen.

ÉNERGIE

Les consommateurs caribéens paient leur consommation d’électricité en moyenne trois fois plus cher que les consommateurs américains, ce qui freine l’économie et représente également la possibilité d’une coopération mutuelle bénéfique. Les États-Unis cherchent à accroître l’utilisation de sources d’énergie fiables et peu coûteuses, notamment les énergies renouvelables et le gaz naturel, afin d’encourager le développement économique qui permettra de créer de nouveaux débouchés pour les entreprises et les exportations énergétiques américaines, compétitives à l’échelle mondiale.

Renforcement de la gouvernance énergétique et amélioration de la planification énergétique

  • Réformes du secteur de l’énergie : nous fournirons une assistance technique spécifique aux pays faisant montre des capacités et de l’intérêt pour des réformes dans le secteur de l’énergie et des services publics, dont le but est de stimuler les investissements privés et les exportations technologies de l’énergie américaine.
  • Réformes de la réglementation : nous poursuivrons nos efforts en matière de planification de ressources intégrées et de réformes de la réglementation, encourageant ainsi les gouvernements et les services publics à prendre des décisions viables sur le plan économique et transparentes concernant l’amélioration des capacités afin d’atténuer le risque pour les investisseurs américains et de réduire les coûts pour les consommateurs.
  • Planification énergétique régionale : nous appuierons les efforts de la CARICOM et d’autres organisations en matière de renforcement de la plate-forme régionale consistant à coordonner la planification énergétique dans le but de réaliser des économies d’échelle.

Recours aux finances publiques pour atténuer le risque d’investissement énergétique

· Ressources de financement public : nous allons tirer parti des ressources de financement public, aux États-Unis et à l’international, pour aider les promoteurs de projets énergétiques à atténuer les risques techniques et politiques, réduisant ainsi la dépendance de la région à l’égard des carburants importés et créant des débouchés pour les investissements pour le secteur privé américains et des partenariats entre les secteurs publics et privés.

ÉDUCATION

Les programmes d’échanges éducatifs et culturels entre les Caraïbes et les États-Unis contribuent au renforcement des partenariats économiques, à la lutte contre la vulnérabilité face à la criminalité et à l’extrémisme, à la promotion des exportations de services d’enseignement supérieur des États-Unis et à une meilleure coopération en sciences, technologie et développement.

Promotion de partenariats pour favoriser la croissance économique

  • Partenariats public-privé : nous soutiendrons la collaboration entre les secteurs privé et public facilitant l’accès aux études supérieures et aux stratégies de développement de la main-d’œuvre aux États-Unis et dans les Caraïbes, ainsi que les efforts des facultés et universités américaines en matière de recrutement d’étudiants qualifiés dans la région.

Renforcement des capacités en matière de sécurité et des communications y afférant

  • Programmes de conférenciers américains : nous tirerons parti du potentiel des experts américains, de la communication numérique et d’autres ressources permettant de transmettre des messages pour réduire la criminalité et contrer la violence extrémiste.

Amélioration de la compétitivité dans les Amériques

  • Apprentissage précoce : nous enverrons des experts universitaires américains dans la région pour élaborer des programmes d’alphabétisation précoce.
  • Échanges : nous favoriserons la collaboration pédagogique entre professionnels, étudiants et chercheurs américains et caribéens.
  • Formation en matière de politique de l’éducation : nous mettrons sur pied des programmes d’assistance technique et offrirons des outils virtuels pour les enseignants, les décideurs politiques et la société civile.

SANTÉ

L’amélioration de la sécurité sanitaire, l’avancement de la santé publique et le renforcement de la résilience face aux situations d’urgence et aux catastrophes dans les Caraïbes vont dans le sens de la sécurité nationale et des intérêts économiques des États-Unis. Des systèmes de santé sécurisés et stables renforcent la productivité des populations caribéennes et contribuent à la prospérité économique.

Amélioration de la sécurité des États-Unis d’Amérique par le biais du renforcement de la sécurité sanitaire mondiale

  • Programme d’action pour la sécurité sanitaire mondiale (GHSA) : pour améliorer la sécurité des Américains et promouvoir la santé des populations des Caraïbes, nous aiderons les pays de la CARICOM, grâce aux mécanismes du GHSA, à prévenir les menaces de maladies infectieuses, à les détecter et à y répondre et à se conformer au règlement sanitaire international.
  • Résilience : nous travaillerons également avec les pays des Caraïbes pour lutter contre les maladies non transmissibles et renforcer leurs capacités en matière d’intervention d’urgence et les infrastructures nécessaires pour répondre aux catastrophes naturelles et d’origine humaine.

Avancée du Plan d’urgence du président dans la lutte contre le SIDA (PEPFAR)

  • PEPFAR : nous aiderons les pays des Caraïbes à atteindre les objectifs « 90–90–90 » fixés par le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida d’ici 2020, y compris par le biais des programmes ciblés de lutte contre le VIH /sida, une bonne gestion des partenaires et la mise en œuvre de nouvelles politiques.

______________________

[1] « Les Caraïbes » désigne les membres de la communauté des Caraïbes (CARICOM) + la République dominicaine.

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.