Le mode pari, le financement de la navigation digitale

Oubliez tout ce que vous avez appris. Commencez par rêver. 
L’illustre slogan, parmi tant d’autres, apparu lors du soulèvement populaire de mai 68, retrouverait paradoxalement tout son sens dans l’entreprise du XXIème siècle, en proie aux affres de la transition digitale. N’en déplaise aux Normands, ce n’est pas toujours dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Et dans le domaine du digital, c’est même tout le contraire. Mode projet, budgets, délais… faites table rase. Ça ne marche pas. Il suffit pour s’en convaincre de jeter un oeil sur la banalité ordinaire des applications traditionnelles. Le digital est un pari. Le pari du succès.

Le mode pari est un des principes de la méthode Fast Design & Delivery mise en place par Zengularity pour garantir la fabrication rapide et sans risques de plateformes digitales. Plus de détails sur : zengularity.com/notre-methode

L’incertitude à l’origine des nouveaux modèles d’affaires

Le digital est la nouvelle manière de faire du chiffre d’affaires par l’utilisation du logiciel pour manier les liens et les relations, entre les besoins et les propositions, entre les offres et les demandes, entre les informations et les actions, etc. C’est précisément ce que font les plateformes. Elles utilisent la data pour générer de façon automatisée des corrélations entre les offreurs de valeurs et ceux qui cherchent cette valeur.

Au demeurant, avant de devenir un nouvel Amazon dans son secteur d’activité, force est de commencer par le début. Le début est toujours un problème simple et vague à la fois, qui questionne les attentes d’un prospect, d’un client voire d’un suspect. Par conséquent, construire une application ou une plateforme consiste à résoudre le problème suivant : répondre à des besoins qu’on ne connaît pas encore et qu’on sait encore moins exprimer.

Cette quasi ignorance, ce flou artistique, cette incertitude inconfortable est un état de fait incontestable. Et contre lequel on ne peut rien. Répétez après nous : on — n’y — peut — rien. Si vous croyez y pouvoir quelque chose, c’est uniquement parce que vous avez copié les idées des pionniers.

Mais dans le digital, n’oubliez jamais que seul le leader ramasse la mise.

Beaucoup pensent encore pouvoir contenir ou étouffer cette incertitude par un déferlement de spécifications, visqueuses, par la définition d’un budget, à la hache, et par la fixation de délais, imposés par le planning de la mise en production. Le tout sous la menace de pénalités de retard et autres défauts de qualité. C’est un peu comme vouloir faire taire des manifestants en colère en leur lisant des textes indigestes et hostiles relatifs à l’ordre public.

En revanche, l’incertitude se dompte et les entreprises les plus puissantes aujourd’hui ont toutes compris comment y parvenir. Elles ont accepté la réalité de l’incertitude et l’ont adoptée dans leur fonctionnement. C’est ce que nous, chez Zengularity, appelons le mode pari.

Un seul objectif compte : le résultat business

Puisque l’incertitude est maître du jeu, les entreprises digitales ont pris place autour de la table de black jack. L’objectif de chaque joueur ? Miser, puis gagner.

Elles ont en commun l’état d’esprit de l’explorateur, des Christophe Colomb des temps modernes. Que serait-il advenu si le navigateur avait dû se référer à une route tracée, des délais impartis et à un budget dans lequel il devait découvrir trois nouveaux continents et si possible quatre peuples encore inconnus ? Il aurait sans doute fait un petit tour, esquissé quelques croquis, rédigé un carnet de bord insignifiant puis serait rentré. Délais tenus. Budget respecté. Objectif oublié.

Le mode pari des entreprises digitales leur permet de rester concentrées sur leur seul objectif utile : trouver de nouvelles opportunités et manières de faire du business. Rien ne vient parasiter leur exploration, et certainement pas de trop nombreuses spécifications.

Pour cela, pas de budget fixé à l’avance mais une succession de paris, dévoilant progressivement la voie nouvelle, en fonction de leur réussite ou de leur échec. C’est rapide, fiable, et redoutable d’efficacité. Gestation (design), puis concrétisation (delivery), et enfin mesure business sont réalisés en 3 à 4 semaines. Une première direction est posée. Le résultat est immédiat. Alors ? Échec ou succès ?

Ce n’est pas compliqué de le savoir. Le succès d’un pari, c’est-à-dire l’obtention d’un résultat business, se mesure à l’aune de quatre dimensions (CaDRE) :

  • chiffre d’affaires réalisé,
  • data collectée,
  • réputation acquise,
  • et erreurs commises (et que l’on ne commettra plus).

Le modèle digital vers lequel le premier pari tend doit, quoiqu’il arrive, produire l’une de ces quatre valeurs. Dans le cas contraire, il faut relancer les dés.

Arrêter, pivoter, accélérer

A première vue, cela paraît éminemment déstabilisant pour les tenants du mode projet, qui ont appris à travailler en respectant un périmètre fonctionnel, des délais et un budget. Pourtant, les adeptes du forfait ne disposent pas plus d’une vue dégagée que les autres. Au point qu’on s’interroge sur les méthodes employées pour rédiger les spécifications initiales. Peut-être la boule de cristal, ou le pendule. Qui sait ?

Si la direction à prendre n’est pas clairement affichée dès le départ, le mode pari permet très rapidement d’éliminer toutes les voies de garage et les impasses, dans lesquelles le mode projet peut enfermer une entreprise longtemps et coûteusement.

C’est un des premiers et grands avantages du mode pari : il stoppe toute dépense inutile le plus vite possible, dès l’affichage du résultat business (et surtout de son absence). En somme, le mode pari retient l’entreprise de dépenser pour rien.

Elle est alors libre de pivoter, à 180° ou pourquoi pas, à 360°, avec de nouvelles façons de faire et plus de maturité et de lancer un nouveau pari, sans perdre de temps.

Le succès d’un pari en revanche se traduit par une accélération. Accélération du rythme des paris d’une part. Le périmètre applicatif obtenu peut se révéler trop étroit mais peu importe. L’équipe de développement dispose maintenant d’attentes plus précises de son public, déjà séduit par l’offre mise à disposition.

Une accélération business et technologique ensuite, qui doit permettre de coiffer au poteau les concurrents.

L’équipe dispose à ce titre d’une gigantesque marge de manœuvre dans le choix des technologies les plus adaptées et des méthodes de delivery, puisqu’elles ne sont contraintes par aucun cahier des charges.

Elle saura lancer de nouveaux paris pour les prochaines évolutions de la plateforme ou de l’application. Pour l’anecdote, sachez que certaines grandes plateformes préférées du public sont en perpétuelle version bêta. Et leurs développeurs ? en mode pari permanent.

Le mode pari n’est pas un mode « prise de risque ». Il n’y a aucun risque à découvrir ce qui marche et ce qui ne marche pas. Au contraire, c’est la seule façon d’avancer en terrain inconnu. Pas à pas, de conquête en conquête, en ratant rapidement et en réussissant avec emphase.

Par Habib Guergachi, PDG de Zengularity

Pour miser, contactez-nous contact@zengularity.com

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Zengularity’s story.