Comment meurent les faits : autopsie de la propagation d’une intox
Samuel Laurent
24728

Ce qui rend la réponse des décodeurs peu efficace, c’est qu’elle s’appuie essentiellement sur des “avis d’expert”, alors que N. Meilhan a publié directement les données de son raisonnement (qui est peut-être faux certes, mais il faudrait alors expliquer pourquoi les cartes sont fausses ou mal interprétées). Il donne les éléments qui permettent à chacun (expert ou pas) de parvenir à priori aux conclusions. 
De votre côté, on est plutôt dans l’argument d’autorité, par exemple on n’a pas le taux de particules souffrées dans l’atmosphère, vous n’expliquez pas pourquoi la carte des vents (supposément Est) serait invalide… Est-ce vraiment une perte de temps que d’essayer d’expliquer des éléments à priori logiques mais contradictoires?
En résumé : si vous voulez que les gens adhèrent, donnez leur directement les clés de compréhension (par ex. sur le changement climatique, on voit souvent des graphes, compréhensibles par à peu près n’importe qui). Rapprochez-vous d’un débat un peu plus scientifique. Insister sur le complotisme, les attaques personnelles, la “post-vérité”, c’est contre-productif.

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.