Les 10 questions les plus EMBARASSANTES à poser à votre agent lors d’une visite

Image for post
Image for post

Arrogants, toujours réponse à tout, et franchement beaucoup trop souriants pour être honnêtes,… Parfois, on aimerait bien leur poser une colle, à ces agent immobiliers

1. DEPUIS COMBIEN DE TEMPS LE LOGEMENT EST-IL À VENDRE ?

Si cela fait plus d’un an que cette maison ou appartement est en vente et que son prix ne cesse de diminuer, soit vous arrivez au bon moment: celui où le prix du bien est en enfin en adéquation avec le prix du marché, soit les autres visiteurs n’ont pas vu le potentiel du bâtiment qui vous saute aux yeux, soit les autres visiteurs ont été freiné par la connaissance d’un vice ou d’une nuisance… dont il est important que vous preniez également connaissance.

Une juste évaluation du bien est souvent synonyme d’un bon timing de vente.

2. POURQUOI LES PROPRIÉTAIRES VENDENT-ILS ?

En posant la question, vous pourrez obtenir quelques indications et sentir si ceux-ci ont besoin de vendre rapidement ou non leur bien… Des indices potentiellement utiles pour comprendre la fixation du prix

Connaitre les propriétaires et leur histoire est gage de l’implication de l’agent dans son travail… et pourrait s’avérer utile.

Avec cette question, vous connaîtrez immédiatement les intentions et l’honnêteté de l’agent que vous avez face à vous. S’il vous répond franchement, vous avez face à vous allié précieux dans votre recherche.

3. QUELS SONT LES DÉFAUTS DU BIENS ?

Un bon agent immobilier se doit d’être critique pour être objectif.

Une information toujours importante à connaitre pour élaborer le business plan de votre future habitation.

Un agent immobilier ne remplacera jamais un architecte… mais son expertise et expérience vous aidera à y voir plus clair dans le futur de votre habitation.

5. TOUS LES AMÉNAGEMENTS ONT-ILS ÉTÉ EFFECTUÉ AVEC UN PERMIS ?

Tous les amateurs de bricolage ne maîtrisent pas forcément toutes les subtilités d’une installation électrique ou de l’importance d’un mur porteur. Une restauration amateure peut être signe de danger. Si vous avez quelques doutes sur la manière dont les aménagements ont été réalisés, n’hésitez pas à vous faire accompagner d’un expert lors d’une visite du bien.
Par ailleurs, si les rénovations ont été effectué par un professionnel, connaître le nom de la ou des entreprises ayant procédé aux travaux pourra également vous être utile, afin d’en apprendre plus sur leur réputation,… ou simplement afin de faire appel à eux dans pour de prochains travaux.

Attention, entendons-nous, tous les travaux de rénovation n’ont pas besoin d’un permis de bâtir. Toutefois, si cette question met dans l’embarrât votre agent immobilier, c’est certainement qu’il ne connait pas bien son dossier…

On ne peut pas toujours tout savoir, mais dans le doute votre agent devrait admettre ses lacunes et se renseigner dans les plus brefs délais pour vous répondre. Si ce n’est pas le cas, fuyez.

6. A COMBIEN S’ÉLÈVENT LES COÛTS PRIVÉS MENSUELS DE L’HABITATION ?

Informez-vous sur les montants de mazout, électricité, gaz et eau payés par les anciens occupants des lieux. Cela vous permettra de connaître les éventuels points énergivores de l’habitation; une plomberie vieillissante ou une mauvaise isolation thermique, un robinet qui fuit... Vous vous en doutez, cette questions est d’autant plus importante dans un bien existants.

Par ailleurs, n’oubliez pas que le certificat PEB est un document qui doit vous être communiqué et fourni à l’achat (ou location) d’un bien, ce qui vous donnera également une idée de l’état énergétique de votre future acquisition.

La consommation d’une famille à l’autre peut fortement varier, mais il s’agit toujours d’un bon indicateur quant à vos futures factures.

7. Y A-T-IL D’AUTRES MAISONS À VENDRE DANS LE VOISINAGE ?

Un voisinage dans lequel beaucoup de biens sont mis en vente soulève la question du pourquoi? Renseignez-vous sur les raisons qui causent ce départ massif, tels que les prochains aménagements ou implantations de la zone ? L’arrivée prochaine d’un zoning industriel ? D’un centre commercial ? D’un axe routier important ? Ou simplement le vieillissement naturel d’une population arrivée sur les lieux plus ou moins en même temps. Les raisons peuvent être multiples, n’hésitez pas à poser des questions à votre agent mais également à l’administration communale.

De manière générale, se renseignez vous sur le quartier que vous souhaitez rejoindre est une bonne idée. En plus de questionner votre agent immobilier, essayez de discuter avec quelques voisins, qui seront parfois plus à même à répondre à vos questions. Vous pourrez ainsi récolter quelques informations au sujet du quartier, de son organisation de vie, de son histoire: inondations et autres catastrophes naturelles, nuisances sonores, qualité du sol, qualité des transports en communs, du ramassage des déchets,… tout ce genre de “détails” que vous serez heureux de connaître avant de faire le grand saut.

Votre agent se doit de connaitre non pas seulement son bien, mais l’ensemble du marché dans lequel il évolue.

8. LE PRIX EST-IL NÉGOCIABLE ?

Bien sûr, il est toujours possible de payer plus cher ! Plus sérieusement, il est du devoir de l’agent de tout faire pour trouver un compromis entre l’acheteur et le vendeur, si la négociation est faite dans les limites du raisonnable.

Sachez tout de même qu’un bien a été évalué au juste prix par rapport à sa valeur… Et 50.000 euros n’ont pas été rajoutés à ce prix, juste pour permettre une négociation plus conséquente et attractive.

Une mission bien accomplie pour un agent immobilier doit résulter en un win-win pour les deux parties.

9. Y A-T-IL BEACOUP D’ATTRAIT POUR CE BIEN ?

Certes, certain vendeurs vous clameront un intérêt important pour le bien, dans l’espoir de vous faire prendre une décision le plus vite possible… mais le fait que votre agent vous dise que d’autres personnes sont intéressées ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit d’un escroc. Par ailleurs, un intérêt peu conséquent ne signifie pas que vous êtes assuré d’obtenir ce bien,… il suffit d’un seul autre acquéreur.

La manière de répondre vous donnera le niveau de confiance que vous pouvez avoir en votre agent.

10. EST-CE QUE JE PEUX VITE UTILISER VOS TOILETTES ?

Vous seriez étonné du nombre de fois qu’on nous posé cette question. Une visite bien effectuée peut prendre du temps, et votre agent se doit de prendre le temps que vous jugerez nécessaire pour approcher au mieux le bien: une maison, ça ne s’achète pas un dix minutes.

Et oui, les gens sont vite à l’aise avec nous.

Written by

Brussels-based real estate agencyIUmproving the real estate experience day by day, by enhancing each of our meeting. Discover more on www.weinvest.be

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store