Que penser quand des campagnes contre l’injustice de hausses salariales, contre des rémunérations…
Line Llao
4

Homosexualité :
 
Collector : Conceptions hermaphrodites :
Le phénomène hermaphrodite connu depuis l’Antiquité, 
Celui des Amazones réfugiées entre femmes, et Hommes-mâles désirant voire et procréer entre-eux, haïssant la Femme au point de la bannir de la société, et de la torturer, par haine raciale misogyne, affectant les couples et les dissociant,hélas encore actuel. ne laissant la Femme que le gynécée, l’excision, les mutilations génitales et le port du voile quels que le Mâle les ait décidés.
Les Amazones ayant créé une self-défense d’exclues, de population réfugiée, expiatoire et expulsatoire de l’Homme mâle tel que dans les sociétés antique set actuelles encore, les Hommes les décident, Amazones survivantes pourchassées et rescapées de purges, massacres, pogroms, violées et vivant en isolats n’ayant pu résister aux violences létales infligées des populations masculines, traitant la Femme en objet sexuel et esclaves domestiques, devant s’assouvir avec consentement intégré, de son esclavage domestique,sexuel, de bête de somme à violer et torturer, sévicier, depuis les hauts temps de l’humanité, sans égalité sinon dans l’adoubement constant à ce martyre, que EI, Daech ré-instituent à son maximum et qui se retrouve sous formes déguisées, étatisées, médicalisées,sous répressions multipartites et multiformes, sociales, sanitaires, juridiques, culturelles et religieuses, en nos sociétés occidentales.
Le célibat restant parfois l’un des “sexual issues” à ce martyre des Femmes, parfois d’Hommes refoulés, par les sociétés et systèmes économico-étatiques, pour leur martyre issu de femmes corrompues, de milieux profanant l’Amour et le rapport amoureux, ne comprenant que le vice, la torture, les sévices charnels, mentaux, l’Enfer sur Terre à infliger, et la chair.
Malheureusement le célibat contraint par la religion aux tortures infernales identiques à celles de l’Inquisition imposée aux couples amoureux, hétérosexuels et gays, pour l’usage non abusif du plaisir onanique et par suggestion, jusqu’à des ablations des insulas, zones visuelles cérébrales, frontales, du fantasme sexuel, et suppressions lobotomiques diverses, tortures médicales des plus dangereuses, mutilatrices et meurtrières qui soient Le plaisir onanique, la représentation mentale de l’acte sexuel, visuelle, auditive, de la rêverie amoureuse, la masturbation normale et saine prohibée des religions, sous peine voire de mort déguisée en morts naturelles, morts brutales et subites, par voie médicale, et induction au crime, à la légitime défenses par suppression de bourreaux ayant commis les pires enfreintes aux droits de l’Homme pour inciter à la violence meurtrière de légitime défense de martyrs, oubliés dans les oubliettes médico-juridiques, économiques, de la société, des sociétés.
Nulle issue, ni regroupements féministes, ou gays, de femmes torturées de maltraitances physiques sexuelles et mentales iniques, ni d’Hommes battus et martyrs, ni célibat de tolérés, comment n’en venir aux révoltes de soldatesques ainsi constituées, prêts à l’achat compulsif capitaliste,e taux meurtre ordonné des états, nourrissant des pénitenciers proxénètes, prisons centrales et lits d’hôpitaux, soldatesques prêtes à défendre leur patrie au prix de leur vie ou dégoutés à vie, larvaires et tombant dans le travail forcé par activité compensatoire canalytique, desservant le système Capitaliste. Exterminant la Normalité, pour n’en servir qu’ersatz de nourritures en surproductions, et ersatz d’humains sans identité sexuelle même, fourmis asexuées,ou hermaphrodites des systèmes d’esclavage socio-religieux-économiques et politiques..
Cf. mes Articles précédents sur les Hyènes, génotypes XY et avenirs de la Femme. 
Mieux vaut éradiquer les répressions contre-gays que militer pour l’homosexualité, en ces contextes actuels, amoraux. 
Une fois les répressions socio-culturelles notamment religieuses contre l’acquisition du Plaisir éliminées, le problème de l’Homosexualité et de la Femme, de l’Enfance, sera, résolu.
Sauf celui des religions, leurs intégristes et bigots.

Appareil génital humain : Son fonctionnement :
La dénomination d’’appareil génital concerne strictement le fonctionnement des organes génitaux, leur système biologique d’action en le corps humain, leurs possibles et fonctions naturelles héréditaires dictées par les cadrages biologiques héréditaires physiques et mentaux intégrés en l’individu.
L’appareil sexuel lui répond du complexe mental et somatique des réflexes conditionnés, intégrés, consentis, consensuellement ou auto-revendiqués, des psycho-somatismes de l’être humain liés aux structurations mentales/génitales, influant sur l’usage et le strict emploi par l’être humain de son appareil génital selon les possibles de sa volonté,intrinsèque et dépendante des milieux socio-culturels et naturels.
Les zones intellectuelles cérébrales concernent et relient la vie sexuelle génito-mentale aux aires de structures axonales et neuronales intégrées dans le cerveau neurovégétatives actionnant le cerveau animal dictant une vie sexuelle et génitale fondée sur la génitalité animale pure, contrebalancée de ces Lobes des facultés intellectuelles dépendantes de l’identité culturelle cérébrale vis-à-vis de la société, contre-balancées eux des zones cérébrales des activités culturelles mentales sexuelles intermédiaires, zones de transition entre le cerveau Animal et le cerveau humain “civilisé” ou son antithèse, de l’être humain, où les attitudes sexuelles humaines répondent à une sexualité reliée aux structures étagées subconscientes et conscientes du cerveau humain, mâle et femelle, du Moi, Sur-moi et Conscient, Sub-conscient, restent indéfiniment diverses et multiples selon le passé, l’hérédité, la culture et son degré d’alphabétisation, de savoir, bagages universitaires, scolaires, et de répondant culturel de l’individu, selon son sexe, âge, découpage social, milieux relationnels et univers socio-politiques et fonction de son statut au sein des sociétés.
Et enfin fonction de son degré de répondant à l’animalité du concept de l’organisme, de son identité intellectuelle individuelle plus animale ou culturelle, identitaire, centré sur le Moi ou collective, sa représentation mentale, étant le “corps”, le sexe représentation culturelle de l’appareil génital en soi, et manipulable à l’indéfini selon son usage conscient, subconscient et lié aux Sur-moi.
Cerveaux animaux sexuels intermédiaires, génitaux neurovégétatifs et culturellement sexués inter-relationnels et s’inter-stimulant dans leurs fonctions naturelles quotidiennes et culturelles courantes. 
22 nov. 2015
Découpage quadrillé des fonctions génito-culturelles en ensembles et sous-ensembles génitaux/sexuels. En inter-relations constantes. Selon le Mythe Grec du Sagittaire, ou Centaure dominant sa nature.. 
 
Errata :
“les possibles de sa volonté, intrinsèque”
“lobes contre-balancés eux des zones cérébrales”

Sexe féminin dit “Faible” :
Le patrimoine génétique féminin comprenant une paire XX (féminin-féminin) de chromosomes génotypiques, l’Homme lui possédant un couple de chromosomes XY (féminin-masculin), en son génotype, il revient à dire que l’Homme de sexe mâle, hermaphrodite ou à propension hermaphrodite génétiquement en comparaison de la femme, ce qui inclurait des compensations psychologiques de réaction hyper-mâles chez les sujets mâles les plus fragiles, ou à propension compensatoire. Toutes combinaisons de cas possibles, dont l’hyper-féminisme masculin.
Connaître le sexe féminin ou masculin d’un embryon lors d’une grossesse, influerait sur sa détermination autonome à son appartenance sexuelle, l’absence d’éducation déterminant le sexe in-utero de l’embryon et du fœtus, dès sa conception ou ante-conception ou menée jusqu’ sa naissance, influe d’autant plus que si entreprise ante-conception (ante-fécondation) et poursuivie jusqu’à maturité de l’enfant né.
Son positionnement mental, questionnement philosophique, explorations fonctionnelle sexuelles et génitales, ses projections mentales sexuelles de détermination sexuelle de son genre, se produisant dès la fécondation et in utero, puis dès la naissance jusqu’au décès de l’individu.
Selon le type d’influence des milieux entourant la mère enceinte et son activité mentale, sexuelle, éducative et intime avec l’embryon, le fœtus, le sexe de l’individu peut se développer plus mentalement que physiquement et plus sexuellement (activité mentale sexuelle) que génitalement (attouchements génitaux sans activité mentale associée) et donc son positionnement en fonction de l’entourage relationnel à la mère, à la présence du fœtus, embryon, lui se positionnant en rébellion à ce milieu, ou en acceptation de son rôle, choisissant son opinion relative au Monde et à sa génialité, ses fonctions mentale sexuelles déterminant le développement de son bourgeon sexuelle, partie de jonglerie avec de multiples facteurs déterminants parfois casse-tête et jeu de flipper, les méioses de déroulements extrêmement rapidement, ceci se déroulant sur plusieurs semaines, le rattrapage d’erreurs génétiques en ces temps perturbés de l’embryon, parfois, irrattrapables, la résultante en devant, un fœtus puis être humain.
D’où des rattrapages infantiles et adolescents sur auto-positionnements réactionnels en milieux très hostiles, passant par des phase s d’auto-reconnaissance sexuelle du genre et de son application génitale,sexuelle, et donc relationnelle, questionnement parasite de la vie sociale et scolaire, universitaire, entrave à ses libertés d’action, de conscience donc, l’action primant chez l’individu plus que son inverse en ces sociétés pré-déterminatrices.
D’autres individus très positionnés à leur conception, ou dès leur auto-détermination, resteront imperturbables en leur choix autodéterminé. Incluant un hermaphrodisme plus orienté génitalement et physiquement, physiologiquement, par l’éducation sexuelle ante-conceptionnelle et lors de la grossesse, ses suites et la durée de vie de l’individu, que liée à une autodétermination libre et sans contrainte réactionnelle. propre à toute éducation, débutant d’abord par une mais en couveuse culturelle déterminant composant, les organismes,leur identité mentale, physique et physiologie dont génitale et sexuelle, de chaque individu de la société, ceci surajouté aux séquelles de son vécu, et à son autodétermination indurée, rejetée ou remodelée selon ce vécu, adaptée ou non à un milieu hostile ou rejetant toute non assimilation aux pressions des lois sexuelles collectives du nombre.
Selon le langage parental adressé aux embryons in-utero adapté au sexe préjugé de l’enfant, ou l’absence de cette détermination parentale anticipée à la naissance (sur-exploitation professionnelle parentale, autres préoccupations dont précarités obsédantes autres que celles liées à la conception de la grossesse), l’appareil génital de l’embryon se réalisera réactionnellement, fonctionnellement, à vie, son bourgeon mâle ou femelles et décidé, de ces multiples fonctions naturelles entravées des lois sociales d ela détermination contrainte ou libre du sexe embryonnaire, l’absence de préoccupation de ce fait, tout aussi aléatoire, l’enfant sans connaissance émancipatrice de cette vie sexuelle, génitale, ni de la possibilité de chois personnel du sexe de son appareil génital. Certains cas dits “loupés”, génitalement hermaphrodites, ou constitués à vie à la va vite, s’auto-déterminant homosexuels des deux types de genres, de sexe mental mâle ou femelle, ceci dit scientifiquement.
Les homosexuels mâles réagissant (culturellement, génitalement, mentalement, physiologiquement, physiquement) selon l’hermaphrodisme naturel de leur ADN sexuel XY, les femmes homosexuelles, selon les propriétés XX de leur génotype sexuel.

L’inhibition des glandes sécrétrices des substances hormonales seules, déterminant le physique physiologique du genre déterminé ou librement consenti, causé, induit, réactionnel, dépendante de la conformité culturelle intellectuelle, des milieux imposés, traversés et choisis, hostiles et ambiants, suffisant de déterminer le terme “glandes hormonales” ou “fonctions hormonales” pour enclencher des déclics formateurs des parties génitales des genres féminins et masculins. Et voire causer statures corporelles, corpulences typiques de chaque sexe, et genre. Sécrétions hormonales induites des stimuli véhiculés des langages verbaux, rédigés, des milieux sociaux et entourages proches.

En découle la corpulence paysanne, de hautes statures costaudes et blanches de teint, pâle de sur-oxygénisation des milieux arborés, typique des morales de survie de l’espèce humaine en ces milieux nobles paysans, privilégiant l’homme qui sera apte à poursuive son chemin, tête haute, une arbre tombé à a suite, l’arbre tombé à l’avant de sa marche, signe de faiblesse et mort prématurée, celui recevant l’arbre ou l’une de ses branches sur le crâne, voué si survit, à l’exclusion sociale suite à traumatisme crânien, potentiellement dangereux pour la société, car choisi par la conscience des Forces de la Vie, pour périr, donc signe de porteur d’une tare, mentale ou d’origine inconnue, la sélection naturelle en ces castes paysannes, longtemps restée ancrée dans les mœurs. Concernant le vivant et le minéral, les éléments et toute espèce végétale, animale, à choisi, sélectionné, l’Homme, la nature actuelle, résultantes de ces choix minutieux, (fruits d’études d’observation et d’expertises rurales) ancestraux.

Admettre l’égalité dans le partage des tâches au sein des couples, l’avenir de la Femme, et de l’Homme donc
Rien de l’évolution humaine ne s’est génétiquement modifié, ni sa culture même, sinon dans son paroxysme de violences. Propagées au niveau Mondial. 
Sans la Femme, l’Homme n’existerait, sinon, dans l’homosexualité entre eux. Ou la vie d’Epsilon eunuques se reproduisant de clonages en milieux Artificiels, ou humains, femmes-esclaves, destinées à la reproduction, ou hommes-mères porteuses, au choix d’autres solutions,et combinaisons de découvertes scientifiques actuelles, la fécondation et de la conception, maternité possible chez l’Homme, du Mâle, advient, bientôt, selon les dernières recherches biologiques. 
 
