Théories du complot : les médias s’emballent

“Une étude hallucinante”, un résultat “angoissant”, une enquête “sidérante”… L’étude de l’IFOP pour la fondation Jean-Jaurès et de Conspiracy Watch a abondamment retenu l’attention médias ces derniers jours. Selon ce sondage, 8 Français sur 10 seraient adeptes d’au moins une “théorie du complot”. Sauf que les résultats ont parfois été présentés de manière biaisés et que l’enquête elle-même est sujette à caution.

______________________________

Pour ne pas priver nos abonné.e.s et les autres de nos chroniques et de nos enquêtes, durant la maintenance de notre nouveau site, nous avons fait le choix de publier entre le 9 et le 11 janvier 2018 nos contenus ici, en accès libre, sur Medium. Depuis le 11 janvier 2018, notre site est désormais prêt à vous accueillir. Pour une critique média en toute indépendance, avec comme seule ressource vos abonnements, retrouvez désormais la nouvelle version d’Arrêt sur images sur arretsurimages.net.

______________________________

Hélène Assekour

Presque un Français sur 10 croit que la Terre est plate; 16% que les Américains ne sont jamais allés sur la lune; 1/3 que le virus du sida a été créé en laboratoire et testé sur la population africaine. Plus de la moitié des Français pensent que le ministère de la santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher la nocivité des vaccins. “C’est assez flippant”, s’inquiète Julien Bellver dans Quotidien. Même angoisse chez Fabien Namias dans la Matinale de LCI, dans l’Edito au Carré de Mathieu Vidard sur France Inter, et de manière générale sur les plateaux des chaînes d’info en continu, sur lesquels ces chiffres ont beaucoup circulé. Raison de cette panique : une enquête de l’IFOP pour la fondation Jean-Jaurès et le site Conspiracy Watch, sur l’adhésion de la population française aux “théories du complot”. Résultat : 8 Français.e.s sur 10 seraient adeptes d’au moins un des scénarios testés. Parmi eux : “un jeune sur 3 pense que le 11 septembre, c’était la CIA”, scande Léa Salamé dans la Matinale de France Inter. “un jeune sur 3 doute que les attentats contre Charlie Hebdo ont été commis par des terroristes islamistes”, poursuit-elle, “un jeune Français sur 5 pense que c’est pas vrai que la Terre est ronde, mais qu’elle est plate”.

UNE PRÉSENTATION DRAMATISANTE

Vraiment ? Pourtant, à y regarder de plus près, ce n’est pas tout à fait ce que dit le sondage. Prenons la question du 11 septembre. D’après le sondage, 38% des 18–24 ans pensent qu’”au sein du gouvernement américain, certains étaient informés des attentats mais ils ont délibérément laissé faire pour ensuite justifier une intervention militaire en Afghanistan et en Irak”. 8% seulement pensent que “des membres de l’administration et du gouvernement américain ont planifié et orchestré activement les attentats du 11 septembre.” Assez loin, donc de l’idée qu’un jeune sur 3 penserait que “le 11 septembre, c’était la CIA” (dont il n’est d’ailleurs pas question) de Salamé.

79% des Français croient en “la théorie du complot” sur C News

Même biais au sujet de l’attentat ayant visé Charlie hebdo en janvier 2015. Pour 27% des 18–34 ans, “des zones d’ombre subsistent et ce n’est pas vraiment certain que ces attentats ont été planifiés et réalisés uniquement par des terroristes islamistes”. Un point de vue plus nuancé que ce qu’en retient la journaliste.

Concernant la fameuse théorie de la Terre plate, l’affirmation à laquelle devaient répondre les sondés était : “il est possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l’école”. Affirmation avec laquelle 3% seulement des 18–34 se sont dits “tout à fait d’accord”, et 12% de cette tranche d’âge “plutôt d’accord”. Même si c’est beaucoup, on n’est pas tout à fait à “un Français sur 5”.

DE NOMBREUX BIAIS MÉTHODOLOGIQUE

Si les medias ont adoré amplifier les chiffres et incriminer, forcément, Internet, c’est le sondage lui-même qui a été mis en cause par Marianne. Premier biais : les personnes sondées ne connaissaient pas toujours les “théories du complot” qui leur étaient présentées et sur lesquelles elles devaient donner leur opinion. Certaines propositions ne sont ainsi connues que par une faible part des personnes ayant répondu. C’est le cas notamment de celle prétendant que “la Révolution française de 1789 et la révolution russe de 1917 n’auraient jamais eu lieu sans l’action décisive de sociétés secrètes tirant les ficelles dans l’ombre”, qui n’est connue que de 27% des personnes interrogées… pourtant 28% à y adhérer. Autrement dit, en demandant à des gens de se prononcer sur des faits qu’ils ne maîtrisent pas, et sur une théorie qu’ils découvrent, on obtient… n’importe quoi. La formulation de la proposition elle-même pose question. “Elle mêle d’abord deux événements historiques qui se sont déroulés à plus d’un siècle d’écart, dans des pays et des contextes totalement différents, note Marianne. Elle est en outre très vague sur le complot visé : une “société secrète”, qu’est-ce que c’est, un réseau de révolutionnaires, une machination mondiale, une invasion extraterrestre ? “ Notons à ce sujet qu’il s’agit d’un sondage auto-administré, sur Internet. Les personnes interrogées avaient donc un questionnaire à remplir elles-mêmes, seules devant leur écran, sans avoir la possibilité de demander des éclaircissements à un enquêteur.

Raphaël Enthoven sur BFM TV : “Tous complotistes ?”

D’autres formulations de questions sont sujettes à caution. Par exemple, sur l’immigration, les personnes interrogées devaient réagir à plusieurs affirmations, dont “c’est un projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre organisé délibérément par nos élite politiques, intellectuelles et médiatique et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent”. 48% des sondé.e.s ont déclaré être “tout à fait d’accord” ou “plutôt d’accord” avec cette proposition. Mais parmi eux, avec deux propositions différentes dans la même affirmation, combien voulaient surtout insister sur le “renvoi” des populations immigrées sans forcément adhérer à la théorie complotiste du grand remplacement ?

Autre problème méthodologique : les sondé.e.s n’avaient pas la possibilité de ne pas se prononcer. Ils devaient donc forcément donner un avis, même sur les théories dont ils n’avaient jamais entendu parler auparavant. Ajoutons le fait que les questions portaient sur des domaines très variées, de la réalité de l’influence humaine dans le changement climatique à la manipulation des groupes djihadistes par les services secrets occidentaux en passant par la création de la Terre par Dieu “il y a moins de 10 000 ans”. Or, “toute personne ayant répondu “tout à fait d’accord” ou simplement “plutôt d’accord”à l’une quelconque des 11 théories présentées se voit automatiquement rangée dans la case des “complotistes”, note Marianne. Peu importe qu’il soit absolument sûr que la Terre est plate ou qu’il estime possible que la CIA soit impliquée dans l’assassinat de Kennedy. Avec un râteau aussi large, facile de parvenir à 79% de Français complotistes !”

Mais l’étude apportait aussi une bonne nouvelle, curieusement passée sous silence. Les personnes interrogées devaient aussi répondre à une question sur le génocide des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Parmi elles, 0% a répondu qu’il s’agissait d’une invention. Voilà au moins une théorie du complot qui semble avoir fait son temps.