COP21 — Résumé à J+5

Le 30 novembre les chefs d’Etat de 195 pays se sont retrouvés pour lancer en grandes pompes les négociations de la COP21. Leur objectif : aboutir avant le 11 décembre à un accord contraignant sur le climat.

Pour cela ils doivent s’entendre sur la baisse de leurs émissions de CO2 pour que la température terrestre n’augmente pas de plus de 2°C d’ici 2100. Un défi ambitieux et historique pour les représentants du peuple mondial.

Les points qui font consensus :

  • Chaque pays fixera une date au pic de ses émissions de carbone
  • Objectif zéro émission de CO2
  • La neutralité carbone, c’est-à-dire la possibilité d’investir en dehors de son territoire dans des projets sur l’efficacité énergétique, la production d’énergie renouvelable ou encore le reboisement afin de diminuer encore plus les émissions de CO2

Les points qui coincent toujours :

  • Les objectifs chiffrés de réduction des émissions de CO2 de chaque pays
  • Le fond vert : c’est-à-dire mobiliser de la part des pays développés 100 milliards de dollars par an (92 milliards d’euros) d’ici à 2020, afin d’aider les pays en développement à faire face aux effets du réchauffement
  • Les transferts de technologies entre pays développés et en développement
Les citations marquantes, ambiance…
“Je suis profondément inquiet, à court de mots. Je fais ça depuis des années et, là, ça ne va pas du tout” — Juan Hoffaister, délégué bolivien s’exprimant au nom du groupe “G77 + Chine”
“Ça passera ou ça cassera sur la question des financements” — Nozipho Mxakato-Diseko, présidente du “G77 + Chine"
“Pointer du doigt les autres et dire “Vous êtes coupables et nous sommes les gentils” n’aide pas” — Aslak Brun, négociateur norvégien