Nous devons entrer en Résistance !

Chez Waatch.co nous pensons que le piratage est devenu de la désobéissance civile.

C’est quoi un « Pirate » ?

Le « Pirate » est simplement un résistant !

Et surtout pas un rebelle voire un terroriste comme tente de le faire passer celui contre qui il se bat…

En effet, l’image véhiculée avec puissance et, du coup, que l’on a du « Pirate » est celle d’une personne nuisible qui, par ses actions, tue la culture portée par les films et les séries.

Il ne partage pas ! Il pirate…

Il ne copie pas ! Il tue la création…

Il ne télécharge pas ! Il vole…

Bien sûr, tout cela tient de la caricature !

Dans les faits, les personnes qui consomment illégalement sont aussi le plus souvent celles qui sont les plus passionnés.

Alors, qui est vraiment celui que le Cartel s’évertue à appeler « Pirate » ?

C’est avant tout :

  • Un consommateur engagé,
  • Un ambassadeur qui communique sa passion,
  • Un justicier capable d’enfreindre la loi pour sa passion,
  • Un client fidèle qui dépense sans compter (Ciné, SVOD, DVD, Expo, Goodies, …).

Pourquoi devons-nous être fier d’être « Pirate » ?

L’équilibre entre la filière des films et séries et les spectateurs est rompu.

Au sein de la filière, un Cartel a pris le pouvoir, écrasant tout sur son passage et transformant les indépendants en survivants et les spectateurs en consommateurs.

Ce Cartel, qui incarne le côté obscur, fait tout pour garder le pouvoir et donc un contrôle sans limite sur les films et les séries.

Seulement, après de nombreuses défaites, le Cartel est proche de perdre la guerre. Du coup, il livre ses dernières forces dans la bataille et il n’a jamais été aussi agressif…
Et pour cause… le Cartel se prépare à attaquer les libertés individuelles et à enfermer la culture pour la réserver au plus riche.

Comment me direz-vous ?

Il a prévu de mettre en place une sorte de Robocop sur internet qui filtrera automatiquement ce qui peut être vu de ce qui ne l’est pas…

Ce filtrage automatique mettrait en place un niveau de censure encore jamais vu en Europe (article 13 de la directive Copyright) et la liberté d’expression se retrouverait en danger !

Une mesure complètement disproportionnée pour résoudre un problème provoqué par le Cartel lui-même.

L’article 13 ouvre la porte à une vision inquiétante qui pourrait se confirmer… Le code pourrait déterminer nos valeurs, le Robocop deviendrait le régulateur qui supplanterai la loi.

Même le puissant GOOGLE a cédé… Non seulement un accord a été trouvé entre le Cartel et lui pour ne plus proposer des résultats de recherche vers des contenus illicites mais surtout, il a réussi à obtenir de Google la suppression du mot KODI de « l’autocomplete » (i.e saisie semi-automatique). Sachant que KODI est un logiciel complètement légal, il serait légitime de se demander si nous ne sommes pas en train de franchir la ligne rouge ?

Le Cartel se montre toujours sous son meilleur profil, ce qui lui permet de passer pour la victime…
Il se veut le fervent défenseur de la culture, pourtant de nombreux dysfonctionnements posent questions…

Comment expliquer que Casablanca, Citizen Kane, La Mort aux trousses, Lawrence d’Arabie, Autant en emporte le vent ne sont pas disponibles sur des plateformes comme Netflix ou Prime Video ? Ce sont quand même les plus grands classiques du Cinéma !

Le Cartel sait s’affranchir des lois quand cela l’arrange, il nous empêche d’exercer notre droit à la copie privée en mettant en place des mesures techniques de protection.

De façon incroyable, le Cartel est capable de bafouer nos droits tout en mettent en place une compensation financière à ce droit. Le monde ne tourne vraiment pas rond…

D’ailleurs, la France est numéro un en termes de perception de redevance à la copie privée.

Enfin, la nouvelle stratégie du Cartel est d’enfermer les œuvres en les réservant aux plus riches.

