Buea, ville la plus chère du Cameroun en 2016

Le chef-lieu de la région du Sud-Ouest a enregistré un taux d’inflation de 3% l’an dernier et se hisse désormais au même niveau qu’Ebolowa, chef-lieu de la région du Sud.

Evolution de l’inflation dans les chef-lieux de régions au Cameroun. Sources: INS Yaoundé

Selon les dernières études de l’Institut national de la statistique (INS) du Cameroun, la ville de Buea, chef-lieu de la région du Sud-Ouest est désormais la ville la plus chère du Cameroun. Curieux, quand on sait qu’il ne s’agit pas d’une grande métropole (Yaoundé et Douala notamment), mais simplement d’une petite ville universitaire, abritant néanmoins le Mont Cameroun, plus haut sommet du pays et site touristique par excellence. Selon l’INS, l’évolution de l’inflation à Buea s’explique par plusieurs facteurs:Il s’agit du chef-lieu d’une région à fort potentialités touristiques, avec Limbe, ville balnéaire située au bord de la mer qui attirent du monde. Avec l’organisation de la CAN féminine de 2016, les hôtels et autres restaurants ont été remis à neufs. Et à en croire, l’INS, l’inflation généralisée dans le pays est due à la flambée des prix des boissons alcoolisées et tabacs (5,4%), des services de restaurants et hôtels (4,1%) et les produits alimentaires et boissons non alcoolisées (1,7%). Les prix des bières ont connu des hausses comprises entre 50 et 100 FCFA ; les sociétés brassicoles répercutant ainsi la taxe d’assise introduite en 2015 sur les boissons. La hausse des prix des services de restaurants et hôtels est sans doute alignée aux augmentations des prix des bières industrielles.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.