Pourquoi j’arrête les évènements beforework ?

— après 2 ans et demi à faire lever les gens aux aurores. 
Je vous raconte l’histoire des débuts, les rebondissements croustillants, les challenges et pourquoi j’ai pris cette décision aujourd’hui.

Tout est parti d’une idée simple : partager mon amour du matin (et du yoga)

En 2014 je rentre en France après quelques années dans 3 pays différents. De mes expériences de vie à l’étranger, en Australie et aux Etats-Unis surtout, je ramène ma nouvelle passion du yoga, mes habitudes alimentaires que j’ai révolutionnées, ma découverte du crossfit & mon amour pour le matin.

Là-bas, j’étais fascinée par l’énergie, le temps et l’argent que les gens investissaient dans eux-mêmes. Tous ces Australiens & Américains que j’avais côtoyés avaient un style de vie healthy et se levaient aux aurores pour prendre du temps pour eux avant d’aller bosser. 
Leur secret : le “miracle morning” darling ! 
Au début, en bonne française que j’étais, j’ai résisté. Sérieux, se lever à 5h ou 6h du matin pour aller courrir ou surfer ? Vous êtes dingues. 
Puis je m’y suis mis moi aussi. Un peu. Juste pour voir. J’ai commencé à faire du sport en salle et en extérieur. J’ai participé à des retraites & des festivals de yoga plus ou moins bizarres, où la méditation du matin commençait à 6h30. J’ai testé beaucoup de styles de yoga, du bikram au yin pour finalement choisir le vinyasa. J’ai lu des livres inspirants et essayé des dizaines de smoothies en guise de petit déjeuner.

Je me sentais plus sereine, plus en forme et plus efficace que jamais. Ça marchait pour moi.

Le lancement des beforeworks en France

En rentrant en France, je continue mes routines matinales, mes recherches sur la nutrition et mes inspirations positives. [ J’ai même un ami qui renomme l’appart’ que je partage avec ma soeur “la dictature du bonheur” ! ]
Nouveauté dans ma routine : je deviens une inconditionnelle des séances de Crossfit de 7h avec le crew du matin. Le yoga fait toujours partie de ma vie. J’ai envie de partager et transmettre toutes ces expériences.

Illustration © Laurie Chauvel

Un matin, alors que je sors d’un cours de yoga suivi d’une méditation à Montpellier, j’ai une pensée intuitive : et pourquoi pas lancer des évènements matinaux, avec du yoga, un DJ qui mixe en live et un petit déjeuner healthy. Un peu comme ils font là-bas, en Australie et aux Etats-Unis, les mêmes good vibes, la French-touch en plus.
Un espèce de rdv regulier pour les femmes, toutes les femmes.

Et comme je me lance toujours dans l’action en premier, j’appelle dans l’instant Charlotte P., avec qui j’avais vécu l’expérience d’un Startup Weekend quelques mois plus tôt.
Je lui parle du projet et lui propose de tester avec moi ce concept. 
Elle aussi y met sa patte : elle y ajoute les ateliers coaching et bien-être qui font sens avec l’expérience globale.
Quelques semaines plus tard : She is morning est née.

On lance un premier évènement très rapidement à Montpellier. On ne sait pas à quoi s’attendre. Une vingtaine de personnes tout au plus. Ce sont finalement 70 femmes qui sont aux portes de la boutique (notre lieu d’accueil) à 6h15 tapantes. Wow. 
C’est fou comme la confiance dans ses choix, l’absence de peur, et des mini actions au quotidien peuvent embarquer un projet & donner une énergie débordante pour tout concrétiser.

Ma soeur & moi au lancement de She is morning à Montpellier © Marie Frayssinet

Les prochaines semaines se suivent et ne se ressemblent pas: 2 évènements à Toulouse, un deuxième à Montpellier qui dépasse tous les records avec 80 participantes ! 
Des lieux d’exception à chaque fois & de belles rencontres. 
Des évènements prévus à Biaritz avec des marques & bientôt un lancement sur Paris.

