Projet Hackday : ça groove pour Zengularity, toi aussi… viens danser !

Maintenant que vous avez Gilbert Montagné dans la tête, vous êtes dans les conditions idéales pour vous demander ce qu’il vient faire chez Zengularity. Rien en fait. Mais pour la première fois dans l’histoire des hackdays de Zengularity, une startup était invitée à soumettre un projet pour sa plateforme. WeStage, c’est elle, met les musiciens en relation avec les programmateurs. Un sujet proche des intérêts des Zengulars, qui leur a donné beaucoup d’idées. Et notamment celle de réinviter très vite de nouvelles startup à tester leurs concepts avec les équipes.

Nadia, Rémi et Benjamin, équipe de WeStage (presque au complet) à Zengularity.

Pas d’angoisse de la page blanche pour les Zengulars

Les hackdays chez Zengularity, c’est l’occasion de s’essayer à des technologies nouvelles, de tester une idée surtout si, théoriquement, elle est impossible à réaliser, voire d’imaginer d’autres façons de contourner les périmètres contractuels de valoriser les licences libres…

Chaque jour de l’année ou presque, tous nos dev’ sont plongés corps et âme dans la réalisation de solutions qui contribueront au résultat business de nos clients. Techniquement, chaque jour est un challenge et zut ! (fichtre ! diantre !), nous pouvons le dire, ce sont tous des génies.

Mais le génie, ça se nourrit, notamment d’expériences, qu’on ne rencontre qu’en sortant des sentiers battus. Si les idées originales ne manquent pas, bosser sur une plateforme qui existe déjà et qui ne demande qu’à enflammer la toile a le mérite de présenter un objectif concret. Et avec un peu de chance, le thème est franchement sympa.

WeStage, la startup qui sort les artistes de leur garage

C’est précisément le cas de la plateforme WeStage.fr, qui se donne pour mission de mettre en relation les musiciens avec les organisateurs de concerts. Nadia, Rémi et Benjamin sont les initiateurs et créateurs de cette plateforme qui existe depuis juillet 2016. Tous les 3 sont musiciens et tous les 3 ont déjà éprouvé la difficulté de trouver des scènes où exprimer leur talent.

Tu ne sais pas à quelle porte taper, tu n’as aucune visibilité sur la programmation des salles et quand tu débutes, tu ne connais personne qui peut te renseigner. Trouver en porte-à-porte des lieux où jouer devient une galère, sans parler du manque d’informations techniques, en fonction des salles” nous racontent les musiciens aux semelles qui chauffent.

Une chance au demeurant, Nadia est développeuse. C’est elle qui construit la première version de la plateforme. Rapidement, 600 artistes, tout style confondu, se proposent sur le site.

Face à eux, les programmateurs, du café concert à la salle de 400 personnes, précisent leurs besoins et leurs agendas. C’est un gros avantage pour ces professionnels qui reçoivent habituellement des centaines d’offres, dont la majorité ne correspond pas à leur programmation. La plateforme, en tant qu’outil de sélection des artistes, leur fait gagner un temps précieux.

Le concept marche, la plateforme attire du monde. En moins d’un an, elle a déjà contribué à la réalisation de 30 concerts et 150 dates sont à ce jour proposées sur le site.

Montre moi ta donnée, je te dirai comment la traiter

Rapidement les créateurs de WeStage ont de nouvelles idées pour améliorer le service, en direction notamment des programmateurs. Mais à ce stade, il faut du lourd car le projet est ambitieux. Alors, comme les copains ça sert aussi à ça, les Zengulars invitent Nadia, Rémi et Benjamin à venir présenter leurs nouvelles idées à l’occasion du hackday d’avril.

Une équipe se monte avec Aymeric, Aurélien, Sophie, Fanny et Ewen, des Zengulars développeurs back, front et designers UX/UI (mais pas forcément dans cet ordre). Pendant deux jours, la startup et l’équipe ne font plus qu’un et parlent, mangent et dorment Big Data pour l’occasion. 
Si WeStage ne sait pas nécessairement à quoi s’attendre, ils ont en revanche bien préparé le terrain. L’équipe Zengular dispose de modèles de données précis sur lesquels réfléchir. L’objectif ? Définir la démarche à adopter. Que faire de la donnée disponible ? Comment lui donner du sens ? Que représente-t-elle et comment la structurer ?

En parallèle et parce que l’équipe compte dans ses rangs des supers designers, l’interface du moteur de recherche, la page artiste ou encore les vignettes sont revues et transformées.

Pour le reste ? N’y comptez pas, on ne vous dira rien des développements qui ont vu le jour à cette occasion, parce que c’est de l’ordre du secret défense. Tout ce que nous pouvons laisser échapper, c’est que tout le monde est satisfait.

Pour WeStage d’abord, ses créateurs ont pu explorer de nombreuses technologies et rapidement écarter les unes et en conserver d’autres, prometteuses pour leurs besoins. Mais c’est particulièrement la confrontation des points de vue qu’ils étaient venus chercher et on peut dire qu’ils l’ont obtenue.

Ta startup veut changer de cap ? Viens te la faire hacker chez Zengularity

S’il est impossible en deux jours d’aboutir à un produit fini (merci Cap’tain Obvious), nous savons maintenant que les nouvelles idées sont bonnes et surtout réalisables. De notre côté, nous avons encore progressé dans l’exploration des possibilités de nouvelles technologies, d’autant que le terrain était fertile.

Accueillir chez nous une startup, c’était une première et nous voulons ardemment renouveler l’expérience. Parce que le sourire d’un porteur de projet, ça n’a pas d’prix ! (une pub ? Quelle pub ?).

Si vous aussi, vous avez un projet/une idée qui vous trotte dans la tête ou vous souhaitez tester un concept concret pour votre start-up, challengez-nous lors de nos hackdays : mce@zengularity.com.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Zengularity’s story.