Cérémonie de clôture de la semaine mondiale de l’allaitement maternel

La Première Dama Hadja Djènè Kaba Condé entourée de la Coordinatrice des Nations unies Séraphine Wakana, Le représentant de l’UNICEF Marc Rubin et le chef de Cabinet du ministère de la santé Crédit photo: UNICEF / Mohamed Saïdou DIALLO

La semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM) sous le thème : « Allaitement Maternel clé d’un développement durable » a été clôturée le mercredi 21 septembre 2016 à l’hôtel Riviera. Cet événement présidé par la Première Dame de la République, Madame Hadja Djènè Kaba Condé, a connu la présence de la coordinatrice résidente des Nations unies Séraphine Wakana, Représentant de l’UNICEF, M. Marc Rubin, chef de file des partenaires financiers, chef de cabinet du ministère de la Santé, Dr Fanta Kaba et la représentante de l’OMS.

Public suivant les présentations des résultats des enquêtes réalisées par l’INSEE Crédit photo: UNICEF / Mohamed Saïdou DIALLO

Parmi les invités de marque, on notait la présence de plusieurs ambassadeurs de pays amis, les épouses du Premier Ministre et des membres du Gouvernement, les parlementaires et autres hauts cadres. La cérémonie a aussi mobilisé les associations et réseaux de femmes, les représentants de la société civile et les acteurs de la nutrition au niveau central et décentralisé.

Dr Ibrahima Sory de l’INSE a présenté les résultats d’une étude sur l’allaitement en milieu de travail co-réalisée par l’Unicef et l’INSE. Ces résultats montrent que seulement 15% des femmes allaitent sur le lieu de travail. Pour pallier cette situation, il est important de : faire la promotion de l’information et l’éducation des femmes ; mener des actions de plaidoyer auprès des entreprises et services pour aménager des espaces permettant l’allaitement sur les lieux de travail.

Les invités d’honneurs, épouses de ministres et ambassadeurs de pays partenaires Crédit photo: UNICEF / Mohamed Saïdou DIALLO

Toutefois, selon Dr Mamady Daffé, chef de division Alimentation Nutrition au ministère de la santé, les choses avancent dans le bon sens au niveau des communautés avec la certification de plusieurs hôpitaux et communautés comme ‘’amies des bébés’’ au cours des 12 derniers mois.

Pour la coordinatrice des Nations unies Séraphine Wakana « plusieurs enquêtes ont démontré que le lait maternel n’est pas comparable à un autre lait. Le fait d’allaiter uniquement aux seins pendant les six premiers mois diminue la mortalité des enfants de moins d’une année à plus de 13%. » Elle a évoqué aussi le rôle de l’allaitement maternel pour la protection de l’enfant et la réduction de la pauvreté « l’allaitement est un moyen naturel et à faible coût pour l’alimentation des bébés et des enfants. Il est abordable pour tout le monde et n’alourdit pas le budget des ménages, contrairement aux préparations pour nourrissons. Par ce fait, l’allaitement maternel contribue à la réduction de la pauvreté. »

Sérafine Wakana, Coordinatrice Résidente des NU en Guinée lors de son discours sur l’allaitement maternel en Guinée Crédit photo: UNICEF / Mohamed Saïdou DIALLO

La cérémonie a été marquée par nomination officielle de la Première Dame comme Ambassadrice de la Nutrition pour la Guinée — Dr Ismael Ngnié Téta, chef de section Nutrition à l’UNICEF a rappelé les fonctions de l’ambassadrice SUN (Scaling Up Nutrition) et toutes les responsabilités qui l’attendent, parmi lesquelles : le plaidoyer pour davantage d’investissement de l’état et des partenaires dans la nutrition pour alléger le fardeau économique de la malnutrition et la sensibilisation des communautés à la bonne nutrition, l’hygiène et la santé.

Ismael N’gnié Téta, chef de section Nutrition UNICEF Guinée Crédit photo: UNICEF / Mohamed Saïdou DIALLO

La Première Dame a clos la SMAM, en exprimant son engagement pour la protection de l’enfant, puis a reçu un certificat officiel de titre d’ambassadrice de la nutrition pour la Guinée des mains de la Coordinatrice résidente. A cette occasion, Madame la Première Dame a déclaré : « Je comprends mieux aujourd’hui que pour réduire la malnutrition en Guinée, nous devons agir sur ses causes. Elle nécessite l’implication des secteurs clés du Gouvernement, des partenaires au développement, de la société civile et du secteur privée. La tâche d’ambassadrice de la Nutrition que vous me confiez et que j’accepte, m’engage à mener des actions de plaidoyer pour solliciter encore davantage l’engagement de nos décideurs et fédérer les énergies de tous ces secteurs afin de combattre ce fléau ».

Première Dame Hadja Djènè Kaba Condé Crédit photo: UNICEF / Mohamed Saïdou DIALLO

Au cours de cette cérémonie d’autres acteurs de la nutrition partenaires de l’UNICEF en Guinée ont reçu à leur tour des satisfécits, symboles de remerciements pour leur engagement dans la lutte contre la malnutrition en Guinée.

Photo de famille Crédit photo: UNICEF / Mohamed Saïdou DIALLO

Texte : Dédé Sylvie LAMAH

Like what you read? Give UNICEF Guinée a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.