Muhsana Ali, artiste multidisciplinaire

Art Kelen
Art Kelen
Mar 4, 2018 · 4 min read

Pourriez-vous vous présenter ? Je m’appelle Muhsana Ali. Je suis artiste plasticienne, née aux Etats Unis. Je vis et je travaille au Sénégal depuis plus de 16 ans.

Pourquoi avoir choisi ce métier ? J’ai toujours aimé peindre. Depuis l’âge de 3 ans, j’ai eu une attirance pour le dessin. Ma mère m’a soutenue en m’inscrivant dans des écoles dans lesquelles l’art était l’une des activités principales. C’est à l’âge de 12 ans que j’ai su que je deviendrai peintre.

En tant qu’artiste, comment vous définiriez-vous ? Notre société m’inspire, je suis donc très attentive et observatrice de ce qui se passe autour de moi. Je voudrais que mon travail inspire et qu’il ait un impact sur l’amélioration de la communauté. Même si ce n’est qu’un tableau, je souhaite qu’il puisse avoir un impact positif sur les personnes.

Quels sont les artistes que vous admirez ? Qui vous ont inspiré ? La première personne qui m’a beaucoup inspirée est une artiste Serbe du nom de Marina Abramovic. Ses oeuvres souvent dramatiques traduisent sa spiritualité que l’on retrouve dans ses performances et ses installations.

Je ne suis pas une artiste de performance mais je suis guidée par ma croyance et je refuse de me mettre dans une boîte. Ce qui fait que je ne travaille pas dans un seul domaine. J’utilise des matières qui me parlent et qui expriment mieux le message que je cherche à véhiculer, que ce soit à travers la peinture, la sculpture, la mosaïque, la gravure, l’installation, la vidéo ou la photo.

Izaiah Zagar, un artiste qui vit et travaille à Philadelphie (Etats-Unis) est très important pour moi car il m’a beaucoup inspiré. Izaiah est mon mentor dans le domaine de la mosaïque. J’ai eu la chance d’étudier à ses côtés en 2004. C’est une personne très généreuse qui a produit plus de 100 mosaïques monumentales dans la ville de Philadelphie entre-autres.

Mes œuvres les plus importantes ont été réalisées en utilisant la technique qu’il m’a transmise.

Comment travaillez vous ? Je m’ouvre à l’inspiration qui vient du Tout Puissant. Je parviens à me connecter de manière fluide et sans blocage avec cette énergie dont j’ai besoin.

Je commence par des esquisses rudimentaires avant d’entamer un travail, quelle que soit la dimension de l’œuvre. À partir de ces dessins sommaires, je considère le reste comme de l’inspiration divine.

Quelle est votre particularité, votre singularité ?

Je suis moi-même. Je ne cherche pas à imiter les autres ou à suivre une tendance. Je reste intègre et ne cherche pas à être originale.

Mais peut-être que les autres sont plus à même de répondre à cette question.

Quelle est l’œuvre phare de votre création ?

Ma dernière œuvre. Chaque œuvre est une inspiration pour la suivante. Tout comme chaque expérience nous guide et nous prépare à la prochaine vie.

Quels sont vos projets en cours ?

Je prépare actuellement un projet de mosaïque alternative dans la ville de Joal-Fadiouth: ville du Sénégal dans laquelle se trouve l’un des plus grands ports de pêche artisanale en Afrique de l’Ouest.

L’œuvre que je présenterai fera partie d’un projet de résidence artistique que j’organise dans le cadre de mon association « Portes et Passages du Retour ». Les artistes présenteront des œuvres qui traiteront de la disparition de plusieurs espèces de poissons due à la pratique de la pêche illégale et intensive sur la côte ouest africaine.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade