5 principes à connaitre pour lancer une entreprise en partant de zéro !

Mars 2016, SpoonRocket fait faillite après avoir levé 13.5 millions d’euros.

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, ouvrir une entreprise est dur et la chute peut être rapide. Dernier exemple en date avec SpoonRocket, un des pionniers dans la livraison de repas à domicile, qui vient de tomber après avoir levé 13.5 millions de dollars.

On aurait tendance à penser que l’argent mène à la gloire, considérant que l’entrepreneuriat est réservé à une classe particulière ou à un entrepreneur de génie. Il arrive avec une idée révolutionnaire, lève de l’argent auprès de business angels, créé son entreprise, rassemble une équipe talentueuse et finit par racheter toutes les entreprises concurrentes.

En surface, cela semble être vrai mais le manque d’argent et de capital ne doit pas stopper vos rêves. En effet, il est largement possible de commencer et de faire grandir une activité sans argent.

Cinq principes-clés basés sur la méthode de l’effectuation sont à connaître pour créer et entreprendre. Il s’agit de démarrer avec vos moyens.

Retenez qu’il n’a jamais été aussi facile d’entreprendre. Dans un monde de plus en plus connecté, chacun peut disposer d’une multitude de ressources. Partez de ces ressources pour construire votre idée et non l’inverse.

1 — Les ressources à votre disposition

Votre personnalité : elle est le point de départ de tout projet. Demandez-vous pourquoi Windows et Apple n’ont pas les mêmes produits et maintenant pensez à Steve Jobs et Bill Gates.

Vos connaissances : chacun de nous dispose d’un stock de connaissances insoupçonnable. Selon Tim Ferris, écrivain et entrepreneur américain, juste le fait de se renseigner sur un sujet vous permet d’en savoir plus que 80% des personnes autour de vous.

Votre réseau : « Qui je connais, qui peut m’aider ? ». Surement la ressource la moins utilisée par les entrepreneurs mais la plus importante. « Qui connait quelqu’un, qui connait quelqu’un qui pourrait m’aider ? »

2- Ne dépensez pas plus que vous ne le pouvez

L’idée est de se fixer des limites sur ce qu’on est prêt à perdre et de ne pas avancer tête baissée. Il est important d’estimer ce que l’on est prêt à perdre en terme d’argent, de temps avant de se lancer. Comme en bourse, on n’investit pas de l’argent dont on a besoin immédiatement. Ainsi, l’entrepreneur va agir en connaissant à l’avance ce qu’il peut perdre en termes de temps et d’argent et par conséquent chercher à contrôler son environnement.

3- Le patchwork fou
“Si vous êtes fier de votre produit quand vous le lancez, c’est qu’il est déjà trop tard”. — Jeff Weiner

Basé sur la méthode « Lean » il est important de construire son projet avec différentes phases de tests.

Fixez-vous sur l’idée essentielle de votre projet et construisez-le avec vos parties prenantes. L’objectif est d’être à l’écoute de son environnement et de mobiliser de nouvelles personnes, de nouvelles ressources autour de son projet pour le faire grandir.

Si Hewlett Packard n’avait pas eu confiance en Steve Jobs et pas donné à Steve les premières pièces nécessaires à la fabrication d’un fréquencemètre. Apple serait peut être différent aujourd’hui.

4 — Ecoutez votre marché

Si Restopolitan n’avait pas effectué un pivot en 2012 suite à l’écoute de son marché, l’entreprise ne serait surement plus là aujourd’hui.

L’objectif ici est de recevoir avec joie les surprises, de réagir positivement et non de les subir. Comme le dit Fabrice Caravetta dans son livre « La France un paradis pour entreprendre », devenez « entrepreneur d’opportunité » et non « entrepreneur de nécessité ».

Exemple : Vous voulez ouvrir un restaurant, au lieu d’ouvrir un simple restaurant, écouter votre marché et les tendances du moment (local, bio, resto-connecté…) et devenez entrepreneur d’opportunité.

5 — Ecrivez votre avenir

Privilégiez l’action à l’analyse. Aucun marché n’est mature, il est juste en panne d’innovation.

« La meilleure manière de prédire le futur consiste à l’inventer » — Peter Drucker

Tout le monde pensait que le marché des biscuits était saturé, Michel & Augustin l’a investi et l’a révolutionné.

Le marché du textile français, un marché en déclin ? Non, le Slip Français le révolutionne !

La morale à retenir de ces 5 principes tient au fait que l’entrepreneur ne connaît pas à l’avance son marché et qu’il est difficile de le prédire.

L’entrepreneur ne doit pas avoir honte de son produit, il doit aller le tester le plus rapidement possible sur le marché. La confrontation avec les clients permet d’affiner et de construire son projet au plus près de la demande.

Go and have fun !