Surf&Work (fr)

Alexandre Capt
Jun 10 · 7 min read

Surfer votre motivation

Capbreton

Je suis développeur chez Adobe et, chez Adobe, on fait des trucs vraiment cool !

Faire partie de la R&D de Adobe offre certains avantages : je peux faire de la recherche sur des projets à la pointe de la technologie, travailler depuis la maison, mon manager n’est pas derrière mon dos à compter mes heures, je peux manger autant de chocolat et de fruits que je veux, au bureau nous avons à disposition une PS4, une table de ping-pong, une salle de relaxation, des massages…

En plus, j’ai un impact et de l’influence comme ils disent !

Bref, la vie est… parfaite.

Ou presque. C’est assez difficile à concevoir mais assez régulièrement j’ai du mal à trouver ma motivation : j’évolue tellement dans ma zone de confort qu’il me manque un « je ne sais quoi » qui m’apporte l’enthousiasme, l’excitation, le challenge…

Peu importe les conditions de vie dans lesquelles vous évoluez, il existe une chose commune à chaque être humain : vous avez besoin de trouver ce « je ne sais quoi » qui vous motive et qui aide à aller de l’avant. Bien entendu si vous vous mourrez de faim ou devez vous battre pour survivre, vos facteurs de motivation, vos besoins et vos choix sont bien différents des possibilités que vous avez si vous êtes nantis. Mais dans les deux cas, la compréhension de ces paramètres est un élément essentiel pour accéder au bonheur : il est vital de conserver un niveau de motivation élevé afin de décider d’agir dans un sens plutôt que dans un autre — faire les « bons » choix » .

Ne vous méprenez pas, je ne me plains pas, je mesure la chance que j’ai d’être où je suis.

A l’occasion de mon exploration personnelle permanente, j’essaie simplement de trouver LE chemin qui me permet de rester motivé. Et mes découvertes pourront peut-être servir à quelqu’un d’autre.

Ce que j’aime vraiment c’est surfer les vagues. Je ne suis pas un pro mais j’adore être dans l’océan et encore plus surfer une vague debout sur une planche. J’habite à 1000 km de la côte Atlantique, c’est donc une activité à laquelle je ne peux pas m’adonner quotidiennement.

Je passe donc 3 ou 4 semaines par an en vacances près de l’océan dans le but de surfer. Mais pour poursuivre mon introspection je me suis lancé dans une nouvelle expérience : Surf et Travail.

Avec l’accord de mon manager et de ma femme, j’ai passé une semaine au Natural Surf Lodge, combinant « surf » le matin et « travail » l’après-midi.

Natural Surf Lodge — The place to be

Cela m’a amené à me poser plusieurs questions auxquelles je vais tenter de répondre : pourquoi le surf ? qu’y a-t-il de si spécial dans cette activité ? qu’est ce qui me permet de me sentir si bien dans l’eau et sur une vague ?

APPRENDRE À SURFER, C’EST DIFFICILE !

Le premier aspect que j’ai pu analyser est que le surf est difficile à apprendre.

Courbes d’apprentissage (de https://barefootsurftravel.com/livemore-magazine/5-things-know-start-surfing)

Glisser allongé sur la planche, se redresser, se mettre debout en un seul temps, dans la mousse puis sur un vague non déferlée minuscule puis de 1m puis 2m puis 3 m… chaque petit pas est un nouveau challenge. En parallèle de votre progression personnelle, vous devez vous battre avec l’eau dans un environnement qui change constamment, apprendre à lire l’océan, vos muscles souffrent car pas forcément préparé…

Et même si souvent il faut reconnaître que c’est très frustrant, je pense que j’aime ça et que j’ai besoin de cette bataille constante avec les éléments (et avec le mec à l’intérieur qui me dit que ça fait mal !).

En comparaison, mon travail quotidien est une cure thermale : mon environnement ne change pas d’une heure à l’autre (marée basse/marée haute), je n’ai pas besoin d’entraîner mes muscles si je change de projet et normalement je peux diviser les problèmes complexes en petites tâches simples (lorsqu’on doit prendre une vague de 2m, soit on va soit… pas).

C’est probablement là mon premier enseignement personnel, ma motivation principale est : j’ai besoin de challenges réguliers qui requièrent d’apprendre à nouveau.

ZONE DE CONFORT

Explorer sa zone de confort est un concept assez évident mais réellement sous-estimé. Passer quatre semaines par an dans l’océan au milieu de vagues d’1,50m n’est pas une situation réellement confortable ! Surtout si vous ajoutez la pluie et le froid sur certaines semaines !

