This story is unavailable.

L’erreur monumentale de cet article est de dire que la coordination n’induit pas une manipulation. Cette manœuvre de la “team ambiance” était de provoquer chez le spectateur une émotion pour le pousser à voter pour le personnage tant acclamé. Malheureusement pour vous, les audiences à la télévision n’ont pas été très bonnes et la manipulation n’aura pas touché grand monde. Ces applaudissements étaient tellement faux qu’ils occupent à eux-seuls 35 minutes d’un meeting d’une heure quarante. C’est un tiers du discours ! Sans cette manipulation, le discours aurait l’air plus vide non ?

Il est de plus très simple de compter la densité des drapeaux, et l’on voit bien que dans la tribune en face d’Emmanuel Macron qu’il n’y a que 4 drapeaux par exemple. Dans les gradins, c’est la même chose et je ne m’embêterai pas à prendre des screens tellement c’est facile de démonter les “fake news” de cet article comme vous les appelez. De plus à quoi sert la comparaison entre un hologramme, première mondiale en direct et Telegram ? Je peux tout aussi dire que Macron a détourné 8 ans et demi de SMIC à Bercy et qu’il a touché plus de 200 ans de SMIC chez Rothschild mais ça n’apporte rien au débat.

Contrairement à ce que vous dites, il n’y a AUCUN drapeau dans les meetings de Mélenchon (voir le dernier de Strasbourg). Dans cet article, on voit une tentative de désinformation complètement malhonnête semblable à celle opérée par la fachosphère pour défendre leur candidat(e).

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.