l’ASO, le nouvel enjeu.

Une fois que vous avez passé une quantité considérable de ressources en temps et en argent à développer et publier votre application dans l’App Store d’Apple, comment les utilisateurs vont-ils la trouver ?
C’est la question qu’on me pose le plus souvent, et pour cause !

Avec plus de 1,2 million d’applications dans l’App Store, le challenge de se faire découvrir est actuellement réel et immense.
C’est là que l’App Store Optimization (ASO) intervient. l’ASO pour l’App Store est comme le SEO pour Google (ou tout autre moteur de recherche). C’est l’arme moderne du référencement pour les applications.

Pour expliquer l’ASO, il s’agit de fournir des données et d’appliquer des stratégies pour augmenter l’exposition d’une application et par conséquent les téléchargements. Je conseille toujours à mes clients de développer un plan de marketing et, bien entendu, l’ASO doit faire partie de ce plan.
Il y a seulement trois façons de découvrir une application dans l’App Store:

  1. Être mis en avant par Apple.
  2. Apparaître en haut du classement des applications.
  3. Apparaître dans les résultats de recherches via mots-clés.

Laissons les deux premières options de côté, car chacune mérite en elle-même un article entier pour bien être bien comprises.
Concentrons-nous sur la dernière option, celle qui nous intéresse car c’est celle sur laquelle nous avons le plus de contrôle : la recherche via mots-clé, c’est ici que nous pouvons/devons intervenir…
C’est à ce niveau que ça se joue et c’est là que mes clients gagnent du terrain rapidement.

Lorsque vous effectuez une recherche sur l’App Store, il y a de nombreux facteurs qui dictent quelles sont les applications qui apparaissent en haut de la liste de recherche. Pour appuyer encore sur l’importance de ce point, voilà une statistique qui va vous plaire : plus de 65% des téléchargements proviennent directement de recherches via mots-clés sur l’App Store.

Il y a quelques leviers importants sur lesquels vous pouvez vous concentrer afin d’amener les utilisateurs potentiels à vous trouver facilement et effectivement télécharger votre application. Voilà les domaines où l’App Store Optimization peut vous aider, en vous assurant que vous donnez à votre application la meilleure visibilité possible.

  • Le nom de l’application et les mots-clés : commençons par l’essentiel en utilisant les mots-clés les plus pertinents et adéquats pour votre application.
  • Icône : C’est la première chose visible dans la page de votre application sur l’app store et elle forme la première impression du visiteur.
  • Visuels : vos captures d’écran d’applications sont les arguments visuels pour séduire le visiteur dans sa décision de télécharger ou non.
  • Descriptif : tout le monde ne va pas la lire (ou du moins, pas entièrement… d’où l’importance de bien choisir les termes dès les premières phrases !). Mais pensez à ceux qui le font. Êtes-vous concis, percutant, convaincant ?
  • Evaluations : les notes de l’application sont directement visibles sur sa page dans l’App Store et plus précisement une par une, si le visiteur le souhaite. Comme tout avis de tiers, ces infos pèsent dans la décision finale de téléchargement.

Voyons maintenant les erreurs les plus souvent rencontrées. Pour reprendre notre parallèle avec le SEO, prenons l’exemple classique de réaliser un site web entièrement en flash, ce qui avait pour conséquence fâcheuse de ne pas avoir de texte ni meta-données spécifiques et pertinentes pour le référencement naturel sur Google… Du coup, votre beau site web tout en flash était tout simplement invisible pour Google… bien joué !
De la même façon, pour l’ASO il y existe une liste d’erreurs les plus communes :

  • ne pas mettre de mots-clés,
  • avoir la même description sur l’App Store (Apple) et sur le Play Store (Google),
  • ne pas mettre de mots-clés dans le titre,
  • ne pas suivre l’évolution des mots-clés utilisés,
  • ne pas publier de belles captures d’écrans,
  • ne pas traduire la page App Store pour chaque pays qui vous intéresse,
  • croire que l’ASO est une opération mineure qui peut être traitée tout à la fin du projet.

Dans la même lignée, il y a de nombreuses illusions à énumérer :

  • il s’agit seulement des mots-clés,
  • c’est rapide, facile,
  • tout le monde fait de l’ASO,
  • Ce sont exactement les mêmes pratiques que le SEO.

Ce qu’il faut comprendre à propos de l’ASO, c’est que chaque cas est particulier, avec un contexte unique à chaque fois et qui mérite donc une analyse et des compétences précise pour tirer son épingle du jeu.
Il n’y a pas de recette parfaite pour tout le monde ni de formule magique, hélas.
De plus il y a des différences entre l’App Store d’Apple et le Play Store de Google (comme par exemple les mots clés qui sont comptabilisés dans la description sur le Play Store et pas sur l’App Store), qui nécessite une approche spécifique pour chaque plateforme afin de maximiser la visibilité de votre application partout.

Il faut savoir que l’App Store évolue tous les 6 mois. Son algorithme de classement change tout comme celui du moteur de recherche de Google. Ce qui fait que l’ASO représente un challenge et une opportunité exactement comme le SEO. D’où la nécessité de mettre à jour sa tactique ASO de façon régulière et continue.

Pourquoi se soucier de l’ASO dès le tout début du projet ?
Petite information très peu connue mais importante : Apple booste votre référencement naturel pour tous vos mots-clés lors de votre lancement sur l’App Store la première semaine (et la première semaine seulement…). Ce qui signifie qu’il est primordial d’implémenter l’ASO en amont, au plus vite pour tirer parti réellement de cette chance en or, au lieu de bêtement gâcher l’opportunité d’un bon lancement.

Pour finir, n’oublions pas les cas d’usurpation, de tricherie et de fraude. Sujet plutôt facheux certes, mais à ne pas ignorer car de plus en plus incontournable.
En effet l’App Store est un domaine où les développeurs ne sont pas toujours très sages.
Votre nom/marque risque de se faire détourner, exploitée si vous n’êtes pas vigilant et proactif dans ce domaine. Prenons l’exemple de Flappy Bird et tout récemment Pokemon Go. Il y a une ribambelle d’applications qui ont surgi autour de ces deux jeux qui ont fait sensation ! Les copies du jeu de Flappy bird ont rapidement noyé les résultats des recherches pour tous les mots-clés semblants. Pareil pour Pokemon Go où des applications non-légitimes se faisaient apparaître comme officielles afin de récolter des téléchargements en masse. Ces applications satellites sont souvent opportunistes dans le meilleur des cas, et mal-intentionnées dans d’autres cas.

Conclusion
Clairement, l’ASO est le nouvel enjeu en cette époque d’application sur les stores d’Apple et Google. l’ASO représente une grande et belle opportunité pour les sociétés, startups et développeurs indépendant qui souhaitent gagner du terrain dans ce vaste monde des applications mobiles.
Tout comme le SEO pour le référencement sur Google, l’ASO est désormais primordiale pour avoir sa chance sur l’App Store.

Val
http://valfounder.com

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.