Renouvellement des instances dirigeantes de la Caf:
HAYATOU ENTRAINE ANJORIN DANS SA CHUTE

Opposé Melvin Pinnick AMAJU, ANJORIN MOUCHARAFOU a perdu le pari de se succéder à lui-même au poste de vice-president de la caf dans la Zone Ouest B. Comme son mentor HAYATOU, le béninois s’est heurté à la coalition du nouvel homme fort de la Caf. Il a perdu logiquement 32 voix contre 17 à l’issue du vote.

Le système HAYATOU décimé?

La machine du malgache AHMAD AHMAD n’a pas fait de cadeau au clan du prince de Garoua. En dehors du béninois A. Moucharafou, L’algérien RAOURAOUA, Amadou DIAKITÉ le Malien, sont entre autre les lieutenants éjectés des instances zonales de gestion du foot africain à l’issue du scrutin de ce jour à Addis-Abéba. Une débacle qui met fin à trois décénies de règne du grand manitou camerounais fait d’intimidation, de chantages, d’autocratie et de ploutocratie par dessus le marché.

QUEL SORT POUR ANJORIN APRÈS LA DÉBACLE D’ADDIS-ABÉBA

Il est toujours président de la fébéfoot et directeur des médias de la caf mais jusqu’à quand? Tout le réseau sait qu’il n’a pas roulé pour AHMAD AHMAD et qu’il est l’adversaire de M. Pinnick AMAJU son directeur de campagne dans la zone Ouest B pour un poste de vice présidence perdu largement. Par conséquent, son séjour à la tête de la direction des médias risque de ne pas durer.

Au Bénin, il lui reste pratiquement 15 mois à la tête du comité transitoire mis en place par le régime TALON depuis le 23 décembre dernier. Une transition de 18 mois à la fin de laquelle il doit organiser des élections pour la mise en place d’un bureau légitime et toiletter des textes de la fébéfoot au sindakin etc.

A voir les nuages qui s’amoncelent à l’horizon, ANJORIN sans faire une mue de brillance risque de perdre gros.