Docteur, je suis un imposteur

Bonjour docteur.

Je suis développeur Web depuis cinq ans. J’ai bossé dans des agences et pour des grand comptes. 
J’ai pas mal d’expérience dans le domaine et des collègues sympas.

Mais surtout, docteur… je suis un imposteur.

Allons donc, pourquoi pensez-vous ça ?


Je vais vous donner un exemple très simple, docteur : l’autre jour au boulot, on bossait sur un projet de réalité virtuelle assez novateur, basé sur VueJS.

L’idée était de séparer l’écran en deux zones égales, et je m’occupais de dupliquer chacun de nos composants avec un léger décalage.

En affichant notre application Web dans un téléphone que l’on plaçait dans un cardboard, chaque œil voyait sa propre zone, donnant ainsi une vraie illusion de 3D.

Je ne suis pas sûr d’avoir tout compris, mais continuez…


Nous avions des grilles à afficher. Dans un environnement en trois dimensions, il était nécessaire d’effectuer des calculs assez poussés pour tout gérer correctement. Si beaucoup de mes collègues semblaient être parfaitement à l’aise sur le sujet, j’étais pour ma part tout simplement inutile.

Vous savez, je n’ai jamais été très doué en maths… J’ai pourtant fait un Bac S, mais j’ai eu 9 dans cette matière ! Vous vous rendez compte, docteur ? Je suis développeur et je suis incapable de faire des calculs sur de simples matrices !

Si ça peut vous rassurer, je suis moi-même médecin et les mathématiques me donnent toujours des boutons… Mais soyons honnêtes : nous n’avons pas besoin d’être matheux pour exercer nos métiers. Ni vous, ni moi !


Je vous donne un autre exemple : sans Google, je ne suis rien. Mes prétendues connaissances techniques se résument le plus souvent à googler les bons termes… Et le pire, c’est que je ne retiens jamais les informations ! Je ne compte plus les problèmes récurrents à propos des manipulation de dates ou d’expressions régulières…

N’oubliez pas que votre métier est tout de même complexe, vous avez plein de choses à connaitre. Il est normal que certaines notions vous échappent. Tant que vous parvenez à mener à bien vos missions, tout va bien non ?


Mais tout de même docteur… Je n’ai découvert que la semaine dernière que les marges en CSS se fusionnent. J’ai cinq ans de métier et je n’ai appris cette notion de base que la semaine dernière !

Peut-être, mais à côté de ça vous possédez sûrement d’autres connaissances primordiales dans votre travail. Connaissances qui, j’en suis convaincu, ne sont pas à la portée de n’importe qui. Pensez-vous que votre coiffeur, que votre plombier ou même moi-même sommes capables de réaliser ce que vous faites ? Nous avons tous nos domaines de compétences, c’est normal, et si vous avez réussi à vous faire embaucher c’est que vous avez le savoir-faire nécessaire à votre métier, vous ne croyez pas ? À moins que votre employeur ne soit aussi nul que vous, peut-être ?


Non, bien sûr que non, docteur… Mais quand même, je vous assure que les autres sont meilleurs que moi. Je vois tous les jours sur Twitter des gens qui font des choses extraordinaires. Tenez par exemple, il y a ce mec qui a développé une fusion de Super Mario et Portal en moins de 13 ko de JavaScript. Alors que moi, je galère à faire un Tetris avec un framework complet !

Ecoutez mon ami, je pense que vous êtes simplement trop dur envers vous-même. Toutes ces personnes que vous trouvez formidables ne sont pas forcément plus douées que vous, elles se sont simplement focalisées sur un domaine précis. Il est logique et heureux qu’un spécialiste soit plus compétent dans sa spécialisation qu’un généraliste, vous ne pensez pas ?


Vous avez sans doute raison, docteur…

Bien sûr que j’ai raison ! Nous sommes tous l’imposteur de quelqu’un, ne l’oubliez pas.
Bon, la séance est maintenant terminée, nous allons devoir nous dire au revoir. Merci.


Bref, c’est comme ça que je lui ai pris 72 €.
J’ai l’impression d’être un escroc, c’est terrible !

Mais non cher confrère, mais non…

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.