La France et le second tour des élections 2017: Emmanuel Macron face à Marine Le Pen

Le Dimanche 23 avril 2017, à 20heures, le premier tour des élections présidentielles de 2017 en France ont terminés. Seuls deux candidats parmis les onze qui se représentent passeront au second tour.

Pour la première fois dans la Ve République, aucun des candidats au second tour font partie de la gauche, ni de la droite. En effet, Emmanuel Macron, ancien Ministre de l’Economie entre 2014 et 2016, et candidat indépendant du parti politique “En Marche!”, est arrivé en tête avec 23,86% des voix. Face à lui sera Marine Le Pen, candidate du Front National, un parti politique de l’extrême droite, qui a receuillie 21,43% des voix.

Emmanuel Macron (gauche), candidat d’En Marche, et Marine Le Pen (droite), candidate du Front National.

A l’annonce des premiers résultats du premier tour, beaucoup de candidats, notamment François Fillon (candidat de Les Républicains) et Benoit Hamon (candidat du Parti Socialiste), ont appelé, à ceux qui ont voté pour eux, à voter en faveur d’Emmanuel Macron le 7 mai prochain, dans l’objectif de faire barrage à l’extrême droite durant le second tour.

Ces deux candidats du seond tour doivent maintenant mobiliser le plus de Français possible, surout quand leur programmes sont radicalament différents.

Je vais donc aujourd’hui vous montrer ces différences, une par une.

Europe

Marine Le Pen souhaite sortir de l’Union Européenne par référendum; et si ce référendum le permet, elle négociera la sortie de l’UE, de l’euro et de l’espace Schengen à Bruxelles. Elle veut aussi supprimer le statut offert aux travilleurs détachés, et s’oppose au CETA (le traité de libre échange entre le Canada et l’UE).

Macron, lui, souhaite renforcer la zone euro en attribuant un budget, un parlement et un ministre des finances, et également inclure (après les élections allemandes en septembre 2017) des conventions démocratiques qui seront adopté par tous les pays qui le souhaitent. Il veut aussi limiter à un an la durée de séjour d’un travailleur détaché, et défend la CETA. Enfin, il veut créer 5 000 postes de gardes-frontières au sein de l’UE et aux frontières.

Economie

Marine Le Pen veut une sortie de l’euro et un plan de protectionnisme pour engrenger les recettes.

Macron, lui, veut supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, réduire de 60 milliards d’euros les dépenses publiques, un plan d’investimment de 50 milliards d’euros (pour les détails, regardez mon histoire sur Le Programme d’Emmanuel Macron pour la France), et une baisse d’impôt sur la société à 25%, tout sur les 5 ans.

Social

Marine Le Pen veut rétablir l’age légale de la retraite à 60ans, ainsi qu’abolir la loi du travail. Elle souhaite aussi mettre en place une préférence nationale, qui pourrait engendrer une baisse sociale pour les étrangers en France. Enfin, elle veut supprimer l’aide médicale de l’Etat pour les immigrés en situation irrégulière, ainsi que plus de personnel au service de l’État et des hôpitaux, et moins des collectivités locales.

Macron, lui, veut maintenir l’age de la retraite à 62ans et veut unir les différents types de régime de retraite. Il souhaite aussi accorder l’assurance-chômage à tous les Français, mais ce chômeur perdrera ce titre si celui-ci refuse plus de deux offres d’emplois. Enfin, contrairement à son adversaire il veut garder l’aide médicale de l’Etat pour les immigrés en situation irrégulière.

Les deux candidats gardent une durée légale du travail à 35 heures, mais Macron va plus loin en autorisant une négociation au sein des entreprises.

Education et Famille

Sur le plan de la famille, Marine Le Pen souahite annuler la loi Taubira, une loi qu garanti le mariage pour tous et le remplacer par des PACS améliorés, soit par une union civile. Elle souhaite aussi réverser la PMA aux couples hétérosexuels stériles. Sur le plan de l’éducation, elle veut mettre fin au collège unique et à la réforme des rythmes scolaires, et souhaite que tout élève porte un uniforme à l’école.

Pour Macron, sur le plan de la famille, il est hors de question de revenir sur la loi Taubira. Il veut aussi étendre la PMA à toutes les femmes, et souhaite avoir la reconnaissance des enfants nés par GPA à l’étranger. Coté éducation, il laisse l’établissement recruter par soi-même, mais interdit les téléphones portables à l’école. Il veut favoriser les zones d’éducation prioritaire en réduisant le nombre d’élèves par classe par deux, et en offrant des primes aux enseignants qui éduquent ces élèves.

Sécurité, Justice et Défense

Marine Le Pen souhaite recruter 15 000 policiers et gendarmes, 50 000 militaires, et créer 40 000 places de prisons supplémentaires. Elle souahite aussi avoir un budget de la Défense à 3% du PIB. Dans le cas de la Justice, elle souhaite instaurer une peine de prison de perpétuité réelle, et supprimer l’École nationale de la magistrature.

Macron, lui, veut recruter 10 000 policiers et gendarmes et créer 40 000 places de prisons supplémentaires. Il souahite aussi avoir un budget de la Défense à 2% du PIB et créer une police de sécurité quotidienne.

Immigration

Marine Le Pen souahite non seulement sortir du Schengen, mais aussi supprimer le droit du sol. Elle souahite avoir un moratoire de l’immigration légale et illégale, pour avoir des figures précises, réduire l’immigration à un solde annuelle de 10 000 personnes (car selon l’Insee en 2016, la population d’immigrés croit aux alentours de 90 000 par an), et restreindre les conditions d’asile.