Un beau démarrage, et pourtant …
Le succès d’un projet est une alchimie. L’idée, la passion, le marché, la vision, l’équipe…

En septembre 2015, fin de la lune de miel

Comment la lune de miel, cet état si merveilleux et magique peut s’arrêter du jour au lendemain ? Quelques mois après le lancement, je me pose des questions. Des questions d’alignement, de partage de mêmes valeurs entre associées, de personne à personne. 
Je suis comme ça. Mes valeurs régissent mes relations, mes collaborations, mes choix au quotidien. Plus tard, j’apprendrais que cela fait partie de mon profil (cf. approche ActionTypes®). 
Je ne sais pas dissocier bulle professionnelle et personnelle. La personne avec qui je travaille, aussi compétente soit-elle, est une personne avec qui je partage un peu (beaucoup) de moi.

Bienveillance. Honnêteté. Tolérance. 3 valeurs primordiales à mes yeux.
Et quand ces valeurs ne me semblent pas incarnées, je mets les voiles. 
En septembre 2015, je prends la décision d’arrêter la collaboration avec Charlotte P. 
Derrière le message lisse de mon départ sur les mails ou réseaux sociaux, la réalité est autre. Je souhaite arrêter la collaboration mais évidemment pas le projet ! Je me bats pendant plusieurs semaines. 
Et puis je me rends compte que parfois il vaut mieux mettre de l’énergie pour créer le nouveau que de combattre le vieux inlassablement. 
Alors, je lui laisse mon bébé (hello attachement!). Outch.

Cette expérience m’aura fait grandir. 
J’ai senti des émotions que je n’avais jamais ressenties auparavant (hello ego!), j’ai fait un voyage intérieur qui me rapproche un peu plus de qui je suis, et j’ai appris à faire confiance à mes intuitions.

Nos pensées, nos émotions et nos humeurs sont extrêmement interchangeables, et pourtant ce sont les choses auxquelles nous nous rattachons pour créer notre propre vérité. Quand nous reconnaissons que nous ne sommes pas nos pensées, cela laisse de l’espace à qui nous sommes réellement.
Est-ce la Vérité ? Tout ceci n’est que mon humble perception.

J’improvise et je recrée

Bébé largué, il faut en refaire un — vite et bien ! 
Pour moi pas question d’abandonner mon projet. Je veux continuer de partager mon message.

Beforework Newake à Bordeaux © Sarah Miramon

Qui de mieux pour partager cette nouvelle aventure que celle qui m’a toujours soutenue, celle qui a toujours déniché et négocié tous les lieux incroyables pour nos anciens évènements, celle qui se lève comme moi très tôt le matin : j’ai nommé ma soeur, Claire !

Avec Claire, on recrée, une brique après l’autre, on refait notre place petit à petit.

“Plus nous consacrons d’énergie dans un projet quelconque, plus vite il aboutit” — Jean Bouchart D’Orval dans les Yogas Sûtras de Pantajali.

Newake, 4 villes, 2 ans d’aventure humaine

Avec Claire, on peaufine le concept. On veut le rendre moins lifestyle et plus orienté business.

En moins de deux ans, on développe des évènements beforework réguliers dans 4 villes en France, une équipe de 4 Ambassadrices au top et quelques opérations en entreprise. En plus de tous les partenariats ad hoc, on signe un partenariat national exclusif avec une marque de thés et infusions que nous adorons : Lov Organic. 
On part même à Austin pour la Austin Startup Week et à New York avec un crew d’entrepreneurs envoyés par la Métropole de Montpellier & la French Tech !
Sur nos évènements à Montpellier, Paris, Bordeaux, et Pau, on a un taux de satisfaction de plus de 90% et environ la moitié des participantes reviennent d’une édition sur l’autre.

Au-delà des chiffres, Newake est une aventure humaine. 
On connait les très courtes heures de sommeil avant presque tous nos évènements, les joies des installations tardives et imprévus de dernière minute, les manquements de livraison produits, les aménagements et déménagements plus qu’encombrants…mais toujours fraiches avant l’aube et heureuses d’accueillir ces personnes qui sont venues vivre l’expérience Newake.
De multiples fous rires, des moments d’euphorie, d’autres de doutes et de solitude, une expérience insolite pour laquelle je ne changerais rien au monde. Et surtout pas ma #PartnerInCrime, ma soeur et associée.

Je sais ça fait cliché, mais c’est vrai : On se sent tellement reconnaissantes pour tous ces moments et toutes ces rencontres. Et spécialement pour nos 4 Ambassadrices : Mélanie, Emmanuelle, Aleksandra et Émilie avec qui nous avons partagé et co-créé cette aventure.

