Proclamation présidentielle à l’occasion de la Journée des Nations unies 2018

La Maison-Blanche
Le 23 octobre 2018
 

À l’occasion de la Journée des Nations unies, nous reconnaissons les nombreuses façons dont l’Organisation des Nations unies a contribué à la paix et à la sécurité entre les nations. Depuis sa création il y a plus de 70 ans, dans le but d’enrayer le cycle des conflits mondiaux, l’Organisation des Nations unies a toujours offert un espace de parole permettant aux nations de résoudre pacifiquement les conflits dans un monde de plus en plus complexe. Les États-Unis sont déterminés à assurer l’avenir de l’organisation et sont convaincus qu’une responsabilité partagée de manière plus équitable entre les États membres entraînera une efficacité et une efficience accrues.
 
Les États-Unis ont, depuis le début, offert leur leadership et leur vision aux Nations unies. Aujourd’hui, les États-Unis continuent de faire progresser l’ONU en insistant sur les réformes fondamentales nécessaires pour lui permettre de répondre aux problèmes uniques et en constante évolution du XXIe siècle. Ce n’est que lorsque chaque pays joue son rôle que les plus hautes aspirations des Nations unies peuvent être réalisées, et la responsabilité financière d’une organisation telle que les Nations unies doit être partagée équitablement entre ses États membres. En outre, au cours des derniers mois, les États-Unis ont réclamé des changements cruciaux pour améliorer les performances, la responsabilité et la réactivité de l’organisation. La poursuite de la réforme menée par les États-Unis ne s’arrête toutefois pas là. Il y a quelques mois, les États-Unis ont envoyé un message clair quant à la nécessité d’un changement en se retirant du biaisé Conseil des droits de l’homme des Nations unies, qui avait, à plusieurs reprises, rejeté des réformes pourtant nécessaires. Nous n’y retournerons pas tant qu’une véritable réforme n’aura pas été adoptée et n’hésiterons pas à prendre les mesures nécessaires pour protéger les intérêts de l’Amérique ou pour permettre à l’ONU de mieux atteindre ses objectifs.
 
Les Nations unies sont une instance de premier ordre pour relever les défis internationaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. Au cours de l’année écoulée, les États-Unis ont pris des mesures audacieuses, avec l’appui des Nations unies, pour faire face à la menace mondiale de prolifération nucléaire ; ont travaillé avec les partenaires pour augmenter leur capacité de réponse humanitaire durable et avec les donateurs et les organisations d’exécution pour rendre l’aide humanitaire plus efficace ; ont appuyé l’action du Conseil de sécurité des Nations unies visant à améliorer la réaction internationale aux conflits régionaux ; et ont attiré l’attention sur les violations des droits de l’homme. Les progrès considérables réalisés sur ces fronts laissent entrevoir le potentiel illimité des Nations unies pour aider à faire face à ces défis et à d’autres encore.
 
C’est lorsque l’Organisation des Nations unies est à la hauteur de ses nobles idéaux qu’elle agit comme une institution inestimable pour la coopération entre les peuples du monde. En ce jour, nous célébrons les efforts conjugués des États membres pour atteindre les objectifs des Nations unies en matière de paix et de sécurité internationales et de développement des relations cordiales entre les nations. Nous rendons également hommage à tous les hommes et femmes engagés dans les missions humanitaires et de maintien de la paix dans le monde, ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui s’emploient à protéger notre monde des armes de destruction massive.
 
PAR CONSÉQUENT, MOI, DONALD J. TRUMP, président des États-Unis d’Amérique, en vertu de l’autorité qui m’est conférée par la constitution et les lois des États-Unis, déclare par la présente ce 24 octobre 2018 comme Journée des Nations unies. J’exhorte les gouverneurs des 50 États, le gouverneur du Commonwealth de Porto Rico et les responsables de toutes les régions placées sous la bannière des États-Unis, à célébrer la Journée des Nations unies dans le cadre de cérémonies et d’activités adaptées.
 
EN FOI DE QUOI, j’ai apposé ma signature en ce vingt-troisième jour d’octobre de l’an de grâce deux mille dix-huit et de l’an de l’indépendance des États-Unis deux cent quarante-trois.

Le président Trump à l’Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre 2018. (© Richard Drew/AP Images)

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi. Presidential Proclamation on United Nations Day, 2018