Macron, lui, souahite avoir une politique plus ouverte: autoriser une immigration qualifiée, examiner les demandes d’asiles en moins de 6 mois, et offrir une prime des 15 000 € sur trois ans à chaque entreprise qui embauchera un jeune issu d’un quartier en difficulté.

Politique étrangère

Marine Le Pen souahite sortir de l’OTAN et entamer un dialogue direct avec la Russie. Elle refuse d’avoir des traités de libre-échange.

Macron, lui, souahite élargir le Conseil de sécurité de l’ONU, et donc l’encadrement du droit de veto. Il est favorable à la solution des deux États en Israël et Palestine, et souhaite maintenir les sanctions contre la Russie tant que les Accords de Minsk ne sont pas respectés.

Santé

Marine Le Pen veut supprimer l’aide médicale d’État (AME), un bénéfice qu’ont les étrangers sans papiers étant en France, et la remplacer par une aide bénéficiant uniquement ceux étant aux urgences et ayant des maladies graves ou contagieuses. De plus, les soins d’un étranger seront remboursés s’il est présent sur le territoire pendant au moins deux ans.

Emmanuel Macron, lui, propose de rembourser à 100 % les lunettes, et les prothèses dentaires et auditives, d’ici la fin du quinquennat. Il souhaite aussi renforcer la prévention, éffectué par un « service sanitaire » de trois mois, par des étudiants travaillant dans tous les métiers de la santé.

Fiscalité

Marine Le Pen souhaite taxer à 35 % les produits des entreprises, quand celles-ci délocalisant leurs usines, et pénaliser l’embauche de salariés étrangers. Aussi, elle appliquerait une taxe de 3% sur les importations, sauf sur ceux qui ne peuvent être produits en France. Cette taxe servirait à financer une prime de pouvoir d’achat de 80 € par mois en moyenne pour les revenus jusqu’à 1 500 € mensuels. De plus, elle veut baisser de 10% l’impôt sur le revenu sur les trois tranches les plus basses, et supprimer le prélèvement à la source. Elle ne toucherait pas à l’ISF. Enfin, elle veut abaisser les charges sociales des TPE-PME, et défiscaliser les heures supplémentaires.

Emmanuel Macron, lui, veut supprimer les cotisations salariales et patronales, en augmentant de 1,7 point la CSG (sauf pour les chômeurs et petits retraités). Sur la mesure du prélèvement à la source, prévu en 2018, il souhaite expérimenter dessus pendant un an. De plus, il souhaite supprimer la taxe d’habitation pour 80 % des foyers, dans les trois ans qui viennent, et transformer l’ISF en un « impôt sur la fortune immobilière » (dont serait exempté le patrimoine financier). Enfin, il veut alourdir les sanctions contre la fraude fiscale, et veut remplacer le CICE par une baisse des cotisations sociales employeurs.

Agriculture et Environnement

Marine Le Pen défend le nucléaire, et souhaite moderniser cette filière et, massivement, les filières françaises des énergies renouvelables (tout en suspendant l’énergie éolienne). Elle veut faire de la protection animale une priorité nationale, et veut baisser la TVA sur l’élevage français.

Emmanuel Macron, lui, veut réduire la part du nucléaire à 50 % de la production d’énergie, d’ici 2025, tout en suivant une transition écologique. Il veut aussi lutter contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides, et diviser par deux le nombre de jours où les seuils de pollution atmosphérique sont dépassés. Pour les agriculteurs, il s’engage à n’ajouter aucune norme française aux normes européennes.

Laïcité

Trés briévement, Marine Le Pen veut expulser tous les étrangers en lien avec le fondamentalisme islamiste, et interdire des signes religieux ostensibles dans l’espace public. Macron, lui, souahite appliquer strictement le principe de laïcité, et ne pas étendre l’interdiction du voile à l’université.

Institutions et Transparence

Marine Le Pen veut inscrire la « préférence nationale » dans la Constitution, par référendum. Elle instaurerait la représentation proportionnelle avec une prime majoritaire. Elle veut supprimer les régions et les intercommunalités, organisant donc le pays autour de trois strates : « les communes, les départements et la nation ». Il semblerait donc que les postes des 80 000 fonctionnaires, qui travaillent dans les régions, seront supprimés. Enfin, elle veut abaisser le nombre de députés à 300 et de sénateurs à 200.

Emmanuel Macron, lui, n’est pas contre la représentation proportionnelle, mais souahite que chaque élu suit les critères suivantes : pas de casier judiciaire, et interdiction d’avoir des conflits d’intérêts, d’embaucher un membre de sa famille et de cumuler plus de trois mandats successifs. Il souhaite aussi réduire d’un tiers du nombre de députés et de sénateurs.

— — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

Bon, voilà, j’espère que ça clarifie les objectifs des candidats pour la France.

Pour ma part, je ne comprends pas vraiment comment Marine Le Pen souhaite financer son projet…

Mais bon… maintenant, c’est à vous de choisir ce Dimanche.

Bonne journée à vous! :)

Sources: http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/05/02/35003-20170502ARTFIG00150-macron-le-pen-le-choc-des-programmes.php

http://www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/presidentielle-macron-le-pen-des-programmes-aux-antipodes-comparateur-4962775

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/995/reader/reader.html?t=1493050024795#!preferred/1/package/995/pub/997/page/7

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.