Communication handicap : les 5 fondamentaux

La plaquette Diversité réalisée par Maverick pour KONE France.

La rentrée est déjà là. Et comme tous les responsables de Mission Handicap, vous préparez la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Si vous avez déjà tout essayé et que vous vous arrachez les cheveux, voici cinq fondamentaux qui peuvent vous aider à faire évoluer ou remettre à plat votre communication handicap.

1| Dédramatiser le handicap
Parler handicap au sein de l’entreprise n’est pas simple, certes. Mais rappelons une évidence : être handicapé ne signifie pas être incompétent. Dès lors, arrêtons de dramatiser : affirmer votre engagement fait de vous un employeur responsable, ce qui s’inscrit dans la stratégie RSE de votre entreprise.

2| Jouer la carte de l’authenticité
Pensez-vous qu’un énième visuel de personne en fauteuil roulant issu d’une banque image puisse rendre votre communication handicap impactante ? Chez Maverick, nous conseillons de mettre en scène vos salariés en situation de handicap. Ils sont les mieux placés pour parler du sujet. Et pour les plus frileux, sachez qu’il n’y a rien de « dérangeant » à prendre une personne handicapée en photo : l’authenticité permet de faire changer les regards.

3| Un message percutant et un discours par la preuve
Affirmer que votre entreprise s’engage pour le handicap, c’est bien. Mais, aujourd’hui, ce n’est plus suffisant. Optez pour des messages percutants plutôt que des discours passe partout. En adoptant ce ton de communication dans vos affiche, dépliant ou site Internet, vous briserez les conventions et obtiendrez de meilleurs résultats en matière de sensibilisation, voire de RQTH. Enfin, affichez un discours par la preuve s’appuyant sur vos actions mises en place, les résultats, etc. Il montrera que vous agissez sincèrement pour le handicap.

4| Communiquer sur le handicap, mais pas uniquement en novembre
Nous ne pouvons que louer le travail de l’ADAPT, association instigatrice de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Mais, au sein de votre entreprise, pourquoi ne parler du sujet qu’en novembre ? Au lieu de concentrer vos actions à cette période, répartissez votre plan de communication sur toute l’année. Vous verrez, les résultats au rendez-vous et vous ferez changer les mentalités de vos équipes sur le sujet. Par ailleurs, soyons pragmatiques : vous recrutez des salariés handicapés tout au long de l’année et pas uniquement en novembre…

5| Éditer un bilan de vos actions
Signer un accord handicap est synonyme d’actions et de mesure de leur impact. C’est pourquoi nous ne saurions trop vous conseiller d’éditer un bilan annuel ou triennal. Ce bilan, qui ressemble, dans la forme, à un rapport d’activité, fait état des résultats obtenus : progression du taux de salariés handicapés, recrutements effectués, nombres de maintiens dans l’emploi, formation, sensibilisation, communication, etc. Les avantages d’un rapport d’activité handicap dépassent largement le spectre de la Mission Handicap. Distribué à l’ensemble de vos parties prenantes que sont les clients, médias, candidats et l’ensemble des représentants de votre entreprise (Direction, commerciaux, IRP, etc.) il met en exergue votre responsabilité sociétale. Et à l’heure où nombre d’appels d’offres incluent des clauses sociales, cela peut avoir une influence sur le business de votre entreprise.

Vous souhaitez discuter de votre politique de communication handicap et faire connaissance avec l’agence Maverick ? Contactez-nous au 01 71 20 62 52. Ou par email