Image for post
Image for post

L’interview, accordée au Temps du 8 mai 2019 (https://www.letemps.ch/economie/suisses-sopposent-5g), par deux des organisateurs de la manifestation anti-5G, qui se tiendra demain à Berne, est emblématique du type de discours catastrophistes, voire technophobes, qui se propagent dans l’espace public dès qu’une technologie prend de l’ampleur. Ici, ce sont les ondes électromagnétiques qui sont accusées de tous les maux, quoiqu’en dise la science. Car, dans ce type de discours, la science n’a qu’un rôle: celui de confirmer les convictions premières de ceux qui les portent et de leur accorder son aura d’autorité en matière de savoir. Si elle ne le fait pas…


Image for post
Image for post

Depuis les années 90 et les premières craintes émises concernant les risques que les fours à micro-ondes pouvaient faire courir aux gens, ce ne sont pas moins de 25'000 études qui ont été menées sur les rayonnements non-ionisants (RNI) émis par nos appareils électro-ménagers et les infrastructures qui les alimentent, notamment les réseaux de télécommunication sans fil grand public. Celles-ci ont été menées aussi bien par les industriels (souvent parce que la loi le leur demande pour obtenir des autorisation de mise sur le marché) que par des chercheurs travaillant pour des organismes publics (universités, agences gouvernementales, etc.).

Agences publiques internationales et nationales

1. L’Organisation mondiale de la santé (OMS)

D’abord, l’OMS. Ils ont quelques pages qui sont assez bien faites et qui résument bien la problématique: https://www.who.int/peh-emf/about/WhatisEMF/fr/index1.html.
De manière générale, l’OMS estime que les normes actuelles utilisées par les infrastructures et appareils nous préservent de tous dangers avérés pour la santé. Le site montre aussi qu’aucun lien de cause à effets n’a jamais pu être établi, en plus de 20 ans de recherche, entre cancers et ces ondes. Ces études n’ont pas non plus pu mettre en évidence l’existence d’une électrosensibilité.

S’appuyant sur un examen approfondi de la littérature scientifique, l’OMS a conclu que les données actuelles ne confirment…

Ariane Beldi

#Guide en rédaction/recherche, adepte de la #zététique (promotion du #doute rationnel et de la #méthode scientifique), du #libre et membre du #PartiPirate CH.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store