Cahier des charges de votre futur site internet

Café Formation

Un site raté c’est généralement un cahier des charges manqué…
Artishoc propose formation rapide et conviviale pour comprendre vos besoins, vous donner les éléments clés à ne pas négliger pour définir un projet adapté, sécurisé et pérenne

Publics visés :

Chargé(e) de communication en charge de l’élaboration d’un cahier des charges pour un futur développement de site internet.

Objectifs :

• Anticiper ce futur développement pour un site opérationnel sur les 5 prochaines années.
• Cerner précisément vos besoins en cours et à venir.
• Vous donner les clés pour fédérer vos équipes autour de ce futur projet.
• Préciser l’ensemble des points nécessaires à énoncer dans votre futur cahier des charges.
• Éviter les pièges courants pour ce type de documentation.
• Vous fournir les règles d’évaluation des réponses à votre appel d’offre.

Programme :

En tête à tête, cette formation est organisée selon trois séquences d’une heure trente.
Temps 1 : Prise de connaissance. Présentation des points clés à respecter. Apport méthodologique pour le partage de collecte d’informations et de validations en interne. A l’issue de cet échange, vous élaborez un premier document de réponse.
Temps 2 : Lecture croisée. Apports d’éléments complémentaires et à préciser. A l’issue de cet échange vous finalisez votre dossier d’appel d’offre.
Temps 3 : Dernière lecture et compléments d’information nécessaire. Proposition d’éléments d’évaluation pour distinguer les différents prestataires concurrents.

Points forts :

Sur un temps court, en tête à tête vous disposez des compétences d’une équipe professionnelle, dédiée aux développements de sites internet pour les acteurs culturels capables de cerner l’ensemble de vos besoins.

Bénéfices :

Vous disposez d’un regard extérieur et compétent pour réduire tous les risques et vous assurer d’un développement qui répondra à toutes vos attentes.

Formation éligible au crédit formation
Coût : 400 € HT

Contactez-nous !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.