Le machine learning a t-il sa place dans les compétences d’un cabinet de conseil ?


Les notions fantômes

Dans de nombreux discours, les expressions big data et machine learning sont utilisées conjointement ou, abusivement, de façon transposables. Le premier correspond au phénomène de l’explosion de la quantité et varieté de la donnée, ainsi que de la baisse de son coût de stockage et traitement. Le second regroupe un ensemble d’outils, de méthodes, de programmes et pratiques couvrant un domaine s’étendant de la simple régression linéaire à l’intelligence artificielle capable de gagner Jeopardy ; qui ont en commun un principle simple : s’améliorer par l’expérience. Ses domaines d’application comptent le placement automatisé de publicité, la recommandation de films, les voitures intelligentes, etc.

Watson remporte le jeu télévisé Jeopardy!

L’attaque des données

Ces notions et idées se retrouvent de plus en plus dans les échanges entre équipes marketing et techniques. Les plus pragmatiques y voient une opportunité d’accroître la connaissance client et d’être plus pertinent dans les offres ; les visionnaires y cherchent un possible changement de paradigme : passer d’une vision produit auquel il faut trouver le bon public à une vision public auquel il faut designer le bon produit, par exemple. C’est l’occasion d’une rupture innovante.

La revanche de la valeur

Quoiqu’il en soit, il y a aujourd’hui et depuis quelques années un véritable enjeu dans l’exploitation de la donnée : en extraire le plus de valeur. Cette dernière se réalise sous la forme d’une connaissance client améliorée, d’une gouvernance mieux informée, de stratégie marketing plus pertinente, etc ; tout un ensemble d’information supplémentaire dont peut disposer l’entreprise sur son interaction avec son public. Mais qu’apporte le machine learning ?

Un nouveau potentiel

Le machine learning (ici désignant abusivement toute technique statistique de classification / prédiction) est un levier de valeur supplémentaire au service de l’entreprise. En synergie avec une BI efficace, c’est un nouvel outil de connaissance client permettant d’avoir une vue plus complexe qu’une simple segmentation “haut / milieu / bas de marché” associé à des capacités prédictives inédites quant au comportement de ces clients. C’est l’occasion de développer services et produits innovants pour le client et le collaborateur. On peut imaginer des forfaits télécoms s’ajustant en temps réel au besoin du client, des espaces de travail numériques s’adaptant aux besoins immédiats du collaborateur, des intelligences artificielles d’assistance poussant un peu plus loin que nos Siri ou Cortana actuels…

L’inertie contre-attaque

La dernière décennie a vu se développer l’usage BI de la donnée, et désormais pratiquement toute entreprise dispose d’une forme de BI. La transformation n’est néanmoins pas complète, car les outils seuls ne suffisent pas. Il faut encore que la donnée et ce qui permet d’en extraire du sens soit mis à disposition des collaborateurs. Le conseil est en cela porteur de valeur puisqu’en sus d’aider au choix des bons outils pour la bonne situation, il est aussi là pour favoriser les bonnes pratiques et nouvelles cultures plus adaptées aux défis que relève l’entreprise.

Le retour du consultant

Des consultants disposant de compétences en machine learning peuvent apporter cette valeur de plus aux entreprises. Sachant mettre en forme la donnée la plus brute pour l’exploiter, ils sont indépendants dans leurs analyses ; capable de produire un proof of concept ils montrent qu’il n’y a qu’à tendre le bras pour saisir la prochaine rupture ; en tant qu’experts, ils ont expérimenté les bons outils et les bonnes pratiques. À l’écoute des métiers, ils peuvent mettre le doigt sur la solution la mieux adaptées aux collaborateurs, que ce soit un outil, des processus ou une organisation.

L’éveil de la culture-donnée

Ne nous y trompons pas, le conseil n’est pas là pour industrialiser les nouveaux produits révolutionnaires. Il est là pour aider les entreprises à bien les comprendre et les exploiter correctement. Le machine learning est un ensemble d’outils ouvrant de nouvelles possibilités et problématiques excitantes. En cela un cabinet de conseil souhaitant être pertinent auprès de ses clients sur les problématiques de l’exploitation de la donnée, devrait comprendre des collaborateurs experts du machine learning et des outils connexes.