Culture et application Facebook

Un seul point commun : animer une communauté de spectateurs.

Les statistiques sont claires : les internautes sont plus liés à leur fil Facebook qu’à la lecture de newsletters ou au surf sur les sites internet des institutions culturelles. C’est un fait. Aux Etats Unis, la plateforme Ticketfly, spécialisée dans la vente en ligne de spectacles musicaux, annonce que 41% de ses ventes proviennent des réseaux sociaux. Pourtant, nombre de lieux peinent à être efficaces sur leur page. Trois raisons principales : une approche dogmatique associant le diable à Facebook (ce n’est pas faux), une vision égocentrée du projet des lieux sur les réseaux sociaux, une estimation du succès d’un post au seul nombre de likes. Or le succès réel de Facebook repose moins sur la capacité à parler de soi qu’à animer une communauté. Nous parlons d’une communauté de spectateurs à venir, les abonnés étant eux, fidélisés par d’autres moyens. Nous reviendrons sur ce point dans un prochain post mais en préparation du lancement de saison, voici une solution simple qui peut amorcer un changement réel dans les pratiques : les applications Facebook, conçues de manière maline. Voici les principes, en quelques points :

DES-INSTITUTIONNALISER LA PAROLE DU LIEU

Avec une approche ludique, ces applications vous permettent de parler autrement de votre lieu et de vos spectacles. Par un autre biais, vous racontez différemment de votre projet.

LES PRINCIPES, PARLER D’UN ÉTAT D’ESPRIT

A l’aide de solutions de tirage au sort, sondage, concours reposant sur un jeu interactif, questionnaires, quizzes, jeux de photos ou blind tests, vous rendez votre page plus attractive, plus propice à l’appropriation et au relais. Le jeu n’est pas digne d’une institution culturelle ? Peut-être doit on considérer différemment la question si l’on veut paraître moins élitiste et s’ouvrir à d’autres publics. Par ailleurs, des scènes comme le Vivat à Armentières font la preuve depuis des années de leur capacité à inventer des sondages drôles, impertinents, totalement raccords avec une programmation exigeante. Plaisir et fréquentation d’un lieu culturel ne sont pas des pratiques indissociables, c’est cela notamment que traduit une telle approche : le théâtre n’est pas forcément une expérience chiante à mourir. Et personnellement je passerai bien 30’’ sur une application (bien réalisée) de ce type pour me rappeler ce qu’Othello est allé faire dans une telle galère ou pour découvrir pourquoi les sonnets de Shakespeare continuent à ridiculiser ceux de Maître Gims.

Une bonne mécanique, un ton nouveau, des places à gagner suffisent généralement à recruter un nouveau public, à faire connaître différemment, de façon plus ouverte (quelques fois plus généreuses) un projet.

LES INTÉRÊTS

Une solution bien conçue permet d’augmenter le nombre de likes et de partages. Cela motive, grâce à la viralité, le recrutement de nouveaux fans. Cela fidélise et surtout cela permet d’acquérir de nouveaux contacts grâce aux principes d’inscriptions. Tel, tel ou tel fan n’est plus un illustre inconnu, il est identifié par un mail et un ou plusieurs centre d’intérêts. Ça c’est ce que vendent les producteurs de telles applications et les chiffres de succès des campagnes leur donnent raison. Mais plus encore, concevoir ce type de production sur une saison c’est alimenter intelligemment les temps forts d’une programmation, dépasser une communication généralement verrouillée sur le temps du lancement de saison. C’est enfin (et surtout) au sein d’une équipe se donner les moyens de partager le sens, l’intérêt et le ton d’une communication sur les réseaux sociaux. C’est réfléchir à ce que pourrait vouloir dire : être animateur d’une communauté de spectateurs.

EN RÉSUMÉ

  • Une expérience engageante et virale auprès de votre communauté Facebook
  • Une diffusion multicanal efficace
  • Une collecte de nouveaux éléments de communication (Photo, texte, avis…)
  • La qualification et la récupération des informations contacts de vos fans Facebook

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ ?

Action groupée

Contact
bruno@artishoc.com