La batcave

(Islande, 7 août) Arnastapi — Akranes

Aujourd’hui c’est encore jour de trajet vers notre prochaine destination mais avec une activité de taille à 13h : la visite d’une grotte creusée par la lave il y a de ça 1100 ans. Il s’agit de la plus grande du pays.

On s’équipe contre le froid qui règne apparemment dans la grotte et on revêt même un casque avec une lampe frontale. De véritables explorateurs.

Après un rapide briefing de la part du guide, on marche en direction de la cave et on s’y enfonce.

Première observation une fois dans la cave : le guide ne nous avait effectivement pas menti, un froid de canard règne dans ce lieu obscur. Tous mes doigts sont glacés qu’ils soient du pied dans la chaussure ou de la main dans le gant. La meilleure illustration du froid qui y règne est la présence de stalagmites dans la grotte qui subsistent malgré l’été qui règne en Islande. Eté certes relatif mais été tout de même.

L’Homme semble bien petit et ridicule face à l’immensité de la nature et à ses gigantesques ouvrages. Avec nos lampes frontales dans le noir, notre joyeux petit groupe ressemble aux minions.

L’arrivée à la fin du parcours dans la cave est l’occasion de réaliser une petite expérience incroyable. En effet, notre guide nous propose un petit jeu : éteindre sa lampe et ne plus rien dire.

Le noir et le silence sont totaux. C’est si paisible. Incroyable.

Puis nous prenons le chemin inverse et nous sortons de la cave. La lumière au bout du tunnel. Il y faisait tellement froid qu’en sortant dans les 12 degrés de l’été islandais, on a l’impression qu’il fait très chaud.

Après cette belle aventure et un déjeuner tardif on reprend la route vers l’étape finale de la journée : notre prochain hôtel.