Petites idées pour améliorer notre manière de consommer, sans se priver :).

Avez vous déjà entendu parlé des 5 R ? Les 5 R ce sont 5 principes qui représentent une nouvelle façon de penser la production : Réduire, Réparer, Réutiliser, Recycler et Rendre à la terre.

Part 1 — R pour Réduce

Le World Clean Up day n’a jamais été vécu aussi intensément que cette année (du moins sur les réseaux sociaux). La prise de conscience qu’il est urgent de faire quelque chose pour notre belle planète semble collective, ou presque. Il semblerait que 2 ou 3 énergumènes à mèche blonde de ce côté ou l’autre de l’Atlantique soient encore réticents.

Si tout le monde (ou presque) s’accorde à dire que les choses peuvent changer, beaucoup pensent également que les politiques publiques sont encore assez frileuses sur le sujet.

J’étais de ceux là. Et je le suis toujours. Cependant, je refuse de croire que nous ne pouvons rien y changer. Si les politiques ne souhaitent pas s’impliquer suffisamment, pourquoi ne pas démarrer nous même ?

Certes les déchets ménagers ne concernent que 4 à 5% des déchets sur la planète. Est-ce cependant réellement une raison de se dire qu’on ne peut rien faire dans son foyer ? 4 à 5% de déchets représentent tout de même plus de 400kg de déchets par an par habitant… Et sur ces 400kg, moins de 50% sont recyclés et/ou compostés.

Et si on commençait par les réduire, de 25, 30, ou même 50% cette année facilement ? Chacun a le pouvoir d’y mettre l’énergie qu’il souhaite, et de renouveler le challenge de manière plus ambitieuse à tout moment.

Beaucoup d’actions dans le domaine de la réduction des déchets ont pour principale contrainte l’anticipation. Nous n’avons plus l’habitude d’anticiper ce que nous allons faire et consommer dans la journée. Mais l’intention est présente, vous pouvez toute à fait adopter une nouvelle routine.

Voici 8 premières idées à mettre en oeuvre : 4 à mettre en oeuvre dans votre vie personnelle, 4 à mettre en oeuvre dans votre vie professsionnelle.

Dans votre vie professionnelle :

1 — Amenez votre tasse, et votre gourde

Vous êtes vous déjà posé la question du nombre de gobelets plastiques utilisés au sein de votre entreprise à l’année ? En France, nous consommons 4 milliards de gobelets en plastique par an, soit 126 par seconde. Et si vous ameniez votre tasse plutôt que de prendre un gobelet à chaque café consommé ? La plupart des machines à café détectent aujourd’hui la présence d’un mug ou d’un verre, et certaines vous proposent même une réduction du prix du café lorsque vous faites l’effort. Sympa non ?

2 — Utilisez la signature électronique, et battez vous contre l’impression.

Vous avez réceptionné un devis, un BAT, un document à signer ? Plutôt que de l’imprimer, et si vous enregistriez votre signature pdf pour pouvoir désormais dater et signer directement vos documents sans passer par la case impression ? C’est possible, et même plutôt facile à mettre en oeuvre. Et pour le peu que votre imprimante soit à l’autre bout du bâtiment, cela vous fait même gagner du temps!

3 — Gérez votre boite email de manière écologique.

Sisi, vous avez bien lu! L’envoi, la réception, et le stockage d’email jouent pour beaucoup dans le CO2 de la planète. Chacun de nous pourrait économiser environ 5 kg de CO2 (soit 100 km en voiture) par an en effectuant ces simples gestes :

  • En réduisant le nombre de destinataires dans vos email. Cibler les destinataires du mail et éviter de faire «répondre à tous» lorsque le sujet ne l’exige pas.
  • En optimisant le poids de vos pièces jointes. Penser à compresser ses fichiers avant de les envoyer et supprimer les pièces jointes de sa boîte après les avoir enregistrées sur son ordinateur.
  • Nettoyer régulièrement votre boîte e-mail des emails devenus inutiles, des spams et autres messages publicitaires. Sur ce point, vous pouvez tester “cleanfox”, super outil qui s’occupe de repérer pour vous tous les abonnements et messages publicitaires de votre boite email.

4 — Mangez à la cantine ou amenez vos petits plats.

Le midi, on n’a souvent pas trop le temps de déjeuner. Entre le passage au centre des impôts, la séance de sport, ou l’enfant malade, il est facile d’aller s’acheter un petit truc vite fait, emballé et surremballé. Et si vous privilégiez des plats servis dans l’assiette, ou vos tupper faits maison ?

