Weekend à Québec

Encore un weekend à rallonge avec la fête du Canada qui tombe ce samedi et est férié (on ne les compte plus) et on repart en vadrouille direction la ville de Québec.

Arrivée sous un temps bien capricieux, Météo Média (notre site 100% fiabilité pour la météo) annonce un temps pourri pour le weekend, on s’en fout et on est pas les seuls, de toute façon on est là pour flâner et c’est parti pour se frayer un chemin dans les ruelles de la haute ville.

Le parlement de Québec

Quartier des Remparts

On franchit les arches qui délimitent les remparts pour arpenter les ruelles pavées du quartier Champlain au caractère historique et plein de charme, avec ses enseignes d’époque, leur architecture moyenâgeuse et les calèches qui rythment ce décor.

Rue Saint-Jean

Le quartier est commerçant et très vivant, les boutiques souvenirs s’enchaînent et on est vite aspiré par le rythme de la foule. On traverse la Rue du Trésor : un chemin étroit aux airs de Montmartre, réputé pour ses artistes qui exposent leurs œuvres à même les murs. Au bout, le château Frontenac en impose par sa grandeur et calme l’agitation. On longe le château par la terrasse Dufferin, on profite des quelques rayons de soleil et en contre-bas on aperçoit la basse ville au bord du fleuve St-Laurent.

Basse ville et le fleuve Saint-Laurent

La basse ville… parlons en, encore plus attrayante que la partie haute avec autant de charme. On évite la rue principale où les terrasses sont prises d’assaut et on rejoint le quai et le marché du Vieux-Port. Plus loin on passe devant la Gare du Palais, où on a trouvé le dentiste le plus glauque au monde et on continue vers le quartier Saint-Roch plus populaire mais en développement.

à gauche : la rue du Petit Champlain, à droite : la place Royale et l’église Notre Dame des Victoires
Le dentiste de la Gare du Palais

La Citadelle

Visite furtive de la citadelle qui est encore en activité, la visite est expédiée, les espaces réservés aux touristes sont limités mais on prend quelques photos “souvenir” de l’intérieur.

Concert punk-rock sur les Plaines d’Abraham

Pour la fête du Canada, des concerts gratuits 100% artistes canadiens sont prévus, on nous avait pourtant dit que Québec ne célébrait pas le Canada mais on est bien content du contraire. Ce soir c’est Billy Talent en concert, c’est rock’n roll aussi au niveau de la météo, on finit rincé en attendant la chanson préféré du chéri : Red Flag.

Au Cochon Dingue

Petite soirée en amoureux au Cochon Dingue, je vous l’accorde le nom n’est pas très romantique mais le cadre lui l’est beaucoup plus. C’est un collègue qui m’a recommandé cette adresse, lorsqu’on arrive devant l’enseigne la terrasse vide qui donne sur une rue très bruyante et un couloir de bus nous laisse perplexe, on se lance malgré tout et le serveur nous demande de le suivre vers la terrasse arrière. L’endroit est idyllique, un balcon surplombe une grande terrasse arborée et des guirlandes de lanternes donnent une ambiance intimiste.

Sandwich de porc effiloché
Lumière sur l’art, Avenue Cartier

L’Île d’Orléans

Pour cette dernière journée on part prendre l’air sur l’Île d’Orléans, située sur le fleuve St Laurent au large de Québec. Elle est réputée pour ses producteurs régionaux et ses fraises… en plus il fait beau !

Le décor est bien loin du vieux Québec : les petits villages, les vignobles et les champs de culture s’alternent, en bord de route des petites cabanes et leurs étalages de fraises éveillent nos papilles, ce tour de l’île s’annonce paisible et gourmand.

Une centaine de kilomètres parcourue et après avoir goûté des spécialités locales (crème de cassis, produits d’érable, confitures, fromages…) on regagne le littoral et on s’arrête aux chutes de Montmorency où une petite marche nous offre des points de vue au plus près de l’eau.

Like what you read? Give Anne & Ced a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.