Appréhender le monde par les langues


Le constat

Dans un monde globalisé et ouvert, les facteurs extérieurs à notre pays ont un impact direct et concret sur les politiques menées par nos gouvernants. Nos institutions, nos entreprises et donc notre économie s’en trouvent durablement touchées.

Faisons le point

Afin de mieux comprendre les enjeux de notre temps, il nous faut d’une part nous informer sur les réalités européennes mais également mondiales.
En effet, comme vous le savez certainement, l’Union Européenne décide, pour une grande part, des politiques à mener au sein des pays de la zone Euro. Quant aux Etats-Unis, la Chine, la Russie, certains pays du Moyen-Orient (Arabie-Saoudite, Qatar, Iran…) et quelques autres d’Amérique du Sud (Brésil, Argentine,…), il n’est plus possible de composer sans eux.

Bien entendu, il reste de nombreux pays à considérer dans ce monde multipolaire et en perpétuelle mutation, mais attachons-nous plutôt à en en souligner les “évidences”.

Pourquoi apprendre de nouvelles langues ?

Que l’on souhaite faire de hautes études, trouver un travail ou simplement voyager, il devient nécessaire de maîtriser de nouvelles langues.
Pour le premier cas : l’anglais scientifique et l’anglais des affaires sont incontournables dans le cas d’un doctorat. Par ailleurs, dés le baccalauréat, il est primordial de maîtriser au moins l’anglais.
Pour le second cas : si on veut se donner toutes les chances de trouver un travail, il est nécessaire de se spécialiser dans une ou plusieurs branches ou la pratique d’une langue secondaire devient un prérequis quasi-systématique.
Pour le troisième et dernier cas : il est simplement impossible de ne pas connaître une langue internationale ou la/les langues des pays à visiter.

Ajoutons à cela la révolution Internet et plus largement numérique qui concentrent l’ensemble des domaines cités ci-dessus et plus encore (photographie, graphisme, dessin, élaboration de modèle 3D, composition musicale, développement web, programmation,…). Aucun de ces domaines n’échappent à l’anglais et aux langues de manière générale.

La consultation de document en ligne, l’utilisation d’applications ou de jeux (toute plateforme confondue) ne peut plus se faire uniquement par l’intermédiaire de notre langue natale.

Quelle(s) langue(s) apprendre ?

Vous avez l’embarras du choix :)

Les trois langues internationales les plus apprises dans le monde sont l’anglais, l’espagnol et le français. Du fait de leur proximité, elles sont relativement faciles à apprendre.

Source : http://bit.ly/2tUaC70

Viennent ensuite (par nombre de locuteurs) le mandarin, l’arabe, l’hindi, le russe, le bengali, le portugais, le malais et l’indonésien, l’ourdou, l’allemand et le japonais.

Source : http://bit.ly/1RCUUWD

Pour commencer l’apprentissage d’une de ces langues, vous pouvez vous rendre sur des sites tels que http://duolingo.com, https://www.memrise.com ou consulter mon marque page depuis l’onglet “Every languages” : http://frederichauguel.fr/mes-favoris/apprentissage-des-langues/

Quelle est la langue la plus facile à apprendre ?

Sans nul doute, il s’agit de l’espéranto !

En effet, elle est exempt d’irrégularité et d’exception.
Sa grammaire et sa conjugaison sont extrêmement simples à apprendre.
C’est une langue phonétique : chaque lettre a un son unique qui ne varie pas selon l’utilisation. En somme, vous prononcez les mots exactement comme ils sont écrits.
Elle a été créé à partir de plusieurs langues comme l’anglais, le français, l’espagnol, l’allemand, quelques langues slaves et plus encore.
Elle n’est la langue d’aucun pays, ce qui en fait une langue neutre.
Et plus important, elle est parlé sur tout le globe, même par les chinois (une communauté d’espérantiste très active parmi tant d’autres).

Si vous voulez en apprendre d’avantage, je vous invite à vous rendre sur le site http://lernu.net ou à consulter mon marque page depuis l’onglet “espéranto” : http://frederichauguel.fr/mes-favoris/apprentissage-des-langues/