Tribune : À travers une révolution technologique sans précédent, une nouvelle chaîne de valeur se crée grâce à la plateformisation

Tout a commencé avec l’apparition dans les années 2000 des GAFA, s’est précisé avec le lancement du premier iPhone en 2007 et s’est accéléré avec la naissance des NATU. Les cascades de (r)évolutions, aux cycles de vie de plus en plus courts, sont devenues les moteurs de l’humanité, engendrant défiance et enthousiasme. La mobilité s’est imposée au cœur du système et, avec elle, les données.

Une mutation irréversible

Dans le domaine des nouvelles technologies, est-ce l’offre qui a engendré la demande ou la demande qui a réifié l’offre en termes d’innovation ? La réponse est simple. L’expérience utilisateur est à l’hypocentre même de la dynamique. Ultra-mobile et ultra-connecté, l’utilisateur est, désormais, habitué à un bien-être toujours plus performant dont il tire bénéfice grâce aux logiciels, applications ou autres objets connectés. Il est devenu partie intégrante du processus d’une transformation numérique, dont l’épicentre s’étend jusqu’à l’infini.

La technologie a fait voler en éclat les barrières et les silos. L’intelligence artificielle, les réseaux sociaux, les objets connectés, etc. ont élargi le champ des possibles, repoussant toujours plus loin les frontières de la créativité et rendant possible ce qui semblait inconcevable. Les interactions entre la technologie et l’humain sont devenues de plus en plus étroites. Cette approche symbiotique de la relation humain-technologie est en passe de fournir de nouvelles perspectives d’avenir.

La plateformisation comme nouvelle chaîne de valeur.

Quel que soit leur coeur de métier, aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises, notamment outre-Atlantique, se définissent comme des entreprises IT, car transformées par la création de valeur à l’aide de logiciels tournant sur des plateformes. Cette plateformisation de l’économie met au coeur de ses préoccupations l’expérience utilisateur ; un utilisateur d’un nouveau genre qui exige un service immédiat et de qualité, disponible au bout de ses doigts, en quelques clics de son smartphone.

La qualité de l’expérience qu’il tire du logiciel, de l’application, de l’objet est centrale pour lui et détermine le succès de toute entreprise aussi innovante qu’elle puisse être. En effet, l’utilisateur a pris le pouvoir et le défi est de taille pour les entreprises, car les mutations sont nombreuses.

Le logiciel défie les lois de l’inertie. Il injecte davantage d’autonomie et d’agilité. Il permet aux structures de s’adapter en continu aux évolutions et d’intégrer dans leur ADN l’aptitude nécessaire pour réaliser leur transformation digitale non comme une fin en soi, mais un moyen. Cette vision est cruciale pour pouvoir appréhender la technologie de façon à créer une disruption positive : “la technologie au service de l’humain et non l’asservissement de l’humain par la technologie”.

Nous sommes sans aucun doute les témoins de l’apparition d’une entreprise nouvelle génération qui permet :

  • De réduire au maximum les erreurs découlant de manipulations humaines.
  • De s’adapter automatiquement aux aléas conjoncturels.
  • Ou encore de développer de nouvelles offres de valeur grâce aux données qui sont captées et traitées.

S’ouvre une ère où la technologie est à l’origine de progrès considérables, libérant les humains de tâches aliénantes et répétitives ou apportant des améliorations dans des domaines tels que celui de la médecine. Il est vital de poser un regard différent sur la technologie et de faire preuve de techno-éthique pour profiter pleinement de l’ensemble des bénéfices qu’elle peut nous apporter.

Par Habib Guergachi, Fondateur et PDG de Zengularity

Publié dans Les Échos le 25 novembre 2016 : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-163052-a-travers-une-revolution-technologique-sans-precedent-une-nouvelle-chaine-de-valeur-se-cree-grace-a-la-plateformisation-2045719.php#3vlwbeVt2d6PjPxS.99