Remettre l’Économie au service des Hommes

Aurélien Pressensé

Nous sommes nombreux à déplorer que l’argent - et à travers lui la finance - dirige notre monde. Serait-il donc impossible de financer ce qui est utile, mais pas rentable ? Les intérêts privés doivent-ils forcément primer sur l’intérêt général ? Bien sûr que non.

Réaction à l’article ”Des centaines de villes ne recyclent plus leurs déchets, c’est trop cher

Que cela soit dit, rechercher un gain financier n’est pas mal en soi. Nous ne pouvons pas travailler toute notre vie. Par conséquent, il est parfois bienvenu que notre épargne puisse “travailler” pour nous.

N’empêche, les dérives du monde de la finance ne semblent pas manquer. Voici un exemple particulièrement saisissant, où 2,6 milliards d’euros sont créés sans problème, simplement pour permettre à des intérêts privés de s’enrichir :

La sphère financière a plus besoin des travailleurs que les travailleurs n’ont besoin d’elle.

Faut-il donc combattre la finance ? Premièrement, s’attaquer à plus fort que soi est rarement malin. Deuxièmement, pour financer l’intérêt général ou tout ce qui n’est rentable qu’à moyen / long terme, inutile de s’attaquer à la finance.

En effet, à une échelle certes moindre, les monnaies locales le font très bien (cf. Hacker le capitalisme). Le souci n’est pas que les banques créent 2,6 milliards, mais qu’elles seules puissent le faire. Tant que ce sera le cas, la recherche de profits immédiats sera le principal moteur de l’Économie.

Avec les (crypto-)monnaies locales, les pouvoirs publics pourraient, localement, faire face à un nouvel interlocuteur crédible, car ayant enfin les (crypto-)moyens de ses ambitions.

Tous les jours, nos banques commerciales accordent des crédits (p.e. 2,6 milliards d’euros), sans que cela ne provoque de l’inflation, alors, pourquoi ne pas les imiter un peu et ainsi, financer l’économie locale ? Pour en savoir plus, visitez les sites Ammoneo.

Cet article vous a semblé pertinent ?
Aidez-nous en en faisant profiter une de vos connaissances.


N.B. : Les monnaies locales accroissent notre résilience, d’une part en la finançant, d’autre part en amortissant le choc d’une prochaine crise financière. De plus, si nous ne nous en saisissons pas, les “puissances de l’argent” continueront d’être seules aux commandes.

Aurélien Pressensé

Written by

Rebondologue (contrepied de collapsologue). Ici on parle d’innovation monétaire et de l’après-capitalisme.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade