L’entreprise libérée “modérée”
Anaïs Victor
215

Bravo Anaïs pour ton courage et ta lucidité. Car du courage il en faut pour oser dire que non l’entreprise libérée ce n’est pas disneyworld, c’est pas gagnant à tous les coups et ça peut même faire des dégâts sur des salariés pourtant compétents et de bonne volonté.
L’entreprise libérée s’est libérée au passage de l’avis des salariés en se transformant sur un mode bulldozer alors que son constat de départ est juste : les salariés attendent de travailler différemment désormais ! Reste donc à découvrir la nouvelle équation pour répondre à ce problème avec moins de dégâts collatéraux.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.