Infinix Hot S, le test

Infinix Hot S

Je teste depuis quelques semaines, le nouveau téléphone du constructeur Infinix, le Hot S en avant-premier de son lancement en Afrique.

Infinix avait déjà fait parler de lui en 2015 avec l’annonce de son Android One, le Hot 2 à moins de USD 100. Ce n’était donc pas une surprise pour moi d’apprendre la sortie prochaine d’un nouveau né, le Hot S.

Infinx Hot S dans sa boîte

Le Hot S n’a pas à rougir face à Samsung Galaxy S6, mon téléphone actuel, au vue de ses caractéristiques.

Caractéristiques comparés de Infinix Hot S et Samsung Galaxy S6

Vous pouvez vous en rendre compte, Hot S est légèrement plus grand que Galaxy S6 et les deux téléphones pèsent quasiment pareil.

La prise en main est correcte, mais moi, j’ai de grande main; alors pour ceux qui ont de petites mains, à vous de voir, car l’écran du Hot S est de 5"2.

L’écran est lumineux, peut-être un peu trop à mon goût, m’obligeant à diminuer complètement la lumière, en zone couverte. Au dehors, en augmentant un peu la luminosité, vous pouvez lire tranquillement sur votre téléphone; je le fais rarement, de peur d’épuiser ma batterie. Une batterie assez puissante (comparée à S6) avec ses 3000 mAh. En utilisation classique, wifi allumé en permanence, le Hot S tient la journée. Avec la 3G, il tient un peu moins : environ 09h de temps.

Les grandes promesses annoncées de Infinix avec ce nouvel appareil sont les cameras : l’appareil photo principal de 13MP avec double flash led est censé capturer les meilleurs moments. Personnellement, je reste un peu sur ma fin. Peut-être des problèmes de réglages. Je vais devoir mettre la main dans le cambouis.

Quand à l’appareil photo à l’avant,, il se démarque très bien par la qualité de ses prises. Peut être grâce à ses 8 MP et son flash led avant.

Dans tous les cas, Infinix a intégré quelques modes sympa au niveau des caméras permettant des prises de photos et des selfies assez cool. Le mode normal, le mode professionnel, et même la possibilité de faire du wide-selfie. Une sorte de photo panoramique, à 120° (pour ne couper personne dans un selfie).

Infinix supporte deux mini SIM ou un mini SIM + mini carte SD. Dans mon cas, j’y ai mis deux SIM. Déjà, le changement des SIM peut se faire à chaud, c’est à dire que l’on a pas besoin de redémarrer le téléphone à chaque changement de SIM. Les deux SIM peuvent utiliser pleinement la 3 ou 4G si possible; je le rappelle parce que sur certains téléphones double SIM, la seconde est souvent bridée à 2G. Ce qui n’est clairement pas le cas de Hot S.

Ma période de test coïncide heureusement avec un autre test que je fais avec la 3G+ de Moov en prélude au lancement de leur technologie. Infinix Hot S s’est révélé être le device parfait pour cette technologie et m’a permis très souvent de surfer au-delà de 6 Mpbs.

Le support du bluetooth est correcte et y brancher les kit oreillettes est un jeu d’enfant.

Infinix veut se démarquer de ses concurrents en apportant une sur-couche maison appelée XOS; dans la même veine que HTC avec son Sense ou Samsung avec TouchWiz. C’est plutôt pas mal, élégant, raffiné. Pas trop de bogues, quoique certaines traductions en français laissait à désirer.

Ou

Avouons que le message sur l’écran précédent, c’est du grand n’importe quoi !

On voit bien que c’est quelques petits soucis de jeunesse n’enlève rien au charme et à l’efficacité de XOS; l’équipe est assez pro-actifs et corrige les choses assez vite en proposant des mises à jour assez rapidement.

L’équipe d’Infinix construit discrètement une communauté des utilisateurs : le XClub. C’est un grand forum pour partager et pratiquer votre expérience utilisateur. L’équipe officielle ou la communauté est aussi disponible pour répondre à toutes vos questions et préoccupations afin que vous tiriez le maximums de votre téléphone.

Hot S vient avec une tonne d’applications maisons d’une qualité exceptionnelle. D’abord MagicMovie qui permet de réaliser des mini clip vidéo rapidement avec des modèles prédéfinis. C’est super fun !

Clip réalisé en un clic avec MagicMovie

XManager est un couteau suisse. Il vous offre un ensemble d’outils pour gérer plus efficacement votre téléphone : gérer la mémoire, bloquer des appels et SMS non sollicités, dé-fragmenter la RAM ou bloquer des applications…

Avec XHide, vous pourrez cacher, loin des yeux des curieux, pas mal de choses : photos, applications, musiques, vidéos etc.

Le stockage de 16 Go est correcte. De même que la mémoire RAM de 2 Go. Le tout est magnifiquement orchestré au point que l’on ne ressent presque jamais de ralentissement ou d’effet freeze. Merci aussi à Android 6, Marshmallow.

Le processeur Octa-core (8 coeurs) transforme le Hot S en une bête de course, pour les jeux vidéos; mais il faut l’avouer, je sais pas jouer aux jeux vidéos; la preuve dans la vidéo ci-dessous; ne vous moquez pas trop ;-)

Jeu de course sur Hot S

La capteur d’empreinte digital, quoique situé à l’arrière du téléphone, fait parfaitement son travail. Sur S6, j’étais habitué à utiliser mes pouces pour déverrouiller rapidement. Avec Hot S, je me suis fait une nouvelle habitude : il suffit de tenir le téléphone dans sa main tout en gardant l’index sur le finger sensor situé à l’arrière du téléphone; c’est simple et pratique! Vous avez bien sûr la possibilité d’enregistrer tous les doigts que vous comptez utiliser; tout est question d’ergonomie, de pratiques.

Infinx Hot S, l’arrière avec le capteur d’empreinte digital

J’ai utilisé ce téléphone durant quelques semaines et je peux vous avouer en être tombé amoureux : élégant, rapide. Je ne regrette pas du tout mon galaxy S6. Vue le coût du Hot S, je pense qu’il s’impose comme une alternative crédible face à S6 ou à d’autres modèles d’autres constructeurs et qui coutent si chers !

Justement, côté prix, il est affiché en Côte d’Ivoire depuis quelques jours pour 95.000 FCFA (en promotion actuellement pour 75.500 FCFA). Je vous indiquerai les prix au Togo dès que ce sera disponible. Mais, d’ores et vous pouvez pré-commander au Togo en allant sur http://shop.trokky.com.