Mais il y a plus que cela. Le surf est un terrain de jeu incroyable qui challenge constamment votre zone de confort : aller surfer sur une plage inconnue et découvrir un nouvel environnement, changer de planche et sentir que ce nouvel équilibre est différent ou que votre technique de rame doit s’améliorer, un jour les vagues sont beaucoup plus grosses (vais-je y survivre ?) … Ces éléments dont vous n’avez pas forcément le contrôle vous permettent de sortir constamment de votre zone de confort.

Moi entrain de bosser depuis le bureau d’accueil du lodge — un bureau et un ordi = zone de confort !

Certaines personnes sont mises sur des rails et laissent le train-train de la vie les guider. Je ne compte plus les fois au cours de ma carrière où j’ai pensé : si cette personne essayait seulement de faire un pas de côté, elle découvrirait quelque chose de neuf, elle se retrouverait dans une situation nouvelle. Mais pour beaucoup de gens, l’opportunité de sortir de leur zone de confort est invisible ou c’est tout simplement impossible pour eux parce qu’ils acceptent leur monde tel qu’il est et s’y sentent bien, l’inconnu ne les intéresse pas.

J’ai besoin d’un monde différent très souvent !

Deuxième enseignement : explorer et combattre sa zone de confort !

CRÉER L’OPPORTUNITÉ DE LA RÉUSSITE

Dans l’eau sur ma planche, je suis seul. La vague déferle à 10 mètres de moi. Je dois ramer pour prendre cette vague. Mince… je l’ai loupée. Je dois me repositionner au line-up. Je dois ramer de nouveau sur une nouvelle vague qui se présente, différente de la précédente. Ramer encore et encore… Et enfin j’en prendrai une et devrai ramer encore pour rejoindre le pic.

Surfer est difficile parce que chaque vague est unique et il y a énormément de paramètres tels que la taille de la vague, sa vitesse, le vent mais aussi la position du surfeur et sa propre vitesse, la taille et la forme de la planche… Tous façonnent le plaisir ou la frustration offert par cette vague unique.

Imaginez la sensation que vous pouvez ressentir lorsque vous arriver à prendre la vague que vous avez choisi de prendre ? Vous avez résolu une équation à multiples variables qui n’a probablement qu’une unique solution.

Pour des centaines d’essais « foireux », il m’arrive de ne réussir qu’une seule fois. Le niveau de challenge est très élevé… mais l’opportunité de la réussite est là, quelque part, il faut juste travailler dur pour y avoir accès.

Dans mon travail au quotidien, nous avons régulièrement de nouveaux challenges qui se présentent. La plupart de mes pairs tentent de les ignorer parce qu’ils sont débordés et les considèrent comme un effort supplémentaire et insurmontable qui s’ajoute à leur charge de travail quotidienne. J’essaie pour ma part de les considérer comme de nouvelles opportunités de réussite. Le plus gros problème est de choisir celles qui « ont du potentiel » : le niveau de complexité doit être suffisamment élevé et doit avoir une solution unique pour me procurer cette sensation de réussite, similaire à celle que j’éprouve quand je me mets debout dans une vague pour laquelle j’ai « bataillé » toute ma session.

Le troisième enseignement ou élément de motivation intrinsèque pour moi : le niveau de challenge doit être élevé afin de me forcer à travailler dur pour éprouver un sentiment de réussite et d’accomplissement.

J’adore ce moment ! Succès ?

Apprendre de nouvelles choses, sortir de ma zone de confort et travailler dur pour réussir une tâche complexe sont les conclusions de cet exercice sur moi-même. Il s’agit de mon introspection personnelle et cela peut paraître étrange si l’on compare à ce que d’autres personnes pourraient expérimenter. Mais comme chaque être humain, vous avez certainement besoin de savoir ce qui vous fait avancer, quel est votre propre moteur. J’espère que ce processus de réflexion vous a inspiré ou qu’il a fait naître en vous l’envie de chercher et de comprendre les ressorts de votre propre motivation.

REMERCIEMENTS

  • Ma femme Céline et mes enfants Louis et Emma pour me soutenir dans mes aventures et me laisser saisir ces opportunités
  • Claire, Mathilde et Stéphane pour permettre de vivre une expérience authentique au Natural Surf Lodge
  • Mon manager Peter de m’avoir encouragé à essayer et partager ces expérimentations
  • Tous mes collègues qui rendent ma vie au travail tellement… parfaite !
  • Adobe pour permettre à ses salariés d’être humains et ne pas se résumer à des « employés »
Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade