Dernière semaine en restauration

Allez, ma vieille amie, retrouvons nous

Une toute dernière fois, pour une dernière danse,

Un dernier tourbillon de mille soleils!

Mon limonadier est mon fer de lance.

Acéré et paré d’éclats vermeils

Débouchant des Margaux, des Menetous!

Prenez bien garde, innombrables bouteilles!

Craignez ma rage, et craignez mon courroux!

Je vais détruire, de vos vies, l’espérance!

N’osez même pas abuser de ma patience…

Mon noeud papillon brûle comme l’amadou

D’une force créatrice de dix mille merveilles!

Sur mon bloc-notes, j’écris, je retiens tout

Les plats traditionnels de France

Ainsi que leurs meilleurs accords de treille

De ma belle voix que ne vibre l’éloquence

Et la clarté, entourées de mots doux

Chantant de passion, des clients, l’oreille!

Amphitryon au sourire sans pareil

Je vous tire néanmoins ma révérence

C’était mon dernier service après tout…

Adieu, tables nappées, murs d’acajou,

Sols carrelés qu’on serpille ou qu’on balaye

Adieu douce porcelaine, brillante faïence…

Adieu tardifs services, hâtifs réveils,

Adieu coupures et sommeil en carence

Qui ployèrent ma tête, brisèrent mon cou!

Adieu aussi voyages, fêtes à outrance

Découvertes gastronomiques de partout…

Merci pour la mauresque de Marseille…

Merci encore pour ces rencontres, surtout!

Merci pour ces jeunes gens en éveil

Qui furent collèges et amis à distance

Piliers de comptoir, compagnons d’errance

A qui j’dois mes hauts, mes joies, mes dessous

D’placards, mes coups d’cafards, mes jours de paye…

Allez ma vieille amie, étreignons- nous!

Le rideau rouge se ferme: dernière séance

Je pars, heureux, sous un chant de corneilles.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.