Sans l’ombre d’une pensée

(24 histoires pour Lemmy, sous la direction de Jean-Noël Levavasseur // éditions du Camion Blanc)

… Absence d’ambition qui paradoxalement fait toute la présence du bonhomme et de sa torpeur de défoncé, son érotisme las et violent qui tantôt dégouline tantôt se fige dans un accès de violence. Lemmy on imagine bien qu’il ne va pas rencontrer Mathieu Pigasse et les cadors du CAC 40 qui aiment raconter qu’ils adorent le rock, Lemmy ce n’est pas une storytelling et ce n’est pas non plus un truc de pédés dans le genre David et Iggy, China Girl etc … Lemy est plutôt déjà mort depuis toujours, retraité dans les ténèbres de cette mécanique de moteur qui pense « en tant que moteur » Le vroum vroum, faut-il le préciser, ça n’a pas la grâce d’une pierre qui roule …

La suite avec Gonzaï

http://gonzai.com/lemmy-croque-la-mort/