Tokyo, le 17 avril 2016
 22:29

Aujourd’hui c’est Dimanche.
 Pour certains, c’est le jour du Seigneur.
 Pour d’autres c’est le jour du dernier épisode de One Piece, pour d’autres encore de Dragon Ball Super !

Mais à la fin de la journée, le résultat est le même, se ressourcer, se détendre afin d’attaquer une nouvelle semaine d’étude ou de travail dans les meilleures conditions.

Le problème, c’est qu’une fois la semaine commencé, on se retrouve souvent submergé sous les tâches urgentes. Les e-mails, les engagements, les sollicitations,…

Au final, on oublie nos objectifs, on oublie où sont nos vraies priorités. On se laisse ballotter par les événements, on passe sont temps à réagir au lieu d’agir tout court…

Et une fois la fin de la semaine arrivée, on se demande mais qu’est-ce qu’on a foutu ?

Pas grand chose,…

Le sentiment de culpabilité nous envahi alors…
Et on décide que la semaine prochaine sera différente. Cette fois-ci, on va bosser sérieusement…

Et rebelote…

Je ne sais pas pour vous.
 Mais pour moi, c’est souvent ce qui m’arrive…

J’ai profité de cette journée ensoleillé (et pluvieuse par moment, avec un vent violent) pour réfléchir à comment trouver une solution définitive à ce problème.

Parce qu’il y a forcément une solution. Tant que je n’ai pas réussi, je ne peux pas me permettre d’abandonner. Même si je dois échouer 2000 fois, je trouverai cette foutu solution…et je l’appliquerai.

Celle à laquelle j’ai réfléchis aujourd’hui, c’est à la création de systèmes. Comme pour les machines, comme pour les appareils, je pense qu’il est nécessaire d’avoir un système qui travail pour vous. Au lieu que vous, travaillez pour le système des autres…

Un système, qui sera composé de différents éléments, différentes pièces, qui interagirons entre elles, de façon à donner un résultat tout le temps identique. Et ceux, de la manière la plus simple possible, la plus facile, la plus rapide et la plus efficace qui existe.

Prenez l’exemple d’un iPhone.
 C’est un appareil, extrêmement sophistiqués lorsque vous ouvrez son capot. Vous avez des circuits partout, de la mémoire vive, des batteries, des processeurs, des capteurs, des logiciels, des programmes de codes infernaux, etc…

Mais malgré toute cette complexité, l’utilisation est ultra simple. Même un bébé peut l’utiliser. Les miens débloquaient déjà l’iPhone alors qu’ils ne savaient pas encore ramper…(ma femme s’est retrouver plusieurs fois avec des applications en moins comme ça lol )

Aujourd’hui ils sont expert en utilisation de smartphones et tablettes . Mais donner leurs une souris et un clavier ils fuient… parce ce n’est pas aussi simple à utiliser qu’un iPhone ou iPad.

L’idée, c’est de créer des systèmes comme l’iPhone ou l’iPad. Des systèmes Ultra simple et facile à utiliser, malgré la complexité qu’il peut y avoir sous le capot.

Ainsi grâce à ces systèmes, j’entends bien reprendre le contrôles sur mes objectifs, sur mes réalisations.

Ça ne va pas être facile, mais c’est possible. Il suffit de commencer tout simplement par un premier petit pas, un premier petit système, puis de construire dessus.

Je suis convaincu que cela va fonctionner.
 Cela prendra peut-être 6 mois, un an, peut-être plus ? Mais je sais que ça ne se fera pas du jour au lendemain…

En revanche, je sais également qu’il est possible de changer de direction du jour au lendemain. Et qu’une fois qu’on a fixé son cap. On peut vraiment accomplir des miracles…

Regarder les gens qui passent de 100kg à 70kg en 2 ou 3 mois… S’ils sont capable de changer leurs habitudes, leurs alimentations, leurs systèmes de valeurs pour atteindre leurs objectifs.

C’est que c’est possible.

Et si c’est possible, alors tout le monde peut y arriver…

Vous, moi, tout le monde

Bon ce n’est pas tout ça mais, j’ai des systèmes à créer.

++

Wilde.

Je pense qu’il est nécessaire d’avoir un système qui travail pour vous. Au lieu que vous, travaillez pour le système des autres…

A lire absolument :

Originally published on Wordpress

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.