Mélenchon ou comment les bobos ont appris à ne plus s’en faire et à aimer les dictatures
Leonardo Orlando
22874

La France n’est pas le Venezuela, Mélenchon n’est pas Chavez, il n’est pas le communiste qu’on nous présente, il était au PS qui n’a plus de Socialiste que le nom, il était pour Maastricht car au fond il pense qu’une certaine Europe est possible, il ratisse large dans les discours, mais il est bien moins dangereux qu’on essaye de nous le faire croire.
Il ne pourrait pas appliquer tout ce dont il parle aussi facilement qu’il l’annonce car il aurait bien du mal à constituer une majorité aux législatives.
De toute façon, Macron est déjà président les médias ont fait sa campagne, c’est l’homme de paille idéal, mieux formé que Sarkozy.
Aux législative, la droite devrait l’emporter, et on va passer 5 ans à avancer doucement en respectant le programme que l’Europe a concocté, détruisant ce qui fait qu’on a eu la belle vie en France pendant toutes ces années, sans jamais essayé d’empêcher ce système de générer chaque jours de nouveaux électeurs du FN.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Armand Pouldo’s story.