Que deviendra l’espèce des femmes…? 
En effet, la bisexualité génétique du XY normale en biologie humaine, le programme humain établi ainsi des Ancêtres, qui se seront auto-déterminés en ce but, pour un évitement et évictement de la consanguinité, établissant la différence des sexes et des genres, par pure prévention sanitaire de la constitution des tares liées à la consanguinité dans les populations. La différence programmée ainsi des Lois détermines de Lyssenko, savant Léniniste soviétique, un temps de Staline et Brejnev, l’Homme ne peut décemment dévier de sa ligne de conduite biologique sans tarer indéfiniment son ADN, présent précieux de la vie. 
Les gènes XY prédéterminés par choix culturel hominidé sur un laps de temps de millénaires, ancrant dans l’ADN humain ce choix d’une passerelle génétique entre les sexes pré-déterminés de nourritures, choix vestimentaires, morphologiques déclarés “Normes” sociales, socio-éducatives, que l’Homme actuel ne reconnait, sinon en tant que “délires”, passerelle du XY autorisant la fécondation entre les deux sexes déterminés, préfabriqués à la chaîne jusque’à nos jours. Évitant ainsi des espèces hybrides telles la Mule, humaine, stérile, afin de repousse des sociétés parasites d e la civilisation humaine, prédisant, organisant, des pré-existences de société fourmilières de fourmis stériles, (de type Spermato) aux Epsilon hybrides stériles, guerres intestines civiles et mondiales des millénaires ante-Homo Sapiens sapiens. Et ultérieure à son apparition sur Terre..

Et si des lésions de ces aires cérébrales latérales, étaient en cause, dès la naissance, en cause une insupportabilité des milieux, de la mère, brutalités dans cette zone, induisant des nécroses, lésions causées d’électrothérapies, violences familiales , en cause, le plaisir onanique du nourrisson, son adaptabilité à un certain degré de rapports incestueux, incestués, pédophilie de groupe entrant en compte dans la relation Mère-enfant et enfant-Mère dès la naissance, puis enfant-cellule parentale-familiale, patronnée des proxénétismes pédérastes, d’une prostitution infantile imposée liée à l’apprentissage contraint, et par sa négation, des interdits socio-culturels et religieux, très durs et violents, l’intolérance religieuse vis-à_vis du plaisir solitaire par suggestion, auto-attouchements, puis sexualité exogène et hétérogène de l’acte sexuel du mineur, dès l’apprentissage de la marche et de l’hygiène corporelle, de la défécation au pot, la fécalité scatologique familiale, la coprolalie scatologique bafouant les droits de l’Homme, de l’Enfance, et imposant, formant, enseignant l’autisme, , les violences intolérantes à ces niveaux cruciaux de l’apprentissage relationnel chez le mineur, extrêmement dangereuses, à traumatisantes à vie de sévices, persécutions et tortures physiques, mentales, tortures sexuelles, médicales et psychiatriques imposées de la religion, de l’athéisme, à vie. Causes de prétendus asthmes, difficultés respiratoires, allergies, spasmophilie, hypocondrie de transfert castrateur parentale signifiant le rejet religieux à athéiste du plaisir chez le mineur, pathologies en fait, signes normaux des orgasmes du rapport sexuel, chez l’enfant. Ou devenus pathologies réelles indiquées des familles, les ayant entraînées de refoulements, orgasmes rentrés, coïtus interrompus sans assouvissement total de l’orgasme, interruptions parfois violentes menées jusqu’à l’anorgasmie, les lésions corporelles, vulvaires, génitales, maltraitances graves dont bains et douches forcés, castrations chimiques infantiles, soins pédo-psychiatriques de trust médical visant à prohiber pour en vivre, le plaisir solitaire et hétérogène chez le mineur et l’adolescent, à répressions tenant du sordide et de l’Inquisition, exerçant un contrôle parental pédophile, un suivi voyeur prétendu initiatique et vérificateur, directeur de l’acte sexuel si surveillé, chez le nourrisson, le mineur et l’adolescent, causes de risques de troubles de la personnalité chez ces populations mises en danger, et les populations infantiles contrôlées, maltraitées de ces prohibitions sexuelles, des troubles collectifs de groupements.
Seules exemptes de risques de ces troubles, sinon les ayant reproduits, les populations infantiles ayant assumé ces interdits, (canalisés en achats compulsifs nourrissant le capitalisme mondialiste, les ayant travaillés, calculés, surexploités et imposés en concussion avec une Médecine colonialiste eugéniste, aliéniste, hygiéniste), les faits de l’inceste et de la prostitution infantile que représente l’enseignement initiatique des irresponsabilités et troubles parentaux, familiaux, relationnels et vicinaux, des milieux hors circuits pédagogiques laïques, scientifiques, et ad normem, 
 
Selon aussi les milieux stimuli des réactions physiques, physiologiques, mentales, réactions dépendantes de la réactivité et rétro-activé de l’Homme. pouvant tomber dans la projection futuriste visionnaire autant que Léonard de Vinci, et Jules Verne. l’Animal lui lus cadré de sa biologie instinctive que l’être humain.

Égalité des sexes encore remise en question à ce jour sans cette preuve contre colonialiste et contre-barbonnisme actuel aliéniste hygiéniste eugéniste datant des Femmes Savantes, où les Femmes lettrées considérées, animaux savants tels singes humanoïdes doués d’une sensibilité irrationnelle à hystérique en fonction de la “faiblesse” de leur sexe les dominant jusqu’aux hurlements “hystériques “ de leurs menstruations, actes sexuels, devoirs conjugaux et couches, servant de viols thérapeutiques à la “Grande démence” de leur Féminisme.

Femmes belles, car d’un cerveau plus développé que celui de leurs concitoyennes, réséquées.
Ici, jeune fille non encore totalement émancipée, méritant pour ses bons résultats éducatifs, et son intelligence supérieure apparente, un laps de temps de sursis, pour cette excision médicale de lobes cérébraux décrétés non essentiels dans l’immédiat à la vie, un laps de temps artificiellement, de main d’Homme déterminé, celui du jour de la fin et de la durée de sa vie, prémédité. Vie préparatoirement écourtée, originellement et son l’évolution humaine, devant aboutir aux 120 à 160 ans.

L’individu unique en soi, donc sensé de voir s’adapter à une société collective communautaire d ‘individus indivisis, et donc les tests de QI (Quasi tous sanctionnateurs des rebelles aux sentiers battus des Vérités Uniques, rebutés dans cas de grande intelligence et intelligence supérieure non discernés ni repérés) déterminent non seulement leur degré de cognition, mais leur degré d’adaptabilité aux conventions, ordres donnés, cadrages hiérarchiques, facultés d’obéissement, degré de réticence aux répressions, de dissidence innovante exploitable ou sclérosée, traditionaliste ou inexploitable, etc. Et le taux de potentielle récupération de ces dons et réactions au système, adaptables aux schémas types carcans des sociétés, dans un progressisme à la recherche de l’Epsilon esclave-Roi cultivé de tous honneurs pour son rôle fantoche b de rouage-béni-oui-oui des pouvoirs dans son intime, la Liberté.

Carcans socio-étatiques Malthusiens castrateurs lisyques lisystes des bien-êtres émancipateurs des foules relégués ap dérivations canalytiques de leur libido ainsi frustrée, au devoir de pouvoir d’achat de société de loisir et de surveillance policière, rémunéré d’un Service du Travail Obligatoire néo-hitlérien-capitaliste protégé de son idéologie propagandiste de lobby médical et des systèmes socio-éducatifs, politico- culturels des répressions médicalisées de médecines organes de répressions de pouvoirs publics fascistes à athéistes coalliés en trusts pharmaceutico-médico-juridico-scientistes multipartites et libéraux néo-nazis.

Effectivement, les systèmes immunitaires peuvent se déclencher à outrance dans une réactivité de rejet identitaire ayant corrélation avec le Moi, et Surmoi, et le subconscient des amygdales cérébrales neurovégétatives, centre nerveux principal des phénomènes raciaux de rejet violent !
Si les neurochirurgiens s’emparant du fait après y être allés un peu trop fort de la Neurologie ou science des Électrochocs, vous risquez de perdre l’hyperactivité de ces glandes neurovégétatives, et vos deux insula (Cf. Article adjacent, centres nerveux des deux encéphales, de la taille de pancréas, principalement moteurs de l’addiction, du plaisir sexuel, de la satisfaction génitale assouvie et de la jouissance psychologique, aires cérébrales-motrices neurovégétatives mêlés à l’addiction, à la génitalité sexuelle humaine, du cerveau animal en inter-relations et interactions constantes, chez l’être humain, situés en coordination autour et avec l’action de la glande pinéale ainsi qu’ au sein de cette glande endocrine) et de surcroît de vous voir métamorphosés en petits légumes si l’opération contre-addiction à l’esprit identitaire, bienvenue parmi les lobotomisés expérimentaux, de masse, par roulement des lits.
Les Neurochirurgiens auront décidé de pourrir la vie à Marine Le P. Ou ses adversaires, selon les obédiences politiques de la médecine, rencontrée.
Lobotomies (à buts) politiques de Goulag néo-Stalinien et Néo-nazi, à Pavlovien.
A rappeler que les cerveau neurovégétatifs, reptiliens, intermédiaires et animaux, pour les neurochirurgiens en herbe, essentiels à la vie humaine et organes vitaux intracérébraux.

Le corps décide selon l’esprit en provenance de la digestion et assimilation du bol alimentaire quotidien, métamorphosé en substances assimilables et nutriments aptes et propres à la reconstitution de l’organisme, par les fores microbiennes propres aux micro-biotes intestinaux, deuxième cerveau neurovégétatif, élaborant des hormones, molécules, directives et stockées, orientées vers le foie, filtre et répartiteur, transformateur de ces molécules en chaines protéiniques, autres substances et sécrétions réparatrices, toniques, anabolisantes, sédatives,bloquants, immuno-déprimantes ou immuno-toniques, motrices du cerveau, du système cérébral et nerveux selon la nature du bol alimentaire et du fonctionnement intrinsèque cérébral, doté d capteurs et de flux sanguins, circulation sanguine irriguant son ensemble, l’ensemble des aires du système cérébral, et véhiculant les sécrétions endocriniennes, taux hormonaux et neurotransmetteurs sécrétés des fonctions des systèmes cérébraux, organisent le comportement, le raisonnement, les influx nerveux, la transmission des ordres de la pensée au corps, ceux du cerveau neurovégétatif, interférant avec la pensée humaine. Savoir bien se diriger donc assez complexe avec l’évolution humaine.
Nul n’est sensé se cloner à autrui si cet autrui satisfait, ni en être son clone si ne vit la vie de cet autrui ! La différence de milieu, de situations sociales, de cursus, de conditions de vie multiples et particulière à chaque individu, le plus souvent contraire à sa philosophie de vie et indépendante de sa volonté.

Le rôle du Fer rouge de la Faucille, et celui de la goutte d’eau rouage capitaliste dans la Faille du Marteau incandescent que forge le forgeron universel du “Système” capitaliste, ou Fantôme de l’Hitlérisme ? Mon envie incandescente de rédiger, dans la quiétude-Quête du Graal, n’équivaut qu’à celle de légiférer sur des états de non-droits de populations de victimes oubliées dans les enfers de la société, en communiquer les axiomes et édits résolutifs autant que possible dans les limites d’un terrain d’entente commun sinon défendable de la logique éthique du raisonnement philosophique, déontologique médical ou scientifique, mon avis personnel sur le nombril des événements et concepts une fragilité soit mais sous les coups de la censure. parfois physique. L’action virtuelle de l’engagement éthique sur le Net une alternative à la violence morale, mentale physique et sexuelle de l’adversité que devient ce monde capitaliste fermé sur son égocentrisme en “Capitalite” aiguë.
A problème socio-politique, alternative d’une solution à méditer,le rôle premier de toute Philosophie-Guide mobilisée (donc soumise plus à mobilisation extérieure, que sous sollicitation à la motivation par stimuli socio-éducatifs, simplement universitaires et informatifs) et non plus simplement contemplative des acquis de se savoirs passés.

La goutte d’eau qui déborde du vase est celle du Fer rouge dans l’intimité du fondement de ma pensée intrinsèque de l’individu collectif et indivisis, ainsi que la marque que laisse le Fer Rouge dans le fondement hitlérien et de l’inquisition Européenne Moyenâgeuse autrement-dit, les parties basses de l’Homme, de la Femme, leurs partie si intimes. 
La critique un simple dol des peuples et je critique moins que le PCF et la Gauche radicale, mais un programme Altermondialiste ne se fonde uniquement sur un espoir, un plan quelconque, sinon né, issus d’une pensée individuelle reprise dans ses idéaux, critique des systèmes prévaricateurs, et corrompus des sociétés occidentale s, e depuis bien avant la romanité, cette critique, persiste, et signe. N. B. : Ces pratiques lobotomiques ayant cours notamment en Occident, et France.Y compris sur toute population immigrée, les enfants de ces populations, protégées autant que possible, les enfants sur le territoire national, scolarisés très tôt, source de repérages médicaux dès la crèche des cerveaux développés non conformes aux critères d’acceptation des caryotypes de l’intelligence surdouée et de leurs degrés mentaux,comportementaux, requis, ou l’admission sous étiquette de démence, délivrée envers les “têtes pleines”, et cerveaux tels celui de cette jeune fille) jusqu’à leur adolescence, par leurs familles, contre ces pratiques résectrices, amputatoires du niveau culturel émancipé. Décapitations partielles parfois mortelles, ou handicapantes à vie.Ici les zones temporales déjà durement arasées.En un début d’enfer ad vitam, du suivi médical psychiatrique rémunérateur de ses personnels médiaux, mandarins et gourous, marché plus lucratif que celui de la drogue, mêlé à celui de la prostitution infantile et adulte, bisexuelle, et sénile, en voie d’intensification lente, paroxysmique à l’âge adulte atteint. Tout individu, homme, femme, enfant sur le sol Européen, occidental, hors tenants de ces juntes médicales en trusts hospitaliers, cliniciens, et libéraux, passé au moins une fois en sa vie pour en rester diminué de ces marchés de traites de l’être humain, de handicaps lourds ou légers, reproduits sur dossier constitués sur fichages étatiques et rapports d’indicateurs, ad vitam si rémission des facultés physiques et mentales, donc repousse des lobes, aires cérébrales amputées chez les sujets et individus choisi par prélèvement en roulement au sein des populations, en roulement des lits constants, aux moindres contacts médicaux, y compris de médecine spécialiste et généraliste.

