Comment le podcasting peut-il devenir “mainstream” ?

Anthony Gourraud
May 23 · 5 min read
Image for post
Image for post

Comment faire en sorte qu’un grand nombre de personnes connaisse et écoute des programmes audio à la demande ?

Sarah Toporoff, Customer Workflow Specialist pour NETIA, était auparavant en charge d’organiser des hackathons et des partenariats pour Global Editors Network. “GEN” était une organisation internationale dédiée à l’innovation regroupant des médias du monde entier.
Comme une majorité de mes articles Medium, cet édito est disponible en version audio, distribué en RSS privé au sein du podcast Des Ondes Vocast Premium (l’entretien sur le sujet avec Sarah est également disponible à l’écoute gratuitement via le lien de lecture en fin de page).

Le phénomène “Big Podcasting” : les investissements massifs de certaines plateformes

Pour acquérir la solution technologique Anchor, Spotify a déboursé 153 millions dollars. A cela s’ajoute 195 millions pour le studio Gimlet, 56 millions pour le studio Parcast, près de 200 millions pour détenir le réseau de podcasts “The Ringer”, et aux alentours de 100 millions dollars pour avoir l’exclusivité d’un des podcasts les plus populaires d’Amérique, “The Joe Rogan Experience”.
Même si les podcasteurs et auditeurs de la première heure peuvent sentir que ce formidable média est petit à petit détruit par des intérêts commerciaux, autant de financement apporte du bon pour le secteur.
Spotify dispose d’une grosse base d’utilisateurs, et il se peut qu’une grande partie découvre le podcasting par le biais de cette plateforme. Il faut donc espérer que de nouveaux géants continuent d’investir dans le podcasting afin d’espérer plus d’usage. Une grande partie des écoutes se font via Apple Podcasts (environ 65% en mars 2020 selon l’hébergeur Libsyn) et pourtant cette application n’est disponible que sur iOS, soit 30% des smartphones. Avec son application nativement installée au sein de son système, Apple a amené beaucoup plus de monde à écouter des podcasts. Malheureusement, la firme de Cupertino ne s’est finalement pas plus engagée dans le développement des podcasts.
Dernier grand espoir en date : l’arrivée de Google sur le marché avec Google Podcasts. En plus d’apporter une application native sur Android et disponible sur une grande partie d’appareils connectés, des épisodes sont également parfois visibles directement au sein des résultats du moteur de recherche.

Aller là où se trouve l’audience et la guider vers le podcasting

Créer du contenu de qualité, c’est important et même nécessaire. Mais si les moyens de consommer ce contenu sont trop compliqués, l’audience ne sera évidemment pas au RDV.
C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’aller chercher son public là où il se trouve (réseaux sociaux, plateformes de streaming et/ou événements outdoor, …) et d’y adapter son contenu en conséquence.
Au moment de faire la promotion de son podcast, mieux vaut fournir des liens permettant facilement de lancer une écoute sur le dispositif de l’auditeur visé. Des solutions comme LinklyHQ ou Chartable Smartlink permettent de rediriger sur différentes plateformes en fonction de l’appareil.

Mettre en avant les valeurs ajoutées du podcast

Le principal grand avantage du podcast c’est avant tout la possibilité d’écouter
quand on veut une émission sur n’importe quel sujet qui nous intéresse.
En plus de ne plus être contraint par une diffusion linéaire comme c’est le cas avec la radio, consommer des contenus en audio permet surtout de pouvoir facilement réaliser d’autres tâches en même temps.
Une autre frustration résolue est aussi celle de la pression publicitaire qui est moins insupportable au sein des podcasts. Cependant, cette affirmation demeure de moins en moins vraie : il y a dorénavant de plus en plus de tunnels d’annonces / sponsoring sur certains podcasts aux États-Unis…
C’est dommage, et contre productif pour les éditeurs. Les nouvelles technologies et les nouveaux formats permettent de viser un modèle media plus sain.
La publicité géolocalisée (via dynamic ad insertion) permet d’apporter des annonces plus pertinentes au contexte d’écoute de l’auditeur, tout en garantissant des revenus suffisants pour les producteurs. Et au lieu de mettre des spots qui cassent la tête et pour une meilleure confiance auprès des auditeurs, l’animateur principal peut incarner la voix des réclames.
Il reste cependant à séduire les annonceurs. Dans le monde numérique d’aujourd’hui, c’est l’image et le texte qui sont prioritaires dans les investissements publicitaires, notamment car les dispositifs technologiques sont plus attractifs : retargeting via cookie, etc.

Bien produire pour un contexte d’écoute à la demande

Beaucoup d’émissions de radios sont disponibles en podcast, mais c’est souvent une simple récupération du contenu antenne qui est proposée. Ainsi, l’auditeur entend parfois des phrases d’introduction concernant l’émission qui va suivre, ou même des phrases informant de l’heure… ce qui est totalement hors contexte pour quelqu’un qui écoute en podcast !
Pourquoi ne pas adapter le contenu pour l’écoute à la demande, en réalisant les petits ajustements, prenant en compte l’écoute en replay ?
De plus en plus d’émissions sont produites dans l’optique d’être écoutée en podcast, et sont ensuite diffusées au sein d’un flux. C’est le cas pour Hondelatte Raconte sur Europe 1 par exemple (l’épisode en podcast est publié à 6h et ensuite diffusé à l’antenne 8h plus tard). NRK, le service public audiovisuel norvégien, produit de plus en plus de contenus pour une écoute à la demande alimentant le flux antenne. La question à se poser est : Est-ce que cette émission a un lien fort avec le direct ? Si la réponse est non, mieux vaut la penser pour une écoute à la demande avant tout.

Des Ondes Vocast, le podcast sur le monde de la radio

Ceci est un article complémentaire au podcast “Des Ondes Vocast”. Des archives qui ont marqué la bande FM aux discussions autour des futurs possibles du média, le podcast “Des Ondes Vocast” est dédié aux passionnés de radio.

Lien de lecture pour écouter l’entretien avec Sarah Toporoff :

Contact
Twitter @AnthonyGourraud ou contact@vocast.fr

Sources
-
https://www.rollingstone.com/pro/news/spotify-joe-rogan-exclusive-deal-1003773/
- https://venturebeat.com/2019/04/29/spotify-confirms-it-paid-56-million-for-parcast-taking-its-total-podcast-acquisition-value-to-400-million/
- https://medium.com/@JamesCridland/with-spotify-and-joe-rogan-what-now-for-podcastings-open-ecosystem-19c2032c17ee
- http://www.insideradio.com/podcast-super-listeners-are-receptive-to-ads-but-sensitive-to-spotloads/article_f71c92fc-f55d-11e9-9d42-a7449284d963.html

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch

Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore

Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store