Le jour où les informaticiens n’ont plus eu droit à la formation professionnelle

Si tu es informaticien, saches que la réforme de la formation professionnelle de 2013 t’a purement et simplement supprimé ton droit à la formation.

Le CPF

Tu vas me dire que “ce n’est pas vrai, j’ai un numéro CPF”… alors écoute quelques minutes, ce n’est pas long.

Avant, tu avais un DIF (Droit individuel de formation) et un CIF (congés individuel de formation). Ces dispositifs ont été migrés vers ton CPF, tu as donc plein d’heures de formation à utiliser… Sauf que tu ne trouveras aucune formation en informatique avec un numéro CPF. Il n’y a aucune formation Android, Eclipse, Java, J2ee, Spring, Hibernate, NodeJs,… possédant un CPF, rien, nada et il n’y en aura pas. Seules les technologies Microsoft possède un CPF (et encore pas toutes).

Mais pourquoi? Parce que le C de CPF veut dire Certification.

Hors ces certifications se mettent en place au niveau de la Syntec (la branche professionnelle des informaticiens) et ni Oracle, ni Google, ni la plupart des acteurs de l’informatique d’aujourd’hui ne souhaitent ou ne peuvent (Hibernate, Spring et les autres frameworks) mettre en place des certifications pour les français. Vous imaginez le boulot sur des technologies en permanente évolution ? Il n’y a pas et il n’y aura donc pas de Certification pour votre langage préféré, ni pour celui qui vous permettra de changer de carrière. Non, rien.

C’est un effet pervers de cette réforme.

Vous avez donc plein d’heures sur votre CPF qui ne vous servent à rien car aucune formation ne peut vous être proposée.

La formation via l’entreprise

Le deuxième effet KissCool de cette réforme est que les cotisations obligatoires des entreprises pour la formation ont été divisées par 4 (passant de 0.8% à 0.2%). En d’autres termes, dans la plupart des entreprises dans lesquelles vous travaillez, les managers vont se servir en premier et les développeurs n’auront plus rien. C’est normal, cela s’appelle la hiérarchie.

Et oui, le secteur de pointe de l’économie qui est actuellement l’informatique, ce secteur qui est toujours en pleine évolution, où il y a toujours énormément de nouvelles connaissances à ingurgiter, de nouveaux langages, de nouvelles technologies. Ce secteur qui devrait impulser notre croissance. Eh bien, les acteurs de ce secteur n’ont plu le droit d’être formés sur leur métier !

Pour finir

Magnifique, brillant, grandiose ! Ah oui, ils peuvent toujours frimer avec la FrenchTech… oui, ils peuvent, au moment où ils viennent de tuer la formation professionnelle de ce secteur.

Et tous ces experts dans leur domaine (Android, Spring, Hibernate…) vont changer de business modèle pour pouvoir manger et arrêteront la formation. Et quand le problème sera corrigé (s’il l’est) et bien il n’y aura plus de formateurs experts ni de formations à jour, il faudra tout reconstruire.

Un beau gachis due à cette idée brillante qu’un diplôme donne un travail… Demandez aux docteurs de ce pays si c’est le cas.