Les Français consommant déséquilibré, trop carencé ou trop riche, alternativement ou de façon distincte, ne jouissant que d’expédients contraires à la vie et la santé humaine, opiums mortels à mortifères du capitalisme mondialiste machiniste, opiums des peuples.

Si les aliments constitués d’humeurs, influences d’auras organiques d’humains vivant dans des conditions saines de vie, animaux, végétaux, minéraux, milieux de biotopes naturels non contraints ni dégradés, sont en contact aérien ou anaérobie avec des milieux de flores bactériennes et éléments, principes vitaux de biotopes non similaires et hostiles à ceux des produits sainement constitués, ceux-ci conservés dans bocaux, emballages sains peuvent devenirs pathogènes et confèrent les principes doublement réparateurs et essentiels à la vie selon lesquels ils auront été transformés et traités.

D’où la nécessité de conditions de production, saines. Respectant des normes de vie et d’hygiène de vie, essentielles à la survie humaine, toute production de produits surtout alimentaires pouvant véhiculer charges d’influences comportementales, charges surinfections microbiennes, parasitaires et virales mortifères à meurtrières. 
 
Quoique une métisation initialement modératrice, régulatrice des conditions de vie s’opèrent via ce principe vital humain, évitant l’ostracisme et le rejet brutal inter-tribal, aboutissant en fait à une dégradation généralisée dans une soupe cosmopolite de ces conditions négatives sur le plan social, de vie, de travail et des mœurs, plus que leur amélioration présupposée des Lois naturelles de la survie humaine, régissant instinctivement des mouvements de groupes, et groupements d’instinct grégaire, induit des consommations d ‘ovins, volailles et poissons grégaires et bovins. 
 
Les caprins conduisant voire en fonction de la présence de Fièvre de Malte en leurs cheptels et troupeaux isolés, à des isolas de leurs consommateurs, d’instinct grégaire de groupements réduits. Ou à des Loups isolés, humains.

Voire en cause, la rage, véhiculée des loups, faunes carnivores telles celles des renards, fouines et animaux carnassiers ou omnivores des alpages.
D’où forcenés, isolés retranchés car fébriles, en auto-quarantaine, sur-infectés de virus, abattus par euthanasie préventive pour certains car potentiellement ou de façon avérée, enragés, abandonnés dans leur quarantaine donc leur ADN endommagé, irréversiblement altéré.. 
Ou leur système nerveux, carencé jusqu’à un type de pensée hors circuits sociaux, irréversiblement atteints dans l’isolement.
Technique d’euthanasie des forcenés propre à celle datant de l’Antiquité au Moyen-Age, à l’encontre des lépreux. Des techniques actuelles de neutralisation non létale, sans euthanasie, existent de nos jours, tels gaz soporifiques subits, sédatifs subitement non létaux selon leur dosage, évitant de gaspiller injustement des vies humaines.
Qui se sentant menacées des assauts probables des autorités, en fonction de leur isolement en quarantaine, s’armaient préventivement, en un suicide revendicatif contre cette injustice de mourir. Individus incompris pour leur auto-isolement, leur permettant de prévoir l’asile de fous promis, les électrochocs, tortures psychiatriques dont les trépanations, lazzis, brimades, et Enfer éternel, dont ils préféraient, se suicider, barricadés, en manifestation individuelle, et revendicative. 
Errata : “charges d’influences comportementales, charges de surinfections microbiennes,” 
La plupart de ces individus gauchistes écologistes ou illuminés d’extrême-droite. 
Atrocités de la Guerre des trusts pharmaceutico-psychiatriques.

Ce charcutage systématisé qui risque d’apparaître aux moindres démences sociales, risque d’enfreindre les droits de l’Homme, d’autant plus que communément assumé de populations ignorantes prêtes à tirer sur tout individu ciblé tenu via ces méthodes usité en méthodes de répression, sous contrôle de la psychiatrie, ses détournements de lois dans l’établissement de diagnostic de démence, en prisonnier d’opinion, sans sommation si armées de ce procédé gratuit de torture médicale, d’élimination sociale et intime, de toute intellectualité dissidente, qui bouge sous le coton. 
Dans les abus médicaux-pharmaceutiques amenant des êtres sains à Alzheimer, je conseille de lire mes thèmes d’articles su le sujet, où la dégradation lente des sujets faussement et abusivement décrétés sur certificat médical de complaisance, déments, reçoivent contre leur gré, par la prise de corps et la contraint,e des traitements barbituriques, neuroleptiques extrêmement hallucinatoires, plongeant dans des états seconds décrétés démence, aliénation contrefaite ou acquise de séances d’électrochocs, leurs variantes, et dérivées, maintenant un état de dégénérescence tissulaire, augmentée d’un assoiffement constant, desséchant les tissus (en surcroit de suralimentations sénilisantes, sclérosantes, nécrosantes et bains forcés sénilisant la peau, pour une plus grande adéquation avec une sénilité apparente, ou vieillesse prématurée en fait acquise de mauvais traitements dont ceux-ci internes et nobles, dont ceux du cerveau, réduit à un “haricot sec”, détruit, cuit, explosé, lobotomisé sans fin suite à ces électrochocs déridés infligés dans ce but de lésions internes irréversibles à sénilisantes, augmentes des dessèchements induits de neuroleptiques desséchants extrêmement jusqu’à encollement par la soif, du tube digestif, des globes oculaires, des narines et glandes salivaires.
Ces tests le plus souvent neurochirurgicaux exécutés à l’encontre du gré de la personne ainsi réduite à un légume, diminuée assez de thérapies occultes et/ou complices de familles jalouses, intéressées de captation d’héritage, sous façades officielles de bien fondé du placement à domicile ou en milieux fermé, l’horreur Mengelienne de l’Ange de la Mort nazi et d l’expérimentation scientifique nazie sur humains plane encore…

Actuellement, ce danger, une 3° Guerre mondiale déjà amplement amorcée. Enkystant les communautés en un collectivisme activiste d’un terrorisme de classes sociales de communautés intra-collectivités préexistantes, dans un redécoupage ou ancrage de ces clivages structurels des sociétés, ne serait-ce que le féminisme, la parité, les concepts d’égalitarisme sans nivellement par la base, tolérance, Droits Civils, Droits Civiques, Droit au Non-travail, les phénomènes de castes, la xénophobie, représentant un danger supplémentaire accru, pour l’individu, aux esprits troublés de ses carences, besoins élémentaires de survie, inassouvis, et de ces découpages intra et inter-sociaux, désorganisant les activités cérébrales, se surajoutant au poids déjà préexistant éducatif de l’usage de la force, des répressions de castes, et des systèmes sociaux préétablis de récupération de l’individu de ces carences affaibli, rejeté, délaissé, autant impala blessé, dans la steppe de la savane. Récupéré des marchés de traites, institués des hyènes et fourmis sociales charognardes consommatrices des blessés des pouvoirs, des Marchés du Système capitaliste mondialiste, selon les Lois immuables de la nature, objet de fascination et moteur des fascismes planétaires. 
Fait grave, les dérives secondaires des découvertes scientifiques parfois falsificatrices dans leurs usages et emplois, sous soins de façade.

Errata : Sujet : Cerveaux-Line Llao
Bonsoir,
Serait-il question de Tests en sous-marin de pilules stimulantes autant que Mexitons au sein du CHU et des CHR ?
Je pensais à l’Abilify, même mode d’action, effets simili-identiques, faut-il censurer tout article de presse en dénonçant les essais et tests médicaux sur sujet sain en mode de vie “quasi normal” ?
Ou interdire à tout sujet sain victime de ces essais “thérapeutiques”, “Pilules du Soldier”, du Surdoué, du génie et du trader en prime, afin de mieux le détenir dans l’ignorance de ces tests infligés le plus souvent à son insu, et sans son accord officiel ?

Et étudier ces drogues sur le vif et le sujet sain, à vif de lavages de cerveau au groupe électrogène, menés jusqu’aux expérimentations de lobotomies en test, et prélèvements de matières cérébrales pour étude des effets de ces drogues sur le cerveau, jusqu’à l’apparition de l’arriération par amnésie autistique puis Alzheimer, dans un Mind Control Américain proxénète du sujet, Contrôle assuré socialement, et totalement gratuit, (en collaboration avec les puissances étrangères et l’Europe, ses marchés pharmaceutiques, et obédiences politiques de marchés) l’arriération et ses résolutions, dont l’usage abusif et détourné, puis dans le futur officialisé, de ces pilules stimulant le cerveau, en son intégralité, dans une lutte de façade ou taboue contre une pathologie dégénérative d’Alzheimer causée par test, dans un marché de la Mort et d’expérimentation Mengelienne (Médecin Hitlérien Ange de la Mort nazi des camps d’expérimentations Ariens, dont tests de drogues essayées, étudiée sur Hitler même, dont les drogues dures, étudiées à des fins militaires, dans cas de préfabrications de soldats obéissants et performants, foules manipulées à des fins également d’études de la sur-domination Arienne de l’être humain par lui-même, obéissants au sur-travail par influence conditionnante sur son organisme de composés fluorés et chlorés entre-autres, et aluminium, plomb, déversés dans l’eau courante et potable, sodas, boisons industrielles ou eaux industrielles commercialisées dites eaux minérales, modifiant el comportement animal et humain, son auto-dépassement atteint d’amphétamines, LSD, héroïne, autres drogues dures telles Captagon actuel, drogue du Djihad, et psychotropes “stimulants” pour pré-fabrication de soldats, leaders meneurs ou “sidérants” assommoirs des masses populaires, étude reprise post-guerre par la CIA), expérimentation sauvage pratiquée sur ordonnances des CHU et CHR sur sujets sains animaux puis au stade humain, en pépinière nazies actuelles, israélites, du Moyen Orient ou pro-russes à pro-soviétiques, pratiquées sous peine de mort déclarée naturelle ou mort euthanasique sous faux en justice et dossiers falsifiés?

Cela existe malheureusement, sous peine de placement et placements d’office de sujets sains traités sous étiquette de démence, si contraires, réfractaires, contestataires et rebelles à ces cobayages forcés sous peine de rançonnages des plus divers, dont le suicide (prémédité et crime parfait), déclaré officiel ou placement obligatoire.
Je vous laisse le soin d’en juger.

Le 04 janvier 2016 à 01:17
Effectivement, les systèmes immunitaires peuvent se déclencher à outrance dans une réactivité de rejet identitaire ayant corrélation avec le Moi, et Surmoi, et le subconscient des amygdales cérébrales neurovégétatives, centre nerveux principal des phénomènes raciaux de rejet violent !
Si les neurochirurgiens s’emparant du fait après y être allés un peu trop fort de la Neurologie ou science des Électrochocs, vous risquez de perdre l’hyperactivité de ces glandes neurovégétatives, et vos deux insula (Cf. Article adjacent, centres nerveux des deux encéphales, de la taille de pancréas, principalement moteurs de l’addiction, du plaisir sexuel, de la satisfaction génitale assouvie et de la jouissance psychologique, aires cérébrales-motrices neurovégétatives mêlés à l’addiction, à la génitalité sexuelle humaine, du cerveau animal en inter-relations et interactions constantes, chez l’être humain, situés en coordination autour et avec l’action de la glande pinéale ainsi qu’ au sein de cette glande endocrine) et de surcroît de vous voir métamorphosés en petits légumes si l’opération contre-addiction à l’esprit identitaire, bienvenue parmi les lobotomisés expérimentaux, de masse, par roulement des lits.
Les Neurochirurgiens auront décidé de pourrir la vie à Marine Le P. Ou ses adversaires, selon les obédiences politiques de la médecine, rencontrée.
Lobotomies (à buts) politiques de Goulag néo-Stalinien et Néo-nazi, à Pavlovien.
A rappeler que les cerveau neurovégétatifs, reptiliens, intermédiaires et animaux, pour les neurochirurgiens en herbe, essentiels à la vie humaine et organes vitaux intracérébraux.

Cryocingulotomie bilatérale : Se faire décapiter, tout aussi résolutif, quoique décapiter partiellement, communément admis. Dans un machinisme de la préfabrication du légume hominidé agro-alimentaire.

