Assise dans la clairière, je contemple les arbres, leurs troncs, leur feuillage, leurs cimes, le ciel, le vent, les étoiles, le soleil, la lune, les nuages. Respire.

Tapie dans l’ombre, à l’orée du bois, la Bête est là, je la sens, bien présente, elle m’épie, me jauge, se regroupe, prête à bondir, je le sens, prête à fondre, à m’engloutir, à m’avaler toute entière, dans sa noirceur.

Tournant un peu la tête, je la verrais, là, au coin de mon champ de vision, ses yeux puants, ses babines luisantes, ses crocs moites, son haleine dégoulinante. Elle a faim, je le sais, depuis longtemps, elle attend, ce moment, qu’elle hante, au bord de la clairière.

https://www.flickr.com/photos/alecska/22445965396/
One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.