Les différentes compétences de l’UX designer pour introduire

Le rôle du designer de l’expérience utilisateur (UX designer) est de co-concevoir les services et produits digitaux de demain pour nos utilisateurs avec les différents acteurs impliqués (le métier, les décideurs, l’équipe projet, les utilisateurs et l’équipe IT). Pour répondre à cette mission, les “UX” réunissent plusieurs compétences spécifiques en fonction de la vie d’un projet. Ainsi, l’ UX researcher travaille en amont sur la recherche des usages et des besoins utilisateurs. D’autres arborent une casquette de Facilitateurs ou Sprint master pour co-concevoir le parcours utilisateur du service répondant aux besoins identifiés précédemment. Puis, une fois que la solution est…


Parce que l’illustration raconte une histoire, que le storytelling a investi l’univers des marques et du digital, qu’elle est visuelle, créative et parce que simplement nous aimons les illustrateurs voici notre veille illustrative de l’été 2019 et ses 10 grandes tendances qui s’en dégagent fortement :

1/ Les icônes illustratives
2/ La 2D et 3D animées
3/ Le motion design (avec des mouvements subtiles)
4/ Toujours une tendance à l’effet grain et des dégradés de plus en plus complexes
5/ L’illustration présente dans le branding des marques
6/ Les formes géométriques abstraites
7/ Les couleurs vives
8/ Les personnages au look rétro
9/ Les collages et découpages
10/ Les librairies de composants illustrés

Alors parce qu’on est 100% Digital :

On aime les illustrations animées de Ranganath Krishnamani pour Animation Handbook de DesignBetter — Invision et le grain de Renaud Lavency ainsi que celui de John Hughes pour Etsy.

On voyage avec…


Presque 2 heures de trajet chaque jour dans le métro pour me rendre au bureau. C’est long… et ennuyeux. Pour occuper cet espace temps : un abonnement à Spotify, des bouquins sans cesse renouvelés, un facebook de plus en plus actif, et du vernis à ongle dans le sac.

Mais une question subsiste depuis quelques semaines : comment appréhender ce temps différemment ? Comment le rendre moins ennuyeux et plus constructif ? Et surtout : trouver une solution pour se motiver à s’engouffrer chaque matin dans ce qui s’appelle “une bouche de métro”. …


Il y a peu, j’ai rédigé un court article sur la place de l’expérience utilisateur et le rôle de l’UX designer au sein du groupe dans lequel je travaille. Et force est de constater qu’il est loin d’être évident de simplifier notre jargon de designer pour le rendre accessible à un plus grand nombre. Rien qu’avec quelques noms d’ateliers à consonance anglophone, il est certain que plusieurs lecteurs décrochent aux premières lignes. La vulgarisation de nos méthodes et process de travail est un exercice périlleux, car ce qui nous semble tellement évident n’est pas forcément compréhensible par une autre personne…


En tant qu’UX/UI Designer, j’interviens dans le domaine bancaire sur des services à destination des chargés d’affaires et de leurs clients professionnels. J’interviens en amont lors de la phase de conception et suis le projet tout le long du développement. Nous travaillons selon la méthode agile et en binôme PO/UX sur chacun des projets. En amont, j’organise et anime les ateliers de co-conception en embarquant toutes les parties impliquées (le métier, les développeurs, architectes…), je fais des premières hypothèses avec prototype et effectue des tests utilisateurs pour valider ou modifier ces hypothèses, cela fait également partie de mon poste de…


Inverser les rôles : passer de facilitateur à participant. Participer à des événements de designers pour retrouver une forme de liberté créative et tenter de nouvelles expériences.

