2018 : un pic pétrolier silencieux ?

1. Un record de production mondial en octobre-novembre 2018

2. Stagnation et déclin des pays pétroliers historiques

Production de l’OPEC. La courbe verte utilise des données de l’Agence Internationale de l’Énergie. La courbe rouge utilise les données de l’OPEP
Source : OPEC
Source : EIA
Source : EIA

3 Début de la fin du boom du pétrole de schiste états-unien

Production des États-Unis. Source : EIA
  1. Elle n’est pas rentable (et ne l’a jamais été)
  2. Le taux de déclin des puits est élevé (-50 à -70 % en un an).
  3. Il est nécessaire de creuser de plus en plus de puits pour garder le même niveau de production
  4. Les nouveaux puits creusés sont moins productifs car ils empiètent sur les précédents (problème « parent-child well »). Ce problème pourrait diminuer la quantité prouduite de 20 % par rapport aux précédentes prédictions.
  5. La place commence à manquer dans les zones de production les plus productives (« sweet pots »).

4. L’économie mondiale ralentit

5. Un cycle de déclin pétrole-économie ?

Conclusion

Sources

--

--

--

Étudiant en Sciences Politique, membre d’Extinction Rebellion et sympathisant de Gilet Citoyens. Je vis à Paris.

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Andéol Lê Quan Phong

Andéol Lê Quan Phong

Étudiant en Sciences Politique, membre d’Extinction Rebellion et sympathisant de Gilet Citoyens. Je vis à Paris.

More from Medium

Algorand & Enterprise Solutions #ALGO

Refreshing records based on expiration period using Couchbase Eventing

AMA session with DAO.vc CTO: Summary

Caesar seeks yield-generating opportunities across different protocols and chains.