Basketball/ BÉNIN : Kita Thierry MATUNGULU, Mr Ubuntu des Celtics de Boston

Kita,Un banakin pas BANAL

En marge du Camp de basket-ball organisé au Bénin par la star de la NBA Ian MAHINMI, Kita T. MATUNGULU, Directeur des Opérations de NBA Africa a accordé une interview exclusive à Arnaud ACAKPO du blog MARCARNO. Artisant du titre NBA des Boston en 2008 comme membre du staff, l’homme nous parle de sa carriere d’entraineur et surtout de ses activités en tant représentant Afrique de la NBA. On retient surtout que le développement du basket-ball à la base est la mission première de la section NBA qu’il dirige à Johannesbourg en Afrique du Sud.

Que fait la section NBA AFRICA?

<<si la base est solide et bien construite beaucoup de jeunes ont des opportunités d’émerger et d’aider à la fin leurs équipes nationales >> K.T.M.

Si la NBA se charge de l’élite et d’une ligue hyper high level, le développement des programmes et l’épanouissement des gamins afin de rendre visible le basket à la base sont d’une importance capitale.<<si la base est solide et bien construite beaucoup de jeunes ont des opportunités d’émerger et d’aider à la fin leurs équipes nationales ..>> Dans cette optique, 13 pays dont le Senégal avec Gorgui Dieng. En Algérie Evan FOURNIER a son camp et
AL FAROUK AU NIGÉRIA avec l’objectif d’avoir 36 pays à terme. Sans occulter ce que font BIYOMBO, IBAKA et DIKEMBÉ. Il s’agira ensuite de lancer des cours pour l’élite dans le but ultime de renforcer les acquis des enfants. Progressivement, des terrains de basket seront érigés dans tous les coins de l’Afrique avec des contributions locales afin que ce sport soit accessible à tous.
L’autre grande mission de NBA AFRICA est d’amener les stars africaines en nba à revenir en Afrique pour investir dans le Basket et l’education dans leur pays respectifs avec comme projection à long terme de les conduire à de grands projets panafricains car l’impact est plus quand une star nba descend dans son pays d’origine <<les gens se sentent plus proche, plus concernés. L’idée est de toujours supporter un joueur très spécialement quand il joue mais c’est encore important de les soutenier à fin de leur carrière car il jouent un rôle de modèle>> et pas seulement auprès des basketteurs <<ils ont aussi une influence au niveau du partenariat avec les sponsors locaux en fonction du sérieux et la caution morale dont ils qont crédité au travers de leurs parcours >>.
L’avantage c’est qu’ils viennent avec des joueurs amis pour contribuer au développement du basket et de la jeunesse en général.

Que peut faire la Nba pour le Bénin? Renforcer la capacité des COACHS

<<il y a de bons joueurs, de bon jeunes .la différence entre un jeune et un autre, c’est le Coaching>> d’où l’importance des camps pour entraîneurs et Kita annonce que d’ici peu un partenariat entre NBA Africa et le Bénin sera mis en branle pour la formation des Coachs pour renforcer les efforts de fiba et en même temps les fede. La formation ainsi que la motivation du Coach sont très importantes au développement des jeunes. <<pour un premier voir 3 à 4 jouer qui ont l’opportunité d’undn niveau inyernational ..Ça vaut la peine de continuer de travailler avec la fédé, les coachs et aider la fiba Afrique à faire évoluer le basket et la formation des coachs surtout >>. Après quelques jours au Bénin, Kita dit avec joie <<J’aime ce qui s’est passé cette semaine au Bénin.. Les opportunités sont grandes il faut qu’on continue à travailler ensemble pour devélopper le basket au Bénin>>

UBUNTU, Je suis ce que je suis à cause des AUTRES ou la Philosophie de l’unité d’action.

Kita, n’a pas connu la glorieuse carrière d’Akeem OLAJUWON, ni la célébrité de son compatriote DIKEMBÉ, mais son nom restera a jamais gravé dans les annales des Celtics de BOSTON par sa philosophie UBUNTU qu’il a conçue et incustrée sur la bague de Ray ALLEN, Kévin GARNETT Paul PIERCE
Alors que les Celtics de Boston couraient apres un titre depuis des lunes, la venue d’un homme, un africain dans le staff changea tout. Grâce à son discours motivant, revalorisant et unificateur, aux côtés de Doc RIVERS, Kita Thierry MATUNGULU casse les barrières d’égo érigées par les uns et qui surplombent les interêts de toute une ville avant d’élever le niveau des autres pour batir une équipe de Winner en transformant le "Big three" en un rouleau compresseur qui renverse tout; Résultat en fin de saison un titre de champion NBA et la revanche 1987 comme bonus.

À Propos d’Akeem OLAJUWON
<<Tous les rêves des jeunes basketteurs africains d’aujourd’hui viennent d’Akeem>>

Akeem a commencé à jouer au basket à 16 ans. Footballeur au départ, il a fini dans le top 50 des meilleurs basketteurs de tous les temps..
<< pour quelqu’un qui à commencé le basket à 16 ans cela signifie que tous les jeunes en Afrique qui commencent le basket en retard à cause de la situation économique et au manque d’acces aux stades ont la chance d’entrer au hall of fame>> uniquement par le travail. Akeem a montré la mentalité de gagneur.
<<il a une mentalité de champion>>

KITA, Un banakin pas BANAL

Né à kinshasa, Kita est allé au basket sur invitation d’un ami. Un shoot et hop, son amour pour la balle au panier décolle. Il commence sa carrière par l’Afrique du Sud avant de bourlinguer en Asie notamment au Singapour, Taïwan et en Chine. Dans son soucis de développér un programme il prend une équipe estudiantine en Afrique du Sud avant de prendre l’équipe nationale.
En dehors de ses activités de Directeur des Operations nba Africa, KTM gère la fondation Hoops4Hope dont il est le créateur depuis près de vingt ans. À H4H, il s’échine à donner le sourire aux enfants des milieux défavorisés et les sortir de l’ombre à travers la pratique du Basket.

By Arnaud ACAKPO

20 Juin 2017