Le retour des participantes et des partenaires nous a toujours fait chaud au coeur ; Et pourtant, nous choisissons de mettre un terme à nos before.

“ Une super expérience qui vous met de bonne humeur pour la journée avec le cours de yoga, l’atelier sur la gestion du stress et le petit-déjeuner so HEALTHY …. bref c’était top. On découvre les bienfaits du miracle morning et on se dit que ce serait pas mal d’essayer de l’introduire dans son quotidien.” 
 — Marine L.
“Des projets inspirants et motivants pour tout un chacun. L’envie de réellement aider les gens à atteindre leurs objectifs et à accomplir leurs rêves!” 
 — Antonin N.
Claire & moi — © Arnaud Saguer

Pourquoi ce choix d’arrêter les beforeworks ?

1 logique purement business. 1 raison plus perso.

[ 1 ] Le business model ne tient pas la route sur le long terme

OK c’est dit. 
C’est bien ce que m’avait fait comprendre François, un ami & mentor il y a des siècles mais on est du genre à vouloir experimenter jusqu’au bout !
Organiser des évènements avec autant d’intervenants c’est (1) coûteux & (2) énergivore. 
Coûteux parce que l’on rémunère les prestations de nos coachs (tout travail mérite salaire). Et qu’il y a beaucoup d’intervenants : prof de yoga + coach + photographe + petit déjeuner. On paye parfois le lieu aussi. 
Le format que nous avons choisi (qualitatif et intimiste) permet d’accueillir une trentaine de personnes par édition, pas plus.

Energivore parce que trouver de nouveaux lieux, de nouveaux thèmes, de nouveaux partenaires, se réinventer sans cesse pour garder ce côté pétillant, communiquer pour remplir l’évènement ; tout ça, ça prend du temps ! 
Et ce temps là, nous ne l’investissons pas dans nos autres volets pour le coup rémunérateurs.

[ 2 ] Notre vision devient plus globale

Et puis dernièrement, Claire et moi on se forme. On redevient part-time étudiantes. On explore des sujets qui nous passionnent et cela prend plus de place dans nos vies. 
On devient plus passionnées par nos cours de nutrition (Claire) et de philosophie du yoga (Amandine) que par l’organisation et la coordination d’évènements.

Il y a aussi notre vision de départ, de partager ce “miracle morning” avec le grand public. Cette vision a évolué pour devenir plus globale. Le miracle morning en est juste une partie, un outil.
Ce que l’on a toujours voulu c’est démontrer que chaque personne, dans son individualité, a le pouvoir de vivre une vie excitante et en pleine santé.

Et ensuite?

Ce chapitre des beforeworks tels que vous les avez connus se termine. Mais ce n’est pas la fin des soeurs Newake pour autant ! On vous prépare d’autres rendez-vous autour du yoga et de la nutrition.

Avec Claire, on bosse aussi sur une nouvelle aventure & on est très excitées à l’idée de vous la partager bientôt.
Nous développons une approche, une méthode qui permettra à n’importe qui de manger sainement, simplement et économiquement sans passer trois heures en cuisine. (Et surtout tout est so delicious !) 
Ce ne sont pas des cours, ce n’est pas une box, ni un café. 
0 blabla. Sans plastique. Sans prise de tête. À chacun sa sauce !

💌 Pour découvrir notre nouveau projet, c’est par ici → http://www.supersouper.fr/

Notre ebook Smoothies — Photos © Arnaud Saguer

👇 PS : NOUS SOUTENIR

Pour cette aventure, nous investissons toute notre tréso et nous avons besoin de cash pour développer les premiers prototypes : si vous voulez nous soutenir dans cet élan, on met en ligne notre ebook de recettes smoothies.

On les a toutes créées & confectionnées avec amour. 
15 recettes de Smoothies Vitalité avec une information sur leurs bienfaits, des astuces et des conseils régénérants.
Des recettes intemporelles à réaliser de suite et des recettes d’été (un peu de patience, l’été revient dans quelques mois!).

Nous avons pensé ces 60 pages pour vous apporter plaisir, énergie et vitalité. 
La révolution est dans l’assiette, ou plutôt dans vos verres.

ACHETER L’EBOOK → 5,60€, le prix de votre chai latte spécial au lait d’amande
👉 https://supersouper.kartra.com/page/smoothies

_____