Passer à l’officine 3.0 pas à pas : cohérence de l’offre omni-canal et adaptation à sa clientèle

Gestion du back office et de l’équipe

Afin d’optimiser l’organisation de son officine, motiver son équipe, et développer les compétences de celle-ci, il est nécessaire que le titulaire de la pharmacie digitalise son outil de travail et cela passe notamment par les commandes et achats en ligne de la marchandise, mais aussi par l’automatisation de sa pharmacie. Il existe maintenant des robots spécialisés qui fournissent directement les médiaments inscrits sur l’ordonnance au comptoir. C’est un gain de temps pour le pharmacien qui peut alors être davantage à l’écoute du patient et mieux le conseiller.

Site internet de l’officine

Le patient étant de plus en plus avide d’informations sur la santé, et étant de plus en plus présent sur le web, il est donc nécessaire que les pharmacies suivent ce nouvel essor en optimisant au maximum leur présence sur internet. Cela passe notamment par la transmission régulière de contenus d’informations sur la santé via un site internet dédié à l’officine dans lequel le patient pourra retrouver la mise en avant des spécilalités de l’équipe que ce soit au niveau de l’orthopédie, de la dermatologie, de l’optique, du sevrage tabagique…Le pharmacien peut également profiter de la présence de son officine sur le net pour proposer à sa patientelle de nouveaux services tels que la prise de rendez-vous, l’envoi d’ordonnance afin de toujours plus personnaliser la relation avec chaque patient et proposer un traitement adapté à son besoin.

http://pharmaciedurand-martigne.pharmavie.fr/

https://www.facebook.com/pharmaciedurandvalotaire/?fref=ts

E-commerce

Afin d’étendre leurs zones de chalandise, et de développer un chiffre d’affaires additonnel, les pharmacies devront également se mettre au e-commerce. C’est à dire de faire en sorte que les patients puissent directement faire leurs achats de médicaments et de parapharmacie sur internet.

Cependant, la vente sur internet peut également présenter un danger pour le consommateur, en particulier pour ce type de produits relatifs à la santé, car rien ne vaut les conseils avisés de son pharmacien. Le challenge est donc de réussir à faire déplacer le consommateur dans l’officine dans un monde où tout s’achète sur le web.

Digitaliser le point de vente

Le pharmacien doit donc se démarquer de la concurrence, en créant un effet whaou lorsque son patient rentrera dans son officine. Il faut donc tout miser sur le merchandising digital (vitrines et murs digitaux) qui permettront une meilleure gestion des stocks de la pharmacie et une meilleure présentation de l’ensemble des références commercialisées. La mise en place de tablettes numérique de diagnostic avec des notifications push sur le point de vente permettraient également de rendre le patient autonome.

Digitaliser les services de santé

Il est également nécesssaire de digitaliser les services de santé afin que le pharmacien puisse renforcer son image de professionnel de santé. Celui-ci pourrait alors mettre en place dans son officine des entretiens pharmaceutiques interactifs, des dossiers pharmaceutiques numériques, une application mobile d’aide à l’observance des piluliers connectés …

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.