Pédophilie : L’enseignement français, les personnels administratifs médico-juridico-légaux hélas non épargnés de cas graves de filières de cette prostitution pédophile, au proxénétisme meurtrier à hideux. mai si je citai l’Arianisme hitlérien, cela n’était qu’en considération de de la condition féminine de plus en plus confinée à une condition des 3 K hitlériens, étant donné le problème actuel de la montée en puissance de partis politiques pro-hitlériens en France, dont rares reconnaissent l’existence, le cerveau féminin préfabriqué dans une manufacturation à la chaîne de l’esclave sexuelle et domestique néo-nazi croissante, celui de l’Enfance, selon les violences à domicile à l’encontre des Femmes, violences identiques à l’encontre de population au statut fragilisé des factions machistes fascistes de deux extrémismes soviétiques et néo-nazis, celles de plus en plus fréquentes, (préconisées par l’Extrême droite nazie hitlérienne.

Voire par tout Intégrisme religieux ou athéiste totalitaire assez pour créer en anticipation à une dictature planétaire généralisée, et à l’a nomination d’un Führer Français ) la présidence de ce pays, la Liberté d’expression, de pensée et de conscience d’agir, strictement limitées à un consensus et accord partiel à absolu avec les législations totalitaires de ces régimes. Le cerveau mâle identiquement pré-fabriqué, en hyper-mâle dominant la Femme, reléguée à la faiblesse acquise et revendiquée de son Sexe faible, problématique fasciste des caryotypes Ariens. A musulmans intégristes aboutissant à l’esclavage sexuel et domestique Daech. Autre fascisme. 
Un Homme d’autant plus dans une impasse étatique que nié de ses adversaires patronats des multinationales, qu’il ne peut dominer sous peine de les voir se délocaliser, migrer de ce pays à d’autre pays d’accueil moins démocratiques pour exercer dictature de fait esclavagiste des masses populaires et salariées surexploites du capitalisme ainsi exporté, mondialiste assez pur prendre en otage des civils et leurs familles,en retour de leur sur-travail, et exploitations obscènes néo-colonialiste.
C’est au choix, ou la France accorde son crédit à la force tranquille de F. Hollande, ou la terre périra du Mondialisme ravageur des ressources de la planète, et l’impasse de cette banquise se refermera sur les ultimes espoir de salvation de cette terre. 
Rappel de commentaires : 
Dans les abus médicaux-pharmaceutiques amenant des êtres sains à Alzheimer, je conseille de lire mes thèmes d’articles su le sujet, où la dégradation lente des sujets faussement et abusivement décrétés sur certificat médical de complaisance, déments, reçoivent contre leur gré, par la prise de corps et la contraint,e des traitements barbituriques, neuroleptiques extrêmement hallucinatoires, plongeant dans des états seconds décrétés démence, aliénation contrefaite ou acquise de séances d’électrochocs, leurs variantes, et dérivées, maintenant un état de dégénérescence tissulaire, augmentée d’un assoiffement constant, desséchant les tissus (en surcroit de suralimentations sénilisantes, sclérosantes, nécrosantes et bains forcés sénilisant la peau, pour une plus grande adéquation avec une sénilité apparente, ou vieillesse prématurée en fait acquise de mauvais traitements dont ceux-ci internes et nobles, dont ceux du cerveau, réduit à un “haricot sec”, détruit, cuit, explosé, lobotomisé sans fin suite à ces électrochocs déridés infligés dans ce but de lésions internes irréversibles à sénilisantes, augmentes des dessèchements induits de neuroleptiques desséchants extrêmement jusqu’à encollement par la soif, du tube digestif, des globes oculaires, des narines et glandes salivaires.
Ces tests le plus souvent neurochirurgicaux exécutés à l’encontre du gré de la personne ainsi réduite à un légume, diminuée assez de thérapies occultes et/ou complices de familles jalouses, intéressées de captation d’héritage, sous façades officielles de bien fondé du placement à domicile ou en milieux fermé, l’horreur Mengelienne de l’Ange de la Mort nazi et d l’expérimentation scientifique nazie sur humains plane encore…

En fait, diabète inversé (à hypoglycémie) ou sucré (trop de sucre dans le sang), sont dépendants du taux donc d’insuline sécrétée par le pancréas, qui s’adapte en règle générale aux variations nutritionnelles de l’organisme, mais, dépendant des sécrétions hormonales des cerveaux. En effet, lors des menstruations et grossesses des femmes,lors de la péri ménopause, les femmes ont des besoins imminents d’aliments phares ou “envies”, ou crises de boulimie insurmontables et opiniâtres de produits et aliments sucrés, déséquilibrant leur métabolisme et celui du sucre, selon les demandes du fœtus et les taux sanguins de ces hormones. Bon à savoir, le choc insulinique longtemps usité en psychiatrie pour réaliser des chocs toxiques, premières formes des électrochocs, mais chimiques, causes de lésions irréversibles du cerveau et du système nerveux, réputées “guérir”. Le diabète inversé (manque de sucre pour un fort taux d’insuline sécrétée)pourrait être cause, autant que tous les diabètes, de dérèglements nerveux et cérébraux, (le manque de sucre pouvant causer un état dépressif, le sucre récompensant l’organisme car entraînant la libération de la sérotonine)diabètes parfois à prédisposition héréditaire ou culturelle, ne serait que par les habitudes alimentaires de la mère durant sa grossesse.
15–03–2014 17:17:39
Le pancréas est créé par la nature pour sécréter de ‘l’insuline selon un taux raisonnable et/ou habituel de l’usage du sucre, autrement-dit, si vous privez ce pancréas du taux de sucre habituel, le taux d’insuline adapté à votre fort taux ou moindre degré de sucre dans l’organisme, vous souffrirez dune hypoglycémie (car le taux d’insuline élevé si vous avez trop consommé de sucre les jours précédents, à cause d’un surdosage en sucre ces jours là. Vous pouvez si vous avez consommé pas assez de sucre durant quelques jours, avoir habitué votre pancréas à un faible taux de sucre dans le sang, et donc souffrir d’un taux de sucre anormalement élevé à la moindre consommation de sucre plus forte que celle habituelle, d’où des attaques diabétiques liées à une anarchie des prises de sucres, qu’il faut réguler sans excès ni en s’en privant trop, ni en surconsommant ces sucres, lents ou rapides, le pancréas initialement ayant été créé pour fabriquer un taux d’insuline sans excès, libérateur de la sérotonine, qui elle varie selon es demandes du cerveau, à l’effort physique et mental, le stress, changements d’habitudes et d’habitudes alimentaires, la sérotonine hormone du plaisir et donc dépendante des cerveaux émotionnels, et animaux (cerveau neurovégétatif, ainsi que le cerveau abdominal, selon les dernières découvertes biologiques, les interactions entre eux assez complexes et non encore élucidées).

Les antidépresseurs pour certains tel le Lithium, élément de masse atomique élevée pour l’organisme humain,pouvant entraîner cuisson partielle osseuse, et organique, cérébrale, par réaction chimique, fonction essentielle du Lithium sensé remplacer les électrochocs. Ces antidépresseurs interviennent dans le métabolisme pancréatique du sucre, de la sécrétion insulinique, dans le métabolisme de l’assimilation du calcium alimentaire (et non-chimique, en plus fortes concentrations selon les dosages pharmaceutiques), troubles induits causes de décalcification sévère et d’ostéoporose, endommagement du capital calcique osseux, d’où des troubles nerveux hypo-calcémiques, les antidépresseurs hypo-calcémiants interviennent dans les formations calciques du cerveau fœtal et de l’adulte, créant troubles parkinsoniens et délirium tremens le plus souvent hallucinatoires.

La suralimentation compensatoire de ces traitements, en nourritures calciques (Légumineuses, laitages frais et leurs dérivées fromagères) augmente chez la femme notamment enceinte, à brève ou longue échéance, les risques de cancérisation à calcification fine et carcinome malin.

En fait l’injustice de ce traitement me parait dans la suite logique d’un engrenage terminal, barbarie à visage humain, de la chaîne capitaliste mondialiste, qui à force de suralimentations toxiques causes de pathologies dégénératives, représentent le chaînon final d’une chaîne de traite de l’être humain, (où rares sont les librement consentants sinon en dernier recours d’un rançonnage médical)dernier rouage de la chaîne d’abattage libérale mondialiste,. Des nutriments Monsantos, des pesticides et adjuvants neurotoxiques, des sur-nutritions canrençantes (cf. L’un de mes articles sur la sénilisation de l’organisme via la paupérisation des classes nécessiteuses, promises aux poubelles de la société, consommatrices de farines sur-raffinées carencées) qui en cumul sur un temps de vie de plus en plus long, une surexploitation des forces de travail exterminatrice des capacités physiques de résistance organique à la dégénérescence tissulaire interne, externe, des parties nobles et organes vitaux dont le cerveau, le système nerveux, ceci surajouté à une suralimentation sur-lipidique, sur-sodée, sur-glycémique, sur-nutrie en éléments de masse atomique élevée, métaux lourds et traitements médicamenteux pathogènes, malbouffe industrielle carençante et rendant obèse d ‘une alimentation pauvre en nutriments essentiels à la vie organique humaine, une sur-consommation de viandes issues de camps d’extermination ariens d’animaux devenus quasiment humains, conscients de leur sort et maltraités, égorgés vifs, se voyant décéder lentement de tortures infinies à inimaginables dans camps de torture à la chaîne (cf. vidéo sur les élevages en batterie de porcs, volailles, bovins) viande comportant une toxicité élevée car extrêmement concentrée en produits pharmaceutiques dont neuroleptiques et antidépresseurs à usages vétérinaires, induisant des troubles mentaux des bêtes de boucherie humanisés au contact humain, en état de claustration (ressentis formellement par tout individu de la société après leur consommation), surpopulations, dans élevages intensifs en batteries, mutilés, conscients de leur sort, broyés dans ces machines à faire d’eux (autant que dans le film V) de la viande de consommation courante, leurs neurotoxines accumulées dan leur organisme libérées lors d’une mort atroce à vif, après mutilations castratrices à vif lentement remâchée, traumatisantes, je pense que ce cumul de toxines dans les viande s de boucherie porte attention seulement au droit de l’Animal, mais à la constitution génétique, organique, en fin de chaîne alimentaire, de l’être humain, voire, cause en fin de cours, et de pathologies dégénératives dont le cancer et les pathologies dégénératives Parkinsoniennes, et Alzheimer, séquelles également en vagues dans les populations, de thérapies électriques en roulement des lits ou à domicile, de la démence le plus souvent psychotique et dépressive..Desservant un marché de la pathologie dégénérative, et de la mort.

La surconsommation de sucres lents privée d’absorption de sucres immédiats nécessaires à l’équilibre, nécessités et besoins en sucres de l’organisme, augmente les risques de diabète, inversé ou sucré, le besoin nécessaire supplanté par l’envie subjective de produits sucrés A ce fait, en regard de la surconsommation de farines, blé, céréales raffinées, dans les classes nécessiteuses, le taux de diabètes dans ces populations est supérieur à celui des classes moyennes et de l’élite, la pauvreté et la misère conduisent à des dénutritions graves en protéines, régulatrices du métabolisme du sucre, à des repas aux compositions de nutriments aux degrés élevés de sucres lents, féculents, nourritures à base de farines raffinées de blé, riz, fécules, la précarité actuelle et passée entraînant des absences de prises quotidiennes de fruits, légumes, laitages et de repas équilibrés réguliers, la monotonie alimentaire par son manque de variété, à base de pâtes, de féculents sorte de contrefaçon d’électrochocs pratiqués dans l’organisme, par carencement en oligoéléments et composants essentiels du corps humain, en surcroît de son assèchement et la déshydratation des métabolismes et tissus, privés de tout et aliment lénifiant, hydratant, des bases nécessaires à la santé de l’organisme, le rapport oses ou bases/acides déséquilibré.. D’autre part la digestion des graisses et des protéines (animales surtout) demande une plus grande énergie que les autres aliments, leur digestion est plus lente, , faisant tomber dans une surconsommation de sucres immédiats, qui seront dans ces cas aptes à digérer les sucres lents eux-même demandeurs d’énergie immédiate. Le mieux étant de consommer des fruits frais en début des repas afin de réguler et faciliter la digestion de ces éléments. Ces métabolismes aussi complexes et inconnus que l’équilibre magnésium/calcium, leur ingestion combinée aboutissant à un amalgame au niveau intestinal, des deux éléments que les selles évacuent sans que ces éléments, calcium et magnésium, ne soient absorbés, pareillement le mécanisme de l’ossification nécessitant du phosphore, calcium et magnésium, leurs combinaisons peuvent aisément mal se produire (autant que café au lait, une aberration alimentaire, la caféine se fixant sur le calcium du lait, et traversant le tube digestif sans être absorbé, en plus de son action cancérigène).
En fait l’injustice de ce traitement me parait dans la suite logique d’un engrenage terminal, barbarie à visage humain, de la chaîne capitaliste mondialiste, qui à force de suralimentations toxiques causes de pathologies dégénératives, représentent le chaînon final d’une chaîne de traite de l’être humain, (où rares sont les librement consentants sinon en dernier recours d’un rançonnage médical)dernier rouage de la chaîne d’abattage libérale mondialiste,. Des nutriments Monsantos, des pesticides et adjuvants neurotoxiques, des sur-nutritions canrençantes (cf. L’un de mes articles sur la sénilisation de l’organisme via la paupérisation des classes nécessiteuses, promises aux poubelles de la société, consommatrices de farines sur-raffinées carencées) qui en cumul sur un temps de vie de plus en plus long, une surexploitation des forces de travail exterminatrice des capacités physiques de résistance organique à la dégénérescence tissulaire interne, externe, des parties nobles et organes vitaux dont le cerveau, le système nerveux, ceci surajouté à une suralimentation sur-lipidique, sur-sodée, sur-glycémique, sur-nutrie en éléments de masse atomique élevée, métaux lourds et traitements médicamenteux pathogènes, malbouffe industrielle carençante et rendant obèse d ‘une alimentation pauvre en nutriments essentiels à la vie organique humaine, une sur-consommation de viandes issues de camps d’extermination ariens d’animaux devenus quasiment humains, conscients de leur sort et maltraités, égorgés vifs, se voyant décéder lentement de tortures infinies à inimaginables dans camps de torture à la chaîne (cf. vidéo sur les élevages en batterie de porcs, volailles, bovins) viande comportant une toxicité élevée car extrêmement concentrée en produits pharmaceutiques dont neuroleptiques et antidépresseurs à usages vétérinaires, induisant des troubles mentaux des bêtes de boucherie humanisés au contact humain, en état de claustration (ressentis formellement par tout individu de la société après leur consommation), surpopulations, dans élevages intensifs en batteries, mutilés, conscients de leur sort, broyés dans ces machines à faire d’eux (autant que dans le film V) de la viande de consommation courante, leurs neurotoxines accumulées dan leur organisme libérées lors d’une mort atroce à vif, après mutilations castratrices à vif lentement remâchée, traumatisantes, je pense que ce cumul de toxines dans les viande s de boucherie porte attention seulement au droit de l’Animal, mais à la constitution génétique, organique, en fin de chaîne alimentaire, de l’être humain, voire, cause en fin de cours, et de pathologies dégénératives dont le cancer et les pathologies dégénératives Parkinsoniennes, et Alzheimer, séquelles également en vagues dans les populations, de thérapies électriques en roulement des lits ou à domicile, de la démence le plus souvent psychotique et dépressive..Desservant un marché de la pathologie dégénérative, et de la mort.