Dites moi si j’ai tord, mais en tant que Designer, nous avons tendance à nous enfermer parfois dans nos projets, surtout lorsque nous devons délivrer dans un timing serré. De plus, nous avons du mal à échapper à l’environnement professionnel dans lequel nous évoluons. C’est normale : nous passons nos journées à travailler dans un contexte précis !
Hors, de temps en temps, il est bon de retrouver un espace de liberté, d’être pleinement créatif sans contrainte, de se sentir affranchit de toutes règles, de se donner la permission de la désinvolture (je reconnais aller un peu loin et promets de…


Suivant les projets, le temps consacré à la recherche est variable et peut parfois être trop court (ma frustration et l’inimaginable en tant qu’UX designer : ne pas rencontrer les utilisateurs !). Citons pour exemple, le cas d’un designer qui doit reprendre un projet en cours alors que la recherche est terminée ou lorsque celle-ci est externalisée : on a beau lire les restitutions, ce n’est pas pareil que d’être immergé dans l’univers de l’utilisateur. Alors c’est avec impatience qu’on attend le moment des tests, ce moment fatidique ou bien souvent on s’aperçoit que décidément on ne peut pas raisonner comme eux (même avec toute l’empathie du monde !). Ne pas les avoir entendus avant parler de leurs pains, de leurs besoins, de leur quotidien… Bref, on a toujours besoin d’une petite incursion dans la tête de nos utilisateurs à notre arrivée sur un projet.

Rebondir lorsqu’un nouvel utilisateur est identifié à posteriori des recherches

Récemment, il m’est arrivé une aventure que je souhaite partager avec vous aujourd’hui. Pour amorcer un nouveau projet digital, la recherche utilisateur a été réalisée en amont en externe, et nous commençons une première journée d’atelier de co-conception avec le métier et les utilisateurs détectés comme personae principaux. Hors, à l’issue de cette journée, un nouveau type d’utilisateur, très différent du premier, est identifié. Et c’est un personnage important car il intervient dans le déroulé de l’expérience. Mais comme nous venons de l’identifier, nous n’avons pas encore d’information à son sujet et pas de temps supplémentaire pour faire des recherches…


Suivant le type d’atelier et de participants, je teste souvent de nouveaux moyens pour littéralement « briser la glace ». Le but étant de faciliter l’émergence d’une cohésion de groupe, une expérience immersive, une spontanéité sans frein dans le déroulé des ateliers qui vont suivre. Même si (et affirmé avec conviction !) tout atelier commence par un « Vous êtes tous designers ! Il n’y a aucune bonne ou mauvaise réponse… » , force est de constater que cela n’est pas suffisant pour embarquer une vingtaine de personnes sans aucune résistance et en s’abandonnant à une énergie créative.

Aussi, à chaque enchaînement d’atelier, j’introduis un icebreaker. Celui-ci se place la plupart du temps en début d’enchaînement d’atelier, mais peut également s’intercaler entre deux, pour par exemple, redonner du rythme à une session (il ne faudrait pas en perdre un en route : je vis très mal une note inférieure à 4/5 en ROTI de fin de journée !).

Embarquer en session de co-création des utilisateurs dans une équipe de travail déjà constituée

L’icebreaker le plus ludique et efficace que j’ai eu l’occasion de tester est en utilisant le kit de lego serious play. Il s’agit de celui-ci : https://shop.lego.com/fr-FR/Kit-de-d%C3%A9marrage-LEGO-SERIOUS-PLAY-2000414. Pour le début d’une session d’ateliers sur une journée, je devais introduire des…


Tout comme une revue, il me semblait important d’aborder ce premier article par un numéro 0. Celui qui marque le début de l’aventure, celui qui donne le ton, la ligne directrice, qui amorce tout en faisant sens. Un numéro Zéro dont le sujet pourrait être le déclic d’une envie d’écriture : pourquoi écrire, pour qui, et comment ? Et avant tout : sur quel sujet écrire ?

Pour avancer sur ce questionnement : une feuille blanche et un feutre noir pour lister des idées, des mots, des anecdotes. Le constat de fin d’exercice est net : je vais chercher ce…

Amélie

UX designer passionnée par l'expérience utilisateur, j'exerce une activité transversale d'enseignement.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store