District 52, Le 23 mai 2030,

Cher Denis,

J’espère que cette lettre arrivera jusqu’à toi.

Te souviens-tu seulement de mon existence ? Je ne sais pas ce que tu as su de ma disparition. Dix ans ont passé et j’ai hésité des mois et des mois avant de t’écrire. À quoi bon, à vrai dire. Rien ne pouvait filtrer du district. Ni dans un sens, ni dans l’autre.

Puis, dernièrement, j’ai relu quelques lettres soigneusement conservées au fond d’un tiroir. Elles dataient du printemps 2020. Nous avions tant mis en commun avec l’équipe pour préparer le jour d’après. Après l’épisode…


Cher Gilles, Cher Denis,

Cher W,

Je suis fière de participer à mon tour à cette correspondance “confinée”, qui aurait dû prendre une tout autre saveur en cette période de déconfinement…

Si notre éloignement reste pour le moment toujours d’actualité, je me demande aujourd’hui si cette distance n’a pas favorisé une nouvelle proximité et un nouveau sens collectif. En entendant Roger-Pol Droit déclarer qu’“énormément de choses sont en train de bouger dans les têtes alors que nous ne bougeons plus dans la réalité”[1], je m’interroge à mon tour…

Alors puisque je suis…


Mon Gillou,

Merci pour ta belle lettre qui dit ton engagement pour la cause des Femmes avec un grand F, assurément. Tu sais combien je partage ce combat. W peut d’ailleurs être fier d’avoir été aux côtés de Solidarité Femmes pour le film sur le 39191, d’avoir soutenu Celles de la Terre2, ce tour du monde de trois étudiantes parties à la rencontre de femmes d’exception, d’avoir soutenu le projet « Hommes d’équipage3 » la sculptrice Cécile Raynal, d’avoir accompagné Laurence Equilbey à la création de son orchestre Insula Orchestra. …


Cher Gilles, cher Denis, chers amis contributeurs à cette correspondance de confinés inspirants.

En préambule

J’aimerais vous informer que les touches de mon clavier ne sont essentiellement usées que sur les raccourcis utiles sur Illustrator et qu’avec la barre d’émojis j’aurais pu vous raconter pleins de choses ! Je vous demande donc par avance la plus grande clémence !

Ceci dit…

Après tout, n’est-ce pas le moment d’être enthousiaste ?

D’ouvrir le champ des possibles ?

Dès aujourd’hui, il faut se mettre en ordre de mouvement pour faire de demain quelque chose de Contributing®…


Correspondance d’Estelle Mege à Denis Gancel etGilles Deléris

Rueil-Malmaison, le 11 mai 2020,

Cher Denis, cher Gilles,

En ce Jour 1 du reste de nos vies déconfinées, je ne résiste pas au plaisir de me joindre à la conversation, et de contribuer à mon tour — et à ma hauteur (sic) — au débat de l’ « Après » et de la contribution positive des marques, largement initié par vous, mais également par Martin, Johanne, Grégoire, Émeline, et Anaïs.

Depuis ce fameux 16 mars où nous nous sommes quittés un peu éberlués en salle Boulogne, nombreux sont ceux qui, bravant…


Mon cher et lointain ami,

Le temps passe et le souvenir de ton visage s’estompe jour après jour. Bientôt sept semaines sans nous voir et tout est désolé. J’ai lu ta dernière lettre comme une épiphanie, avec l’émotion d’un frère qui n’a pas vu son aîné depuis des semaines ; un frère qui, les yeux pleins de larmes, en parcourant tes lignes, traverse d’un trait sa vie d’avant dans un brouillard humide où pointe le soleil des vingt ans qui précèdent.

Naaaannn ! Je…


Cher Gilles, cher Denis,

Ou devrais-je dire,

Cher Denis, cher Gilles,

Je ne sais plus…

Pourquoi vous citer deux fois me demandez-vous ?

Car pas de jaloux. En ces temps de parole désincarnée, de voix métalliques et saccadées, de visages pixélisés, la moindre virgule, le moindre mot revêt un poids disproportionné. Il devient sur-signifiant.

Difficile en ces conditions de se lancer. …


le 23 avril 2020

Mon cher Gilles,

Chaque jour, j’ai guetté le facteur. Mais j’ai compris en te lisant, pourquoi tu avais choisi le tarif lent. Merci pour ta belle lettre qui propose une nouvelle façon de faire agence. Je voudrais aussi remercier tous ceux, de plus en plus nombreux, qui nous lisent et qui contribuent à nos échanges. Ce genre oublié de la correspondance nous laisse le temps d’écrire, et répond bien à la prise de distance que nous recherchions.

Je ne sais pas toi, mais je commence à être lassé de tous ces augures qui n’ont aucun…


Voilà. Nous venons de traverser Pâques, ce passage du trépas à la vie éternelle, confinés et impuissants, en spectateurs d’un monde qui s’interrompt. Passage à vide. Entre nos murs, nous faisons l’expérience d’un espace qui se réduit et d’un temps qui s’allonge. Nous voici tenus, contraints et forcés, de sortir du présentisme et du mouvement permanent, tenus de demeurer en repos, dans une chambre. Temps mort.

Rien ne semblait pourtant apte à enrayer notre fascination pour la vitesse tant cet objet fantasmagorique de puissance et de modernité impacte tous les champs de nos vies politique, économique…


Cher Denis, cher Gilles,

Comme précédemment Johanne, Grégoire et Martin, permettez-moi de rejoindre votre conversation. En cette sixième semaine de confinement l’exercice n’est pas simple. Les analyses et les points de vue se multiplient, les questions sans réponses aussi.

À quoi va ressembler le monde d’après ? Comment préparer le déconfinement de nos équipes, de nos familles ? Comment vont évoluer nos métiers du marketing et de la communication ? Comment repenser la communication des marques ?

Comme tout le monde je n’ai pas de réponses.

Comme certains, je n’ai pas eu suffisamment de temps pour…

W&Cie

W is an agency that imagines strategic and creative solutions to make brands a vehicle for transformation and business.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store