Il suffit pour ne point se séniliser prématurément, de conserver une activité, composition, et alimentation saines de la fonction cérébrale, de se nourrir équilibré et varié en vitamines C, A, B, et D, oligo-éléments contenus dans alicaments tels graines céréales, viandes laitages, légumes, laitages, poissons, crustacés, coquillages et fruits frais, sans adjonction de sel ni de poivre ni de piment, ni de stress à volonté, malheureusement toute source alimentaire, vitale, de vie, empoisonnée des productions capitalistes, sauf quelques sources alimentaires biologiquement produites.

La plupart des carences dépendant des déficiences en apports en les multiples types de vitamines B. Dont le diabète sucré et inversé par sur-alimentation en farines raffinées et pâtes, riz raffinés, nutriments à base de sucres dits lents en farines d’amidons, palliatifs aux carences en protéines animales, végétales et laitières.
Les populations (Notamment l’enfance malnutrie, donc carencée, subissant ce viellissement prématuré dès la naissance) en manque de sources naturelles de protéines animales, viandes, céréales complètes laitages frais et poissons, se rabattant sur les amidons simples, autant sucres candis rapidement absorbés et assimilés par l’organisme.
Cette carence notamment en vitamines B, associée à la digestion des légumineuses en macro-alimentation cancérigène autant que ces farines, et en conjugaison avec carences associées au scorbut par manque de vitamines C de fruits et légumes, conduisant lentement ou à brève échéance au cancer du côlon ou du sein. .

Vieillissant grièvement, la paupérisation par privation de salaires et de minima sociaux, de planchers de retraite décents au sein des populations jeunes jusqu’à l’âge de seniors entraîne des carences alimentaires de longue durée extrêmement graves, sénilisantes, aliénantes parfois jusqu’à la démence, aux cécités mentales collectives et de groupe exploitées (Sexualisés de sur-ajouts aphrodisiaques de régimes mono-alimentaires à base d’œufs et pâtes) des dictatures (Dont la dictature fasciste Mussolinenne) pathologies prématurément acquises surajoutées au poids du stress de la misère sociale, économique, du spectre de ces pathologies induites de la nécessité inassouvie en alimentation adaptée à l’organisme humain, stress lié à la sur-paupérisation des masses salariales et inactives (Retraités, chômeurs, minimas sociaux, femmes mères de famille nombreuses, signes de dégradation du niveau de vie social, mères au foyer, mères célibataires).
La nutrition jouant un rôle à ces âges autant sinon plus importante que lors de la croissance de l’être humain.

La science découvre actuellement que le cerveau ne dépendant que du corps, de l’organisme neurovégétatif abdominal, et que mens sane in corpus sane n’existant aux yeux de la médecine que depuis peu, la Science ayant toujours eu tendance à découper, disséquer, séparer lés têtes des corps, et décapiter la Raison qui habitait en chaque individu de réclamer son intégralité corporelle, son identité mentale et physique, il s’avère extrêmement difficile de négocier avec cette Science scientiste, les droits de posséder encore un cerveau qui ne soit jugé âme ou Esprit d’une divinité surnaturelle, ou de forces surnaturelles, in-négociable pari d e Pascal de juger l’individu inséparable de lui-même et Indivisis, problème conceptuel voire d’essais et d’études philosophiques, mais hélas réalité bien triste. 
La fonction immunitaire primate tant importante dans le cerveau neurovégétatif des amygdales cérébrales, que l’être humain autant que Fénec dans le désert, toujours sur le qui-vive et le cerveau animal en veille sinon en éveil, a du mal à se départir de ces capacités de méfiance biologiquement ancrée et enseignée aux descendances, envers tout corps étranger autour de lui. Dans cette société capitaliste émoussant les instincts et sens entre individus au profit de collectivités entre elles-mêmes dangereuses, misant sur l’auto-protectionnisme confiant pour régner, et négligeant toute source de danger par création de besoin en soins médicaux et pouvoirs d’achat de produits industriels de marchés ersatz palliatifs à ces instincts de survie préventifs, marchés producteurs de travail, emplois pérennes et instincts, devenus prothesis aux mutilations induites de ces non-préventions naturelles du danger.
Aujourd’hui devenu paranoïa, cet instinct de survie de l’espèce datant de ses origines, et ne s’émoussant que pour tomber dans sa nécessité de revenir à ce don du cerveau reptilien hominidé, être et rester attentif à toute source de danger imminent ou pressenti, supposé ou présupposé, par appréhension d’une Mort prochaine ou imminente.

Les laitages notamment frais, régulateurs nerveux et de l’humeur, antiépileptiques, anti-Parkinsoniens, anti-Alzheimer.Certains fromages affinés par contre peuvent se révéler “épilepsiants”, prédisposant ou causes d’épilepsie par intoxication brutale ou lente selon le degré et taux de leur consommation, sinon chez l’enfant, l’adulte, chez l’embryon et le fœtus, prédisposé à l’épilepsie de ce fait vis-à-vis de toute source d’insupportabilité légitime maintenue jusqu’à la crise épileptique (surtout les formages malodorants, bien que de protéines élaborées réputées implicitement induire des pensées structurellement étagées, et d’une lucidité complexe populairement reconnue). Le taux de lipides constitués de graisses animales laitières sursaturées, affinées, donc élaborées, constituant une source de cellules neuronales, une glie cérébrale plus résistante que celle issue de fromages frais et laitages frais dont yaourts et lait caillé, notamment maigres en lipides laitiers, et moins résistants aux aliments violemment saponifiants et lessiviels tels légumes et fruits crus, attaquant dans les régimes “paléo”, le patrimoine génétique et l’ADN même des populations s’y soumettant, la modération en ces aliments (tout aliment alicament en soi et à respecter dans la posologie de ses prises, toujours avec modération équilibrée) recommandée.. Autant que Nuoc-mâm, réputé augmenter les capacités intellectuelles et cérébrales, car constitué de protéines animales, végétales de soja, fermentées, macérées et en état e charogne desséchée, bien que le soja cancérigène dans le cancer du sein, et contenant un ingrédient neurotoxique nerveux, la lécithine de soja, et conférant une intelligence surdouée du génie à l’humanité en consommant, les états de charogne des viandes également recommandé depuis les plus hauts stades de l’humanité dont les viandes séchées, charcuteries et fromages dits affinés. dont les ferments lactiques remontant aux premières tribus et Moines moyenâgeux, conféreraient également cette grande intelligence recherchée.

Chez les femmes enceintes notamment, la sur-consommation de laitages frais et affinés complémentaire de toute alimentation normale pour une grossesse, car le fœtus en formation consommant le capital calcium osseux et cérébral de l’organisme féminin en gésine. Nombre de femmes souffrant d’hypo-calcémie résiduelle et ostéoporose à des grossesses refusant cette sur-consommation de laitages frais et affinés, en cause, l’empoisonnement du lait à leur origine, de taux d’éléments atomiques suite à contaminations nucléaires de toutes causes, entraînant cancers et carcinomes malins à calcifications fines si suralimentation en laitages contaminés d’enfouissements licites et non licites de déchets nucléaires, et accidents atomiques mondiaux, tests de bombes atomiques occultes. D’où des systèmes nerveux masculins, féminins, carencés en calcium de source alimentaire, et non chimique, conduisant des masses de populations à la démence individuelle et collective. Delirium Tremens surexploités des systèmes capitalistes mondialistes mondiaux, des transes de manque de calcium par privation des sources mêmes de la vie, prohibition surmenante des sources lactées de calcium, assurée des dictatures e dictatures policières de l’occident, à l’Asie.
Privation sciente et préméditée sénilisant les foules et les adoubant s à un système médico-social rééquilibrant des pathologies induites de ces privations en sources naturelles lactées de calcium, remplacée d’ersatz cancérigènes et produits pharmaceutiques pathogènes en toutes pathologies récupérées des systèmes de trusts libéraux-hospitaliers sous emprise médico-légale et judiciaire, propagandiste de ces privations de sources naturelles de la vie et leur remplacements par ersatz proposé de marchés légaux de trusts pharmaceutiques.

Le Lithium, sels et élément de masse atomique élevée assez pour l’organisme humain, pour le micro-fracturer, dessécher, nécroser, momifier, déshydrater, les parties externes, internes, osseuses, musculaires, nerveuses, (les organes externes, internes, le tube digestif en sa totalité, ses parties basses notamment) par sa radioactivité testée sur l’être humain en vue de vérification des risques potentiels de batteries de voitures et véhicules électriques commercialisés au Lithium, de sa dangerosité radioactive sur l’Homme sur exigence de prescription médicale psychiatrique et de médecine libérale généraliste détournée de son droit légal, fracturant et cuisant autant que sous décharges électriques ou macis brûlant, jusqu’aux crevasses et causes de cuissons tissulaires et cérébrales internes. Induisant un Droit de prélèvement vérificateur des lésions internes causées au sein de la matière cérébrale, droit de prélèvements lobotomiques, biopsies, examens médicaux invasifs des organes vitaux. Dont le cerveau. Sur contrats de trusts à lobbies pharmaceutiques puissants avec la Médecine libérale et hospitalière.

Lithium dont la prescription calcifuge exige cette carence calcique, hypocalcémie préméditée créatrice en le propre usage communément intégré dans les masses, du Lithium à titre d’antidépresseur.

La science découvre actuellement que le cerveau ne dépendant que du corps, de l’organisme neurovégétatif abdominal, et que mens sane in corpus sane n’existant aux yeux de la médecine que depuis peu, la Science ayant toujours eu tendance à découper, disséquer, séparer lés têtes des corps, et décapiter la Raison qui habitait en chaque individu de réclamer son intégralité corporelle, son identité mentale et physique, il s’avère extrêmement difficile de négocier avec cette Science scientiste, les droits de posséder encore un cerveau qui ne soit jugé âme ou Esprit d’une divinité surnaturelle, ou de forces surnaturelles, in-négociable pari d e Pascal de juger l’individu inséparable de lui-même et Indivisis, problème conceptuel voire d’essais et d’études philosophiques, mais hélas réalité bien triste.

La fonction immunitaire primate tant importante dans le cerveau neuro-végétatif des amygdales cérébrales, que l’être humain autant que Fénec dans le désert, toujours sur le qui-vive et le cerveau animal en veille sinon en éveil, a du mal à se départir de ces capacités de méfiance biologiquement ancrée et enseignée aux descendances, envers tout corps étranger autour de lui. Dans cette société capitaliste émoussant les instincts et sens entre individus au profit de collectivités entre elles-mêmes dangereuses, misant sur l’auto-protectionnisme confiant pour régner, et négligeant toute source de danger par création de besoin en soins médicaux et pouvoirs d’achat de produits industriels de marchés ersatz palliatifs à ces instincts de survie préventifs, marchés producteurs de travail, emplois pérennes et instincts, devenus prothesis aux mutilations induites de ces non-préventions naturelles du danger.
Aujourd’hui devenu paranoïa, cet instinct de survie de l’espèce datant de ses origines, et ne s’émoussant que pour tomber dans sa nécessité de revenir à ce don du cerveau reptilien hominidé, être et rester attentif à toute source de danger imminent ou pressenti, supposé ou présupposé, par appréhension d’une Mort prochaine ou imminente. 
Actuellement, ce danger, une 3° Guerre mondiale déjà amplement amorcée. Enkystant les communautés en un collectivisme activiste d’un terrorisme de classes sociales de communautés intra-collectivités préexistantes, dans un redécoupage ou ancrage de ces clivages structurels des sociétés, ne serait-ce que le féminisme, la parité, les concepts d’égalitarisme sans nivellement par la base, tolérance, Droits Civils, Droits Civiques, Droit au Non-travail, les phénomènes de castes, la xénophobie, représentant un danger supplémentaire accru, pour l’individu, aux esprits troublés de ses carences, besoins élémentaires de survie, inassouvis, et de ces découpages intra et inter-sociaux, désorganisant les activités cérébrales, se surajoutant au poids déjà préexistant éducatif de l’usage de la force, des répressions de castes, et des systèmes sociaux préétablis de récupération de l’individu de ces carences affaibli, rejeté, délaissé, autant impala blessé, dans la steppe de la savane. Récupéré des marchés de traites, institués des hyènes et fourmis sociales charognardes consommatrices des blessés des pouvoirs, des Marchés du Système capitaliste mondialiste, selon les Lois immuables de la nature, objet de fascination et moteur des fascismes planétaires.
 