Saviez vous que la plupart des entreprise de fast food ne recycle aucun de leurs emballage ? Pour la première fois en octobre 2018 l’association “zero waste” France a porté plainte contre les chaînes de restauration rapides pour l’absence de tri de leur déchets.

Si vous sentez que cela sera compliqué pour vous, pourquoi ne pas faire un roulement avec 3 ou 4 collègues ? A tour de rôle chacun prépare un repas pour les autres. De quoi passer un moment convivial tout en mangeant bien ! Testez :)

Dans la vie perso :

  1. Eviter de prendre tout emballage qui n’est pas nécessaire lors de vos achats.

La première fois que j’ai déposé mes tomates à même le tapis roulant d’Intermarché, l’étiquette de poids posée sur l’une d’entre elle, je me suis sentie incroyablement rebelle et légèrement inquiète de la réaction de la caissière. Je n’ai pas eu le droit à un froncement de sourcil, une réflexion, un soupir de découragement comme je m’y attendais. J’ai eu droit à un grand sourire et à un merveilleux “c’est chouette vous faites attention”. Cette simple phrase d’une caissière m’a convaincu de prendre à coeur cette nouvelle routine. Petit à petit, avec quelque fails quand même, j’ai adopté ce nouveau comportement et je prends même maintenant avec moi des sacs à vracs (mes nombreux tote bag recyclés pour l’occasion).

En 2 mois, j’estime avoir économisé à la planète une 40aine de sacs plastiques, uniquement pour les fruits et légumes en vrac.

2. Avoir toujours avec soi des sacs ou cabas dans la voiture, dans son sac, ou sur son vélo.

Parce que rien n’est plus différent d’une journée qu’une autre journée, vous pouvez à tout moment vous retrouver chargé de faire les courses pour l’anniv de votre meilleur ami, de racheter des croquettes pour le chat de votre voisine, ou même avoir une sacrée envie de pâtes au fromage. Plutôt que d’appuyer sur le bouton “je veux des sacs plastiques pour 20 centimes” sur le site de chronodrive, ou acheter un enième sac résistant au supermarché, ayez toujours un coup d’avance :)

3. Favorisez le durable au jetable, dans toutes les pièces de la maison

Peu importe la pièce de la maison par laquelle vous souhaitez démarrer, il y aura toujours une possibilité de passer au durable. En voici quelques exemples, avec liens associés :

Dans la salle de bain :

  • Transformez vos cotons démaquillants en kits démaquillants lavables
  • Adoptez les shampoings solides pour ne plus avoir de bouteilles à jeter
  • Passez à l’oriculi une fois votre dernière boite de cotons-tiges utilisés. (Ca vous perturbe ? Moi aussi, hâte de tester, il me reste une boite de cotons tiges à écouler d’abord)
  • Utilisez du savon (et un qui convient à votre peau), plutôt qu’une bouteille de gel douche.
  • Il y a encore plein de choses à tester : le dentifrice solide, le déo solide, la cup féminine… A chacun de démarrer avec ce qui lui convient le mieux

Dans la cuisine :

  • Remplacez les gobelets en plastique jetables parfaits pour les soirées et les pique-niques par des gobelets incassables mais lavables, comme les éco-cup par exemple. Et si vous accueillez 50 personnes : pourquoi ne pas lancer un appel sur Fb, ou faire une éco-cup personnalisée que vos potes garderont en souvenir pour leur prochaine soirée ?
  • Après une repas gargantuesque, mettez vos restes dans des Tupperware plutôt qu’emballés dans du cellophane.
  • Au revoir l’essuie tout jetable, la serviette de table jetable, bonjour microfibre et coton.
  • Achetez vos aliments au marché, ou dans des épiceries en vrac, en amenant vos propres contenants.

4 — Vous sortez à moins de 5km ? Avez vous vraiment besoin de votre voiture ?

La réponse peut être oui : un déménagement, un énorme plein de courses, un objet volumineux à transporter, une panne de réveil à l’aube d’une réunion importante… l’une ou l’autre de ces raisons peut vous pousser à prendre la voiture.

Si la réponse est non pas vraiment ou non pas du tout, pourquoi ne pas tenter un mode de transport alternatif ? Le bon vieux vélo de mamie sans vitesses pour les plus sportifs, la trottinette électrique pour les plus “in”, le monowheel pour les plus audacieux… vous avez l’embarras du choix ! Alors dites moi, combien de pleins de voitures souhaiteriez vous économiser cette année ?

Bien sûr, il existe une multitude d’autres petits gestes du quotidien à changer, et chacun démarre par celui qui lui correspond le mieux.