Nous sommes entrés dans une course au catalogue avec des exclusivités pour servir de têtes de Gondoles. De grands noms comme Scorcèse ou Les frères Cohen cèdent leurs droits à Netflix à perpétuité…

Cela nous conduit tout droit vers une explosion des plateformes de streaming (Netflix, Disney+, Prime Vidéo, HULU, …) qui fonctionnent comme un péage permettant l’accès à leur catalogue de films et de séries.

Qui va pouvoir être abonné à 5 ou 6 plateformes en même temps ?

Les acteurs indépendants sont aussi victimes de ce Cartel, et sont tous les jours un peu plus fragilisés. Encore combien de temps les producteurs et distributeurs indépendants vont-ils pouvoir tenir ?

La mission des « Pirates » est donc de « rétablir l’équilibre dans la Force ».

L’évolution de l’accès aux films et aux séries n’a été faite que par des concessions en réaction à la pression exercée par les « Pirates ».

Nous ne pouvons plus nous opposer en silence et les « Pirates » doivent sortir de la clandestinité. Il est temps de revendiquer nos droits et d’opposer à la toute puissance du Cartel une force légitime.

Nous ne devons plus nous contenter de manifester notre opposition par le piratage. Nous devons également exercer notre esprit critique en dénonçant l’injustice auquel nous avons le devoir de désobéir.

Notre combat est juste, nous devons convaincre les indépendants des films et des séries que nous sommes de leur côté. Ils doivent nous rejoindre, leur ennemi n’est pas le « pirate », mais bien le Cartel.
Chaque année, les indépendants sont de plus en plus en difficulté, quand le Cartel, lui, devient plus puissant. Les indépendants doivent prendre leur distance avec une industrie du divertissement qui en veut toujours plus et ce, même si cela génère du ressentiment pour leurs clients.
Nous devons également rappeler au pouvoir politique que la loi est faite pour protéger l’intérêt général et non les intérêts d’un Cartel.
D’autant plus que le Cartel gagne à conserver des pratiques illégitimes, quand l’état, lui, perd des centaines de millions d’euros de recette fiscale…

Nous ne voulons pas la mort du droit d’auteur, au contraire nous souhaitons un droit d’auteur plus fort et plus juste.

Pourquoi le droit d’auteur doit évoluer ?

Ensemble, nous pouvons changer les choses. Ensemble, nous devons faire changer la loi.

Il est temps de promouvoir la désobéissance civile face à ce Cartel tout puissant !

Et nous ne sommes pas seuls !!!

“Je suis convaincu que le droit d’auteur est une imposture. Le piratage est nécessaire. » Dominique Mézerette, Réalisateur

“C’est (le piratage) plutôt quelque chose qui permet à tout le monde d’avoir accès à la culture. C’est compliqué de donner un outil aux gens qui leur permet de découvrir la culture gratuitement, puis après de leur dire, faut pas s’en servir.” Michel Hazanavicius, Réalisateur, Producteur

“Ils (les pirates) sont assez passionnés pour enfreindre la loi. Quand des gens ont tellement envie de regarder leur série qu’ils la piratent, cela signifie qu’ils paieront s’il est facile de la regarder en streaming” Lisa Holme, VP, Content Acquisition de Hulu

“Ils (Le Cartel) ne recherchent que le profit. Mais cela ne fonctionnera pas éternellement. Leur approche devient de plus en plus étroite. Les gens vont s’en lasser. Les studios ne sauront plus rien faire d’autre que ces blockbusters.” George Lucas, Réalisateur, Producteur

« Dans cette grave question de la propriété littéraire il y a deux unités en présence : l’auteur et la société. […] Le livre est fait par l’auteur, le sort du livre est fait par la société. […] L’héritier ne fait pas le livre ; il ne peut avoir les droits de l’auteur. L’héritier ne fait pas le succès ; il ne peut avoir le droit de la société. » Victor Hugo

« On va vers une culture pour les riches… » Radu Mihaileanu, Réalisateur, Producteur

« La perception du piratage est fondamentalement erronée. Le piratage est presque toujours un problème de service et non un problème de prix ». Gabel Newell, CEO de Valve