Fait grave, les dérives secondaires des découvertes scientifiques parfois falsificatrices dans leurs usages et emplois, sous soins de façade. 
Baisse future probable de la croissance, envisagée des économistes : Ne s’inquiéter, signe au contraire d’une entreprise Altermondialiste écologiste forte au sein des populations démocrates, la surconsommation, les retombées d’un militantisme écologiste altermondialiste auprès des sur-croissances explosives et d’une sur-industrialisation désastreuse pour la planète, les accords de la COP21 et une dépollution entreprise par contrainte et directives auprès des industries multinationales, ceci ajouté à un emploi croissant des énergies vertes, de produits réellement bios, non issus de l’agro-alimentaire de Monsantos, en chute libre dans les consommations Américaines et mondiales, un retour à la production traditionnelle voire, agissent sur la courbe de croissance industrielle, non-signe de défection d”une économie tentant un retour au sol, à la terre micro-terrienne et aux agricultures biologiques, écologistes.
Un bon signe en soi, l’a baisse de l’inflation désenflammant les prix excessifs et voire accroissant le pouvoir d’achat des basses classes, le micro-crédit remplaçant les grandes banques, et le prêt relationnel peut-être en venant à une sous-économie underground de type grec limitant les spéculations boursières à leur strict minimum vital, signe positif…
Prix à payer d’une politique pour des structures sociales aux besoins limités au strict nécessaire en une économie vivrière locale autonome traditionnelle. qui prend bonne tournure et s’annonce en adhésion importante assez pour influe sur une économie basée sur la sur-production industrielle polluante et dévoreuse d’espaces protégés poumons verts de la Terre, et empiétant de ses cultures agro-alimentaires intensives de parcelles latifundiaires sur les zone sur-urbanisées, une basse de la surnatalité serait à envisager, pour rétablir un ré-équilibrage des offre-demandes, devant respecter la logique de la demande-offre.
Effectuer un retour à une économie en son positif préventif, de l’autonomie moyenâgeuse et médiévale, serait prometteur d’une prise positive de conscience du respect du aux générations à venir, dans le respect des substrats des sols et de leur teneur en éléments nutritifs, une moindre consommation des ressources de la planète s’amorce, glorifiant cette amorce vers une optique de régulation de ces marchés locaux de saison bio-écologistes de faible échelle et de routage, ferroutages moindres, si l’économe en paraîtra paralysée, ce signe de moindre surconsommation respectera, gaspillera moins, d’autant plus la nature et ses possibles.

Le retour à la Terre écologiste, le programme Altermondialiste ante-mai 68 voire peut-être repris par Hitler en 1930, (l’Écologie anti-nazie existait à cette époque, mais récupérée de l’Arianisme, et restituée de cette idéologie, dangereuse plus que celle gauchiste humaniste libertaire et pro-gandhiste , actuelle, cette Écologie Altermondialiste souffre aujourd’hui de l’amalgame réducteur à une appartenance écologiste pro-nazie dont l’extrême-droite profite depuis des siècles pour enrayer cette gauche altermondialiste par ailleurs aux franges d’obédience marxiste-socialiste) dont le seul vœu étant de se passer des circuits étatiquement corrompus pour gouverner et créer une autonomie vivrière locale , une redistribution des richesses des grandes fortunes, paradis fiscaux des multinationales aux classes sur-exploitées restituées nécessiteuses, paupérisée et salariées exclues, sous-payées de retenues de leurs plus-values (ou sur-bénéfices industriels et patronaux), réduites à la condition manante d’esclaves d’un capitalisme Mondialiste colonialiste-féodal.
Une économie de prélèvement (cartes vitales, impositions directement à la source de l’employeur), à la source des emplois non une perte de travail inutile, mais un anti-décuplement d’emplois inutiles, ne créant que présentéisme, absentéisme et sur-travail coûteux aux résultats aléatoires à non sûrs.
La promesse d’une justice sociale, le prélèvement des plus-values cumulées à la source des grandes fortunes et classes aisées, l’espoir de la fin des privilèges de caste au nom d’une théorie fumeuse du complot d’une potentielle surveillance DGSI des logements à la source de leur consommation, me parait aléatoire, ou possible mais dans une société de surveillance de masse en effet, qui pourrait tomber dans les mains de pouvoirs néo-nazis ou d’une dictature pro-soviétique de contrôle aux pouvoirs absolus sur les déplacements et ciblages aux maillages serrés. 
Programme Altermondialiste récupéré de l’Extrême Droite néo-nazie, dont celle du groupement néo-nazi Bleu Marine et potentielles dictatures sous-jacentes, jusques dans ses acquis sociaux, et revendications ultimes, dans une formations hybride de ce groupement en France de Marine Le Pen, mi Altermondialiste récupéré mi-néo-nazi à couteaux tirés avec le nazisme hitlérien traditionnel négationniste identitaire de son père.

L’horizontalité des inter-relations commerciales, communautaires, régionales, routières, aquatiques canaux, fleuves, cours d’eau aptes au transport aquatique, libérateurs d’embauche d’entretien expert de ces cours d’eau) des agglomérations, corporations,entreprises associatives, organisme sociaux, sur l’esprit civique associatif coopératif oui, pourrait court-circuiter l’État en lui même, chargé alors de gérer, régir ces organismes en auto-gestion de leur patrimoine terrien, commercial, productif et associatif, artisanaux, etc, tous secteurs productifs de la société intéressés, ainsi gérés de responsables en coopératives et cellules gouvernant en dessous des pouvoirs étatiques ainsi réduits au strict minimum sauf directives générales centralisées, de prévention et de résolution générale des problèmes du terrain, esprit géographe post-mai 68. L’adaptation de l’offre à la demande (ainsi que ces relevés EDF, l’imposition a la source plus juste) permettrait une création d’emplois utiles où ils méritent de créer embauche d’inactifs et apprentis, diplômés, autres fonctions professionnelles, une gestion des embauches plus adaptées aux capacités de travail de chaque citoyen, un développement des énergies vertes, de filières régionales en économie locale vivrière, intéresserait des experts en savoirs paysans écologistes, en géographie rurale, contre vents et marées.

Multinationales polluantes, ravageuses de la planète, leurs lobbies :
En cause le deal essentiel aux économies Internationales, qu’il opposent aux affichages des destructions massives et biotopes naturels, des cultures latifundiaires, implantées jusqu’ à l’étranger, en France, elles restent modérées, mais la production agro-alimentaire infernale à ravageuse en Amérique, inde, Afrique. 
La religion le plus souvent une philosophie de vie dans l’apprentissage élémentaire de l’hygiène, de la médecine en ses rudiments, ses premières découvertes élémentaires et minimales.
Reste à inclure la science ses découvertes incontournables, dans l’apprentissage de l’esprit civique, de la moralité, de la droiture morale, du devoir citoyen, des Droits de l’individu, et des populations réduites à l’affaiblissement de leurs défenses, dont, celle des femmes. 
Étudier le cerveau de l’Enfance, des femmes autant que celui de singe, cochon, chien, chat, animal ou rat de laboratoire, revient à tenir la femme pour une chair non humaine, une pensée animale, à civiliser et coloniser, utilise en bête de somme, et consommer autant que bête de boucherie, laver pour cela dans bains moussants “civilisateurs” de leur forte odeur de chair d’animal fauve encore, non aseptisé des colons du 18° siècle, toujours ses barbons aliéniste, hygiénistes et eugénistes, leurs Femmes Savantes, voulues Précieuses Ridicules, ridiculisées, autant que la taille et puissance de leur organe pénien féminin, leur science, savoir dûment acquis, et su, ramené, réduit à la puissance diminuée scientifiquement, de leur appareil génital, la condition actuelle des femmes, de la Femme. Concept tant que la chair des femmes ne souffre des répressions étatiquement établies et fondées sur les préjugés amalgameurs de robots humanoïdes tueurs, les Phallocrates, tous néo-nazismes en regain, à l’encontre de son sexe, de son genre.

Environnement naturel :
Technique des Anciens,du chaulage, inutilisée à nos jours, et conduisant à une sur-infestation de vers, asticots véhiculés des nappes phréatiques à proximité des cimetières, et causes de mal-être général, les protéines des cadavres animaux, et humains, triturés, assimilés, digérés des lombrics, vers et humus, cadavres des guerres du Monde, assimilés de la Terre en son intégralité, constituant le vivant (et dénommés par les croyants, esprits), végétal, animal, humain et minéral, assimilé des sols, et de toute composition minérale, organique, morts y compris incinérés, aux molécules particulières, individuelles, émanations dont de phosphores assimilés, éléments organiques et oligo-éléments de cadavres, marqués des fonctionnements organiques et ADN humains, animaux, végétaux, véhiculés par les éléments naturels tels eau, vents, météores climatiques. les marquant pour des siècles, chaque animal, végétal affecté, touché d”une vie de souffrances et de malheurs de longue durée létaux, individu ayant connu des altérations de son ADN suite à tortures mortelles, de longue durée assez pour affecter son ADN, (sur la Loi de Lyssenko) assimilé par les processus mécaniques des biotopes naturels, et affectant de son ADN, toute forme de vie sur Terre, à des milliers de km de son lieu d’inhumation ou crémation.Et donc autant qu’aldéhydes et polyphénols de plastiques organiques imputrescibles, affecteront le vivant de la planète pour de siècles à venir dans les désordres et mentaux de populations entières décédant lentement et successivement de ses aliénations létales actuellement pour la Terre, les générations futures vivront sur ces acquis, d’aliénation graves de groupes, le générations actuelles vivant des legs précieux du passé, détruits à ce jour..

N. B. : la surconsommation carençante de glucides, graisses sursaturées, augmente la déprédation de cellules saines de l’organisme, en puisant l’énergie de leur digestion dans les sucres immédiats, nourriture du cerveau, et les muscles nobles, dans le système nerveux et les protéines cérébrales, autrement-dit, dans les protéines composant l’organisme et assurant le bon renouvellement organique des organes vitaux, dont la glie et le système cérébral, le stress augmentant la décalcification osseuse, en consommant le capital calcique osseux et de l’organisme, augmentant les risques de calcification fine cancéreuse, par absorption compensatoire d’aliments riches en calcium dont les produits laitiers, frais et affinés, cancérigènes en soi jusqu’au carcinome malin, si en doses massives et sur-dosages alimentaires, comportant d’autant plus d’autres types d’aliments compensatoires aux digestions essentiellement composés de nutriments carencés, exigeant des apports glucidiques supplémentaires et en protéines animales riches dont les viandes rouges, consommatrices elle-mêmes des protéines musculaires, nerveuses, cérébrales, en remplacement continu et quotidien, les protéines des viandes rouges ou blanches, censées éliminer, les cellules nécrosées, vieillissantes, affectées de cancérisation, ou mutantes et en voie de cancérisation, mais peuvent, issues de viandes non bio, accentuer le vieillissement des cellules (épargnées par les carencements perpétuels et sur-travail) restantes, et à venir, car viandes de mauvaise qualité, sensées reconstituer, remplacer les cellules vieillies des tissus des muscles lisses, organes et puisant pour leur digestion dans l’énergie fournie par la désagrégation des cellules saines et des plus solides des tissus des éléments protéiniques de la musculature, viandes frelatées sénilisantes d’autant plus que si issues d’animaux âgés et souffreteux…

Les protéines végétales issues des nutriments des substrats d es sols comportant des cadavres animaux et humains assimilés lentement du travail des lombrics, (et de la circulation de l’eau accumulée des nappes phréatiques, de l’eau de pluie enfonçant, digérant les corps, et protéines animales au sein des sols), de la digestion lente des protéines composant les cadavres, par les humus absorbé de végétaux s’en nourrissant et en concentrant les teneurs dans leurs fèves, dont essentiellement celles des légumineuses. 
Et une retaille au compas nazi du cerveau féminin, après un bon coup sur le crâne, suite aux coups de vins des personnels médicaux..
(Hum, pareillement pour les lèvres enveloppantes, je suppose….. Et organes féminins, sur-développés, dont les cornets nasaux, leur pendant et roganes sensibles olfactifs, symboles d’une vie sensorielle interne intense et poussée).

Mais hélas il s’agit d’une vérité éternelle, que les Femmes subissent depuis les plus haut temps des origines, les Femmes au cerveau développé, autant que leurs parties sensibles, risquent leur vie à résister, à la pression physique machiste, de médecins phallocrates, hygiéniste et eugénistes, pour rappel, les caryotypes nazis du mesurage des circonférences crâniens des personna non grata déclarées Juives, pour leurs mensurations crâniennes typiques du “Juif” sémite….

Les cerveaux lorsqu’il sont sadiques, peuvent aller de Marie de Médicis à Hitler même, mais la bêtise inhumaine et le sadisme, unisexes. Sauf un fait, que l’Histoire de l’Humanité persévère à reproduire, le sexisme, fascisme rampant, instituant que la microcéphalie féminine (boite crânienne et crâne peu développés à de taille réduite, autant que leur organe pénien, en corrélation avec la taille réduite qu’il doit afficher, car potentiellement et dangereusement concurrentiel(le) à l’organe pénien de l’Homme) doit être imposée aux statuts socio-culturels des femmes, et mineures, pour mieux les dominer, régir, et conspuer, les diminuer jusqu’à une arriération des facultés mentales, instituant des dictatures phallocrates, insensées, la brebis bêlante torturant mortellement la brebis galeuse, dans une seule notion admise, la condition féminine de la collaboratrice guestapiste-chef de chambrée, et de famille, position de Mein Kampf, et des trois K hitlériens, reprise du Ku-Klux-Klan et des franges néo-nazies, des Extrêmes-droites hitlériennes actuelles, depuis les prémices du nazisme, des Trente Glorieuses, dès le colonialisme aliéniste eugéniste, la Science du 18° siècle, ses barbons aliénistes, eugénistes, hygiénistes, et son Ratio, ayant cautionné ces types de critères sélectifs ou caryotypes nazis montant en puissance jusqu’au pouvoir du 3° Reich, et ayant fondé le colonialisme, critères sélectifs donc typiques des conditions Sine Qua Non de l’insertion sociale de la Femme avec celles du Juif.

