Plus compliqué que prévu… 🇫🇷

Qu’est ce que l’état de contemplation?

C’est l’état dans lequel je me trouve depuis un certain temps maintenant. C’est l’état d’esprit qui consiste à dire à qui veut l’entendre qu’on est prête, que cette fois c’est la bonne. Je vais me remettre au sport et manger hyper sainement et retrouver mon corps de 20 ans… (d’il y a que huit ans en fait). Mais, malgré les bonnes intentions, la meilleure volonté du monde et la motivation à bloc, rien ne bouge? Pourquoi ?

Pose tout de suite ce Kinder Bueno déjà. Ensuite il est possible que tu te trouve toi aussi en plein état de contemplation. Tu te vois, minaudant en bikini sur la plage de tes prochaines vacances, ou encore te rachetant toute une garde robe adaptée à ta nouvelle silhouette trop canon. En même temps, tu négocies avec toi même à la moindre occasion de croquer un carreau de chocolat (quelqu’un a déjà vraiment mangé qu’un seul carreau?? ), tu écoutes ta petite voix procrastinatrice qui te dis « oh on est déjà allé hier au sport, on est pas obligé d’y retourner cette semaine ».

C’est un combat quotidien contre nous même.

Quelle solution pour s’en sortir?

  • S’auto piéger : continuer à en parler à ses proches, quitte à subir les petites moqueries (« alors t’as perdu des oreilles ou des pieds cette semaine? »). Prendre un rendez-vous chez un/une nutritionniste afin d’avoir un réel suivi du poids. Parce que oui, on soupçonne toute notre balance de vraiment déconner alors que chez les médecins, elles sont réglées au top.
  • Se faire violence : oui c’est dur. Se lever plus tôt pour aller au sport, ou rentrer plus tard chez soi pour faire un peu d’exercice après le travail c’est vraiment difficile quand on a plus l’habitude. Mais le sentiment de satisfaction qui suit est vraiment gratifiant et ne nous fait pas regretter. Il faut se pousser un peu au derrière et s’y tenir.
  • Planifier et bien faire les courses : mon problème principal est que j’ai une flemme infinie de me préparer une lunch box la veille pour le lendemain midi. De plus je travaille à deux pas d’un Monop’, d’une des meilleures boulangerie de la ville et d’une place remplie de restaurants et snacks. Pourquoi m’embêter? J’ai beaucoup de choix et je fais souvent les mauvais. Avoir trop de choix et surtout entrer dans les magasins le ventre vide me fais tout le temps craquer sur des bêtises trop sucrées, trop salées, trop trop. Alors que si, au moment de la pause, je n’avais à n’entrer nul part et que j’avais ma petite boîte de pitance saine, je dépenserai moins, je mangerai mieux et je n’aurai aucune culpabilité.

C’est à se demander à quel niveau de folie nous en sommes à continuer de faire tout de travers alors qu’une meilleure vie se trouve là, à porter de main.

Je ne sais pas vous, mais moi je réessaye, jour après jour, de sortir de la contemplation pour finir par me contempler vraiment, avec fierté. Un jour mon corps viendra…

Show your support

Clapping shows how much you appreciated A French Accent’s story.