Qui est Nicolas Hulot ?

De la télé aux couloirs de l’Elysée, Nicolas Hulot a su mettre les questions d’écologie à la portée de tous.

Connu pour avoir silloné la planète pour l’émission “Ushuaïa”, il créé la Fondation Nicolas Hulot en 1990 pour s’engager pour la protection de la nature. Il devient rapidement un acteur politique en conseillant les présidents français successifs (Chirac, Sarkozy, Hollande). En 2007, il propose à l’ensemble des candidats à la présidentielle de signer son pacte écologique. Il se présente lui-même en 2012 à la primaire écologiste, où il échoue face à Eva Joly. La même année, François Hollande le nomme envoyé spécial pour la préservation planète et il devient un des acteurs français clé de la COP21.

“Je suis là pour sensibiliser, aider, convaincre et valoriser les solutions lorsqu’elles existent, mais surtout donner un éclairage sans concession sur la réalité [… ] Mon rôle consiste également à faire entrer cette préoccupation dans des sphères qui en sont éloignées. Cela touche aussi bien les milieux politiques, économiques que culturels” décrit-il lui-même dans une interview à l’Express en 2015.

Pour obtenir un accord valable à Paris, Nicolas Hulot insiste sur l’importance d’y mettre les moyens : “si l’on se met d’accord, en décembre, sur des objectifs très ambitieux, mais si les Etats ne s’en donnent pas les moyens réels, cela ne servira à rien. Or nous promettons aux pays pauvres, pour les aider à engager leur transition énergétique, de l’argent que nous n’avons pas. Il faut donc réfléchir à de nouveaux modes de financement pour rétablir la confiance entre pays du Nord et pays du Sud.”

Quels sont ces nouveaux modes de financement ? “Cela passe notamment, selon moi, par une taxe sur les transactions financières et la taxe carbone. Surtout quand, par ailleurs, 650 milliards de dollars de défiscalisations sont consentis chaque année au profit des énergies fossiles. Une partie de cet argent doit impérativement basculer vers la transition énergétique.”