Sciences Médicales :
Sauf peut-être la chasse et la pêche régulatrices des débordements de surpopulations animales d’espèces dangereuses pour l’homme et ses cultures alimentaires (potagers, vergers et donc lapins, privés de fouines et faunes carnivores consommant leurs surplus en nombre, fouines, chouettes hiboux, et martres vivant dans les forêts et haies étagées, haies de bocages, éliminés des cultures latifundiaires) et souillant l’environnement (oiseaux migrateurs, pigeons) mais dans les premiers cas, plus les populations animales seront dérégulées par une urbanisation croissante de leurs milieux et espaces forestiers et végétaux, aquatiques et aériens, plus les espèces carnivores prédatrices de ces populations en surnombres seront chassés de façon aléatoire de leurs milieux (oups, faunes carnivores, renards, sangliers, ours) et plus les biotopes naturels régulant leur population en surnombre resteront, les êtres humains. Cercle vicieux.

D’autant puisque ces animaux friands des ordures ménagères laissées aux alentours des habitations, et attirés par l’urbanisation, s’humanisent et deviennent moins méfiants, les populations animales sauvages elles, confinées dans d es espaces réduits, limitant leur nombre, mais pouvant en pénurie d’alimentation appropriée, contracter des virus, pathologies et infestations microbiennes, gaves et endémiques, transmissibles à l’homme via espèces en cohabitation dont rage, gales, et fièvres aviaires, grippe porcine etc.. Bon appétit donc les chasseurs… Jusqu’à l’apparition de la vaccination anti-rabique, les population françaises dans les zones commues à la présence de la rage et des virus fréquents dans les populations des faunes mammifères et aviaires, se nourrissaient des animaux malades pouvant être appréhendées par l’Homme et donc, les plus atteints de rage et autre affections pathologiques communes à ces espèces. les générations actuelles d’êtres humains, résultantes de ces ingestions de bêtes sauvages atteintes de rage etc, et donc victimes d’un passé de massacres de guerres civiles, religieuses, révolutionnaires, serves, résultant de ces épidémies animales, en reproduisant les danses macabres et actes d’anthropophagies sociales, de transfert, canalisés en phénomènes sociaux communément admis dont l’esprit de la Guerre entre groupes, groupements identitaires, intolérants et clivés, fondamentalement intégristes..

Pour finir, les zones territoriales de migrations de ces faunes sauvages, ou sauvagine, envahissant lentement, au gré des déplacements de flux humains (tourisme, déplacements professionnels, pour centres d’intérêt, rapprochements familiaux etc.), les zones non atteintes des pathologies transmissibles à l’Homme Notamment les êtres humains en déplacement, porteurs de ces pathologies et emportant dans leurs trajet, des animaux infectés (notamment de la rage), de compagnie.
Élargissant, généralisant les aires de présence de la Rage et des fièvres transmissibles à d’autres populations d’animaux (et animaux domestiques, d’élevage, en contact avec ces porteurs infectieux et diffusant ces pathologies) en France et à l’étranger.

Selon la réaction de son organisme aux dangers, possibilités d’amélioration de ses conditions de vie et de capital-santé, l’être humain peut alors penser à améliorer ses facultés physiques et donc intellectuelles, ne serait-ce que une alimentation saine, une hygiène de vie élémentaires intolérée des milieux d’accueil.
L’Homme dépendant des milieux naturels, géographiques, relationnels, socio-culturels et socio-religieux, économiques et donc réactionnels à un comportement intrinsèque autonome résiduel aux attaques violentes de barbaries inhumaines dont celles induite s du capitalisme mondialiste sauvage. 
Hélas pour le nouveau-né et voire même le fœtus, la médecine et la Science auront décidé de remédier aux difficultés et handicaps pouvant se déclarer, sur leur examens pré-nataux et post-nataux, influer sur les natures de l’Homme et opérer de véritables conditionnements par profit frauduleux sous une entreprise de façade humaine,soigner les défauts de la nature induits des conditions de vie dégradée du capitalisme, des mères et femmes, hommes ayant engendré.

Le marketing ayant abouti à un marché de tout soin légitime dans une crainte sociale de débordements sécuritaires ou de trust à lobbyies, instituant une imposition de ces pratiques, méthodes de dites thérapies, d’une Junte médicale du Soin. 
Et si le cerveau en son intégralité contenait une cerveau intégralement heureux, en la totalité de ses zones, pour des raisons non d’acception de tout esclavage socio-économique, mais de bonheur réel en sa passion professionnelle, personnelle et sa vie intime ?
Cerveaux Alzheimer nécrosés d’électrothérapies destinées à calmer les dépressions décrétées de la médecine, envers patients trop en off mémoriels. Agités par appréhension des électrochocs.
Armements abusifs psychiatriques.

Déclarations abusives d’Autisme :
Et si des lésions de ces aires cérébrales latérales, étaient en cause, dès la naissance, en cause une insupportabilité des milieux, de la mère, brutalités dans cette zone, induisant des nécroses, lésions causées d’électrothérapies, violences familiales , en cause, le plaisir onanique du nourrisson, son adaptabilité à un certain degré de rapports incestueux, incestués, pédophilie de groupe entrant en compte dans la relation Mère-enfant et enfant-Mère dès la naissance, puis enfant-cellule parentale-familiale, patronnée des proxénétismes pédérastes, d’une prostitution infantile imposée liée à l’apprentissage contraint, et par sa négation, des interdits socio-culturels et religieux, très durs et violents, l’intolérance religieuse vis-à_vis du plaisir solitaire par suggestion, auto-attouchements, puis sexualité exogène et hétérogène de l’acte sexuel du mineur, dès l’apprentissage de la marche et de l’hygiène corporelle, de la défécation au pot, la fécalité scatologique familiale, la coprolalie scatologique bafouant les droits de l’Homme, de l’Enfance, et imposant, formant, enseignant l’autisme, , les violences intolérantes à ces niveaux cruciaux de l’apprentissage relationnel chez le mineur, extrêmement dangereuses, à traumatisantes à vie de sévices, persécutions et tortures physiques, mentales, tortures sexuelles, médicales et psychiatriques imposées de la religion, de l’athéisme, à vie. Causes de prétendus asthmes, difficultés respiratoires, allergies, spasmophilie, hypocondrie de transfert castrateur parentale signifiant le rejet religieux à athéiste du plaisir chez le mineur, pathologies en fait, signes normaux des orgasmes du rapport sexuel, chez l’enfant. Ou devenus pathologies réelles indiquées des familles, les ayant entraînées de refoulements, orgasmes rentrés, coïtus interrompus sans assouvissement total de l’orgasme, interruptions parfois violentes menées jusqu’à l’anorgasmie, les lésions corporelles, vulvaires, génitales, maltraitances graves dont bains et douches forcés, castrations chimiques infantiles, soins pédo-psychiatriques de trust médical visant à prohiber pour en vivre, le plaisir solitaire et hétérogène chez le mineur et l’adolescent, à répressions tenant du sordide et de l’Inquisition, exerçant un contrôle parental pédophile, un suivi voyeur prétendu initiatique et vérificateur, directeur de l’acte sexuel si surveillé, chez le nourrisson, le mineur et l’adolescent, causes de risques de troubles de la personnalité chez ces populations mises en danger, et les populations infantiles contrôlées, maltraitées de ces prohibitions sexuelles, des troubles collectifs de groupements.
Seules exemptes de risques de ces troubles, sinon les ayant reproduits, les populations infantiles ayant assumé ces interdits, (canalisés en achats compulsifs nourrissant le capitalisme mondialiste, les ayant travaillés, calculés, surexploités et imposés en concussion avec une Médecine colonialiste eugéniste, aliéniste, hygiéniste), les faits de l’inceste et de la prostitution infantile que représente l’enseignement initiatique des irresponsabilités et troubles parentaux, familiaux, relationnels et vicinaux, des milieux hors circuits pédagogiques laïques, scientifiques, et ad normem.
Hébétude aux sédatifs puissants, narcoleptiques, neuroleptiques, abrutissants, incapacitants assez pour incapaciter, entraver et bloquer à forte doses, par dessèchement quasi total de l’organisme, des sécrétions endocriniennes, de la glie, la lecture, l’apprentissage, la réflexion et la diction (jusqu’à la bloquer intégralement et donc menant au mutisme total), électrodes, sinon implantées, figeantes, et tétanisantes. Ces entraves à l’apprentissage scolaire et éducatif normal, laissant ces mineurs, enfants en bas-âge, dans un état d’illettrisme et d’incapacité totale dépendant de l’hygiène élémentaire imposée, chez l’adulte de tels traitements entraînant à une négligence corporelle typique et une aliénation des facultés mentales systématique à l’ensemble de ces thérapies. 
L’apprentissage de l’aliénation et des états quasi seconds induits de ces thérapies figeantes, formatant le cerveau de ces mineurs, le plus souvent précoces, trop émancipés pour leurs milieux familiaux, relationnels, à l’autisme.

Le plus souvent pratiquées dans les zones décrétées de l’autisme, pour agitation à l’origine à la Ritaline (dérivé de cocaïne pure), en conclusion, autisme résiduel induit de lésions irréversibles par coups portés et blessures des aires de Broca, zones temporales, amygdales neurovégétatives, et des insulas, souvent victimes d’opérations lobotomiques (neurochirurgicales consécutives à électrothérapies invasives menées à un point mutilatoire et de dommage corporel irréversible nécessitant l’amputation des aires affectées) choc (voire débuts maintenus constants d’œdème de Quincke, affectant également le fonctionnement des cordes vocales, souffrant de cet œdème, de celui causé, insensibilisant, des anesthésiques, et donc bloquées jusqu’au mutisme réputé typique de l’autisme) dyskinétiques, et prophylactiques aux traitements chimio-thérapeutiques, choc post-traumatique figé aux électrothérapies, sensées calmer et incluant anesthésiques buccaux locaux et généraux. Un peu trop.. Jusqu’à établissement du diagnostic recherché, d’autisme.
Un Exemple supplémentaire :l’Autisme, relent nazi des sciences médicales actuelles, dégradant les relations sociales instaurant une Politique de Terreur envers la Médecine-Reine et Junte médicale instaurée au sein des sociétés, récupérées des Républicains pro-Bushistes, Occupation Médicale quasi militaire des consciences terrains neutres, ou politiques, en survies des bases politiques.
Daech se contentant de ramper de la poche Aqmi lentement vers le Nord de l’Afrique, les poches inférieures en taille se vidant de leurs combattants vers les zones de combat, se disséminant dans le monde et resserrant voire un maillage au départ plus lâche, les migrants accueillis se répartissant dans les pas cibles.

Rappel :
Homo Sapiens sapiens : Un être humain, un Homme d’autant plus dans une impasse étatique que nié de ses adversaires patronats des multinationales, qu’il ne peut dominer sous peine de les voir se délocaliser, migrer de ce pays à d’autre pays d’accueil moins démocratiques pour exercer dictature de fait esclavagiste des masses populaires et salariées surexploites du capitalisme ainsi exporté, mondialiste assez pur prendre en otage des civils et leurs familles,en retour de leur sur-travail, et exploitations obscènes néo-colonialiste.
C’est au choix, ou la France accorde son crédit à la force tranquille des Démocrates, de F. Hollande, ou la terre périra du Mondialisme ravageur des ressources de la planète, et l’impasse de cette banquise se refermera sur les ultimes espoir de salvation de cette terre.

L’accusation de symptomatique de démence classique dans les cas d’aversion à la divergence d’opinion, inquiète dans la mesure où elle s’avère endogène, sexuellement et collectivement employée en geste exhibitionniste auto-masturbatoire ; disserter dans un discours analytique synthétique d’étude philosophique, non une démence mais une liberté d’opinion, à laquelle chaque citoyen doit et a le devoir de s’adapter, si elle n’enfreint les lois, ni la morale, ni les libertés d’autrui dans la norme et le respect des les règles établies, mis à part que la science psychanalytique établit des Lois à contrario du Code Civil, des Droits de l’homme, et médite en boucle hermétique sur le sexe en le détruisant.
Sachant que le texte que je viens de rédiger, en toute âme et conscience, détermine le fait d’une scission entre l’être et le double de vie, et que la philosophie que science exacte touchant aux sciences humaines et sciences de toutes natures, il m’est autorisé d’aborder le sujet du sexe sans devoir justifier mes écritures, études,essais sur le thème.
La philosophie plus que la science actuelle, construisant l’être humain plus que le détruisant, en ses genres, espèces antérieures, celles qui l’ont portées à ce point d’animalité pseudo-civilisée (j’aborde à nouveau le thème Grec de la Hyène, animal sacré hermaphrodite) et qu’il porte en lui-même, combien de temps encore, la philosophie détermine le futur Homme que sera l’être humain., de demain, en ses moindres fonctionnalités complexes relatives aux milieux.

Je rajouterai que l’inculpation envers l’homme relègue l’être humain au rôle de bisexuel dans sa position sociale et voire de femelle de sous-caste dans les applications des méthodes de répression punitive, répressions corporelles le plus souvent en médecine psychiatrique (ne mâchons les mots) et pénalités des sanctions pénales judiciaires, enfin que la philosophie tend à positionner notamment les sujets fragiles aux point sensibles qui démangent leur système cérébral, physiologique et somatique au point de surgir violemment si effleurés de thèmes classiques, ou concepts litigieux abordés succinctement ; ceci-dit, scientifiquement abordés.
L’Art, lorsque la pensée y compris philosophique n’y peut plus, sans toutefois se confiner dans l’Art-Thérapie, le sujet tout aussi litigieux face à ses adeptes, capable d’apporter bien-être, voire soigner.

Différence et inégalité des chances, initiales et antécédentes à la naissance, ou discrimination trouvant en la génétique, une résolution de cette différence culturelle des QI…
La prédisposition à un Quotient intellectuel développé, si la Loi de Lyssenko subsiste, et la génétique fiable, se travaillant, développant de milieux sociaux-culturels aptes à laisser émerger, se développer et croître, ces aptitudes et prédispositions, aux facultés mentales d’Intelligence supérieure, et Grande intelligence, dites dons, facilités au départ, aptitudes, capacités, possibles des QI surdoués et génies.
Ce qui résoudrait un problème d’intolérance populaire liée à l’apartheid d’une haine raciale jalouse, envers ces populations de forts potentiels surdoués. jugés classes privilégiées, de tribunaux d’exception révolutionnaires populistes, que seront devenus classes scolaires, universitaires, milieux relationnels, d’obédience communiste, ou de haine de caste et de classes nécessiteuses, ou classes bourgeoises privilégiées concurrentielles. 
Par haine et peur phobique envers des potentiels surdoués hypothétiquement potentiellement jugés malfaisants à dangereux, supputés aptes à fournir travaux, essais nucléaires plus génocidiques encore, découvertes militaires exterminatrices, apocalyptiques, et servir des services secrets étrangers contraires à la survie de l’espèce humaine et la nation, originelle, d’accueil ou native, génies destructeurs tels, aura fait craindre Einstein.

La norme-mâle, en effet, toujours d’actualité .
Je centrais mon discours peut-être sur des lieux communs de l’Homme perpétuels envers la Femme, plus à consommer dans les termes que j’ai signalés, quand ce mâle est subi quotidiennement jusques dans ses violences verbales, si l’élégance polie dans le flirt ou l’échange débute chez l’Homo Sapiens mâle par l’insulte-censure relative à la fonction psychiatrique communiste devenant un lieu commun.
L’Homo sapiens sapiens de nos jours ferait dans les gorillons lessivés, ou Homo Erectus.

A savoir que les Amazones, fait historique connu et reconnu, par prévention du cancer dû à des reculs d’arc dont elles décochaient des flèches meurtrières, car guerrières rusées, à l’encontre des mâles venus les assaillir, se brûlaient pour en cautériser la plaie, un sein après mammectomie, sein gauche potentiellement receveur des heurts dus aux reculs d’arc.Revenant à se passer l’épée par le corps plus que laisser des Mâles brutaux les mutiler génitalement.

Les Amazones capturaient des jeunes Hommes étalons qu’elles jugeaient préférables pour leur procréation, les droguaient, s’en amusaient en fête bacchanales, et violaient, en recueillaient les semences, et en procréaient leur descendance. Les Amazones se situaient en Grèce Antique, lors de l’antiquité Grecque et depuis, le Mythe se perd, heureusement, les Femmes préférant lutter dans des dérives de la déviance récupérée des totalitarismes et de la prostitution.
Les cultures se rassemblent en innovations sexy et amoureuses ….

Le plaisir génital peut s’avérer un piège, si connu dans la recherche par le vice, mais l’Amour sexuel peut endiguer aucunement le plaisir sexuel d’être à deux, s’aimer et rechercher le plaisir de techniques éprouvée sou saines mais relatives à l’usage individuel de chacun, dans les normes morales et de l’hygiène élémentaire.

Hillary s’est débattue contre des phénomènes surpuissants de pouvoirs totalitaires où la Femme n’avait de place qu’en couveuse étatique et maternelle, paternaliste, sa vie confinée dans le gynécée reproducteur d’une race Aryenne, Michelle Obama, sympathique, discrète, effacée face à ces pouvoirs de Mind Control de services secrets adverses à son degré d’émancipation, pressions mentales, physiques antécédents à son rôle de First Lady, aura pu lutter des moyens du bord laissés à sa libre disposition, les Dames de Cœur charismatiques, dans les limites confiées à la présidence, par un Sénat faisant blocus, une population blanche d’un demi-continent pro-droite radicale raciale, 
Michelle Obama, au cours de cette présidence et ces campagnes électorales, se sera révélée une Femme Importante, à une prochaine campagne pré-présidentielles, et Femme d’État, voire dans 4 ans..

Je signifiais qu”en revenir aux origines des textes bibliques et religieux, est effectuer un retour aux époques qui les ont créés,de la Haute Antiquité.De nos jours les femmes chrétiennes ne sont plus contraintes à porter et respecter le voile, et bien que non croyante, je reconnais parfois l’utile du voile en tant qu’objet d’hygiène dans la Domus, mais, en tant qu’obligation de pudeur envers les appâts apparents de la Femme, assez décalé dans le temps de nos jours. L’abolition du voile féminin une libération féminine et des mœurs, qui n’exclue toutefois tout risque de dépravation féminine et masculine, athéiste ou croyante. La dépravation morale et des mœurs, datant depuis bien avant l’Antiquité. Et dépendante de l’éducation, devant rester ni trop rigide ni trop pédagogique, ni tolérante ni totalitaire.

Le port du voile effectivement ne résume ni la Chrétienté ni l’islam, mais les confirme, ici, à en ces jours, où symbolique de conditions de la Femme, soumise volontaire ou contrainte aux préceptes religieux, il est essentiel de considérer condition de la femme, en ce contexte religieux. Le conditionnement, l’enrôlement de la femme en quelque philosophie ou religion, ne changera son consentement en sa condition, si non librement consentie , ou conditionnée.

Mind Contrôl occidental ou coranique, revenant aux folies identiques. Voir les birkinis français des années 1820 à 1950, en France, la Femme sortie de ses carcans, retombe dans ceux du mâle, hystérique. 
Les femmes voilées autant que les chrétiennes intégristes, formatées, de lavages de cerveau conditionnant à éducations psychorigides, matées, les femmes émancipées cadrées au cordeau sinon au hachoir, le Bitter de Daech ayant sinon envahi médicalement la France, pour cadrer les femmes émancipées, réduites à la prostituée ou femme libérée, dite Femme libre, des ennemis de ce pays, croulant sous les conditionnements de la femme en bête de somme altérant son consentement à la liberté de pensée. Femme prenant et tenant son esclavage pour liberté d’expression et de conscience, ce pays a encore du travail en perspective pour renverser ces esclavages dissimulés, où la Femme émancipée doit s’exiger de donner le change pour ne point se faire, exécuter, de quelque religion qu’elle dépende ou à laquelle elle doive se soumettre ou faire face.

En somme, sauf théologie, l’exégèse des religions (instaurant l’infériorité de la Femme à l’origine divine de l’Homme), dés-institue la théocratie des religions…. en gouvernance parfois répressive si contrariées, et à la gouvernance des présidences et pouvoirs ministériels devant se soumettre, en inférieurs aux dogmes, à la religion les promulguant, et imposant.

Je penserai que pour des questions instructrices d’hygiène élémentaire, les religions auront bâti des approches sous formes légendaires d’interdits protégeant l’instruction de cette première médecine empirique préventive (étant donnés les premiers âges de la médecine sous la Haute Antiquité, se basant sur une connaissance au senti perdu de nos jours, et approximative sans vérification scientifique, de ses données) médecine primitive puis originelle populaire nécessaire à la survie de l’espèce humaine dans le respect du sacrifice alimentaire des animaux à sa survie. D’où l’interdit de la consommation de viande de porc, proche par son aspect morphologique, sa fonction omnivore, de l’homme, donc ses virus et affections mortelles, et morbides, lui étant transmissibles, viande envahie sans prévention sanitaire collective (au niveau des élevages, abattages, conservation jusqu’au 20° siècle non réfrigérée), de vers, Ténia, Filaires, Trichinella, parasites en soi dangereux et mortels, .

Étant donné le peu d’instruction des populations dans les hauts temps de l’Antiquité, il s’avère normal que les rudiments d’une médecine éducative qualifiée non accessible par son niveau ressenti et sans possibilité de preuves tangibles autres que sa science non comprise par le commun des mortels, illettrés à ces époques barbares encore sous la romanité, un rudiment d’instruction morale, civique, médicale, sanitaire, préventive, de prévention sociale figure dans des textes religieux seuls aptes à ces époques reculées à instruire par les détours d”une pédagogie froide, infantile soir mais sûre, non embrigadante mais séduisante, image de paraboles, éclairante en son maximum de portée mentale tutélaire et intellectuelle chez ces peuples encore frustres, analphabètes (l’écriture dispensée bien plus tard démocratiquement) paysans ou délinquants, criminels, et dépravés selon leurs classes d’origine et leur statut social, seuls les rudiments donc d’une culture objective mais ménageant l’inculture sociale, aménage pédagogiquement le savoir élémentaire à la survie de l’espèce humaine, au degré de compréhension populaire à ces temps là, sous une forme dite religieuse, fasse amalgame savoir-fables dans prêches précédant l’enseignement populaire laïque et public, la religion faisant école d’une culture à divulguer, servant à discipliner les barbaries immondes de ces temps reculés là, où bestialité, dépravation des mœurs, sauvageries, anthropophagie, coprophagie régnaient en maître sans ressource salvatrice autre pour l’humanité que de croire aveuglément le temps due compréhension moins naïve des populations esclaves au chemin salvateur de guides religieux en ces Temps de Noirceur inhumaine profonde de ces Ages déchus. En regain de nos jours, d’où des résurgences de rituels religieux en force.

D’où un enseignement global du savoir classique ancestral au sein des Écoles Communales ayant pris le relais de la religion en ces pays occidentaux, désirant répandre l’universalité d’un savoir encyclopédique universel éclairant, émancipateur des consciences, afin d’éviter préventivement les barbaries suivistes fascistes séparant les Mondes sociaux et leurs clivages culturels, sectaires et religieux, maintenant des différence s génétiques de patrimoines chromosomiques acquis dans des habitues quotidiennes véhiculées des cultures, un moindre taux possible de tares génétiques de l’espèce humaine, dues à une consanguinité des masses sociales et de leurs élites, par un trop grand métissage des peuples.. D’où leurs différents belliqueux (ayant amené Daech, régulateur de populations mondiales prédateur prévu des surpopulations) maintenant ce taux de clivages toléré et cultivé patiemment dans l’incompréhension acculturée des foules incapables tant surexploités, alcoolisés (par manque d’autres antibiotiques séculaires face aux épidémies liés aux misères et famines, catastrophes naturelles) de comprendre consanguinité et tares chromosomiques jusqu’aux découvertes scientifiques vulgarisées depuis le savant Encyclopédique Jean Rostand.

Hum, heureusement pour moi, j’aurais pu retrouver des couteaux dans mon dos, je n’ai abordé, ni personne sauf discrètement, le problème de l’excision des fillettes et femmes…. ou l’on préférerait que j’approfondisse le thème, j’ai des articles sur le sujet, en stock…

Si l’on doit considérer le pénis masculin, lèvres génitales humaines ou la vulve humaine, tels cheveux ou phanères quelconques…. 
(Malheureusement les pratiques de l’excision s’exercent également en France, et sous les tchadors, burqas, l’on ne peut voir ni constater ni les contusions, mutilations, plaies et blessures, celles du corps, celles des parties intimes, les plaies faites à la tête, les traumatismes, prostrations murées, les ecchymoses.

Robes de baignade 1930 France, heur de la montée au pouvoir de Hitler et du Nazisme) Chaque nation, pays possède ses Daech, mais soumettre des femmes à l’éducation religieuse, habillées en nones, n’arrangera leur sort sinon leur portrait de coups, blessures, mutilations qu’elles masqueront sous leur voile, le nez tranché. Mis à part que les deux cas liés, la pauvreté, ou indigence sociale, matérielle, et financière, doublée d’indigence mentale, amenant à des degrés potentiels de barbarie des peuples sous-culturés car surexploités, et manipulés pour cette acculturation creuset des fascismes, des plus barbares.Cercle vicieux troublé du cercle vertueux du savoir passé en application, praxis autre que celle préconisée du communiste soviétique consistant en la fracture impasse totale. 
L’inconvénient en ce type de guerre larvaire, étant que l’ennemi invisible et sournois, se dissimulant et fondant dans les populations immigrées et contre-façons occidentales, en des factions infiltrées sur les territoires occidentaux, prêts à frapper au hasard ou de façon calculée, régnant par la peur jusqu’à son habitude enfin révélant la faille de non-méfiance fatale. Et par une guerre d’usure rampante de persuasion telle l’affaire des birkinis, tolérés jusques dans les gauches bobo.

Et un jour, chaque agent dormant, infiltré dans ces populations, exécutera le plus de français possible. En une longue Nuit des Longs Couteaux. 
Votre compagnon, copine, mari, conjointe, pouvant un jour s’avérer de ce genre de traîtrise.
Guerre de dissimulation larvaire, jusqu’à un point d’insensibilisation à l’horreur méfiante, en réponse aux probabilités innombrables de fins du monde que choisira Daech, envers cet empire capitaliste mondialiste.

Ce texte dépendant d’une Bible datant des premiers âges de la chrétienté, à l’ère Antique de l’Antiquité Romaine, donc, depuis, les acquis sociaux cumulés avec l’évolution de l’Humanité, rayés de cette Bible allant contre des années et siècles de luttes pour l’indépendance féminine non soumise.