Vingt-troisième chapitre : Les temples d’Angkor, des crocos et un choix difficile

26 décembre- Siem Reap

Debout ! Aujourd’hui, nous visitons les temples d’Angkor ! Il est 8h, nous prenons notre ptit déj’ et Kate ( la moto à J-B). 20 dollars l’entrée. Et encore, nous avons pris le forfait 1 jour. Il est possible de demander 1 semaine entière de visite ! N’étant point archéologues, nous nous contenterons des bâtiments principaux. Heureusement que nous avons notre bécane car Angkor est immense, se comptant en plusiseurs hectares set en plus de 900 temples !

Les monuments sont magnifiques mais malheureusement envahis de touristes qui s’empressent de prendre mille et une photos avec leurs appareils géants et qui piétinent impunément ce patrimoine mondial en prenant des clichés à tout và sous l’oeil suspicieux de Vishnu et de Shiva. Quelle tristesse quand on pense à ce joyau de l’humanité, berceau de la civilisation khmère, à ces imposantes tours, envahies parfois par des arbres immenses et centenaires, à ces fresques magnifiques et millénaires, enfin à ces ruines splendides de l’Angkor Wat, symbole du Cambodge, brillant d’un gris éclatant sous les rayons généreux d’Hélios. Enfin, bon, on est un peu touristes aussi…

Bienvenue dans le Livre de la Jungle

Retour à l’hôtel, puis dîner composé de pizzas et de bières. On nous propose un « happy ending sexuel» que nous refusons

27 décembre — Siem Reap

Lever vers 10h. J-B avec sa Kate, moi avec ma Lison nous dirigeons vers une ferme de crocodiles. Et pour le coup, ça change de la petite exploitation laitière de mes parents. Tous entassés comme des légos, bronzant sous le soleil torride de midi, les crocos sont là, oisifs à souhait. Certains sont énormes, plus de 2 mètres ! Et apparemment, ils seraient plus de 1000 ! Visite brève mais intéressante. Retour à la ville boire une bière. Je me dirige ensuite vers un cybercafé ou je constate avec effroi que mes comptes sont très nettement en négatif : -1271 ! Plaie d’argent n’est pas mortelle certes, mais ça fait bien chier quand même ! Il est temps pour moi d’arrêter les conneries et de rentrer en France. J-B me propose aimablement de me payer le billet. J’accepte. Je partirai donc le 1er Janvier. Autrement dit dans 3 jours ! Glurps !

Entretemps, 2 coupures de courant se s ont manifestées, touchant toute la ville. Normal. Nous retrouvons Alex et cie pour dîner au Triangle, un resto assez chic qui diffuse de la musique classique. Bon repas. Nous leur souhaitons bonne continuation car c’est leur dernier soir au Cambodge. Demain, ils partent au Laos. Retour à l’hôtel. Dodo.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Adrien